Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 11:30

Une conférence organisée à Ngaoundéré remet la question sur le tapis.

C’est décidément tout le monde qui met la main à la pâte pour éradiquer les phénomènes d’insécurité qui perturbent la paix sociale au Cameroun. L’Ecole citoyenne et politique, dont l’honorable Vincent de Paul Emah Etoundi est le directeur exécutif, a posé dans ce sens une action le 3 septembre dernier dans la ville de Ngaoundéré. Ceci à travers l’organisation d’une rencontre de conscientisation à laquelle ont pris part des jeunes leaders des associations issues de l’Adamaoua, du Nord et l’Extrême-Nord

Jean Emmanuel Pondi, coordinateur du conseil scientifique de cette école citoyenne, n’est pas allé du dos de la cuillère pour expliquer à une centaine de jeunes le « complot » orchestré par les ennemis de la nation, qui sont tapis dans l’ombre, pour mettre le pays à genoux. Selon lui, contrairement à ce qu’on peut bien penser, les premières industries au monde sont les industries d’armement et… de terrorisme.

Pour écouler leur marchandise, les fabricants d’armes sont souvent obligés de susciter des conflits pour se réapproprier des valeurs en termes de devises et d’argent. « Je ne suis pas ici pour dresser les Camerounais contre les Occidentaux, ce n’est pas mon travail. Je suis ici pour un éveil de conscience, pour que vous fassiez très attention à ce qui se passe actuellement, pour ne pas tomber dans des pièges », indique l’enseignant de l’Iric à l’endroit des jeunes présents. D’après Jean Emmanuel Pondi, depuis 1960, le Cameroun connaît une stabilité notable. Les velléités de s’attaquer à ce pays ne relèvent pas du hasard. Il fonde son assertion sur le fait que le Cameroun dispose d’une richesse énorme sur laquelle certains pays veulent faire main basse.

Kousseri

L’orateur a commencé par expliquer que le Cameroun détient plus de 18 930 km de fleuve et cours d’eau, synonyme d’une importante richesse agricole. Particulièrement dans la région de l’Est, on retrouve des localités telles que Kongo et Messamena, ayant en possession 42 millions de tonnes de cobalt, en minerais. Le plus grand gisement de carats au monde estimé à 70 millions de tonnes a été récemment découvert dans cette partie du pays par des partenaires Coréens.

Un peu plus loin dans ses déclarations, l’universitaire a soutenu que le Cameroun est classé au deuxième rang africain en termes de réserve de fer, estimée à une teneur de 70%. Des silicates d’aluminium ont été découverts à Banyo dans l’Adamaoua et à Bandjoun dans la région de l’Ouest. Et près de 500 millions de minerais dans l’Adamaoua, à Minim Martap, devront être exploités dans les jours à venir.

Mieux encore, un important gisement de pétrole vient d’être découvert dans la localité de Kousséri, dans l’Extrême-Nord. « Vous comprendrez ce qui explique autant d’acharnement autour de ce site, lorsque vous mettez l’un dans l’autre avec ses richesses, vous comprendriez les enjeux de ce que constitue le Cameroun », argumente l’internationaliste de renom.

Outre ces richesses énumérées, on apprendra que l’Etat du Cameroun a décidé d’attribuer la plupart de marchés industriels et d’infrastructures à la Chine, au Brésil et à l’Inde. Malheureusement, cela ne plaît pas à tout le monde. « Je vous invite à vous documenter davantage pour connaitre votre pays et à partager vos connaissances avec les autres citoyens pour ne pas céder au complot de déstabilisation de votre pays », dira, pour finir, Jean Emmanuel Pondi

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires