Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 11:28

CRTV (photo d'archives)

Photo: (c) Archives


Le Laakam est en colère. Cette société traditionnelle secrète de la région de l’Ouest au Cameroun critique les dernières nominations à l’Office de Radiodiffusion télévision camerounaise (Crtv) dans un document signé des intellectuels Sindjoun Pokam et Jean-Claude Shanda Tonme. Le Laakam relève ce qu’il appelle une « marginalisation ostentatoire, choquante, éprouvante, humiliante et même grossière des Bamilékés ». Pour les porte-paroles de cette organisation lui, il s'agit « non plus d'une simple tendance, mais dune politique radicalement vexatoire étendue à tous les organes de presse publics : parlés, écrits et audio-visuels ». Il dénonce une « myopie administrative et managériale proche d'une inacceptable provocation ». Il se montre d’autant plus étonné que le contexte impose, dit-il, cohésion, solidarité, rigueur, écoute, attention et union.

Les signataires de ce véritable pamphlet rappellent au Président du conseil d’administration de la Crtv Issa Tchiroma, que « les Bamilékés ont contribué plus d'un milliard de FCFA (ouest et démembrements) à l'effort de guerre ». L’internationaliste Shanda Tonme et le philosophe Sindjoun Pokam voient dans les nominations de la semaine passée « un odieux complot contre le Cameroun et une inqualifiable inconscience face aux mutations institutionnelles, sociales et économiques incontournables, inéluctables et irrésistibles qui fondent la marche de l'histoire ». Les Professeurs Tonme et Sindjoun demandent l’annulation « pure et simple » des dernières nominations à la Crtv. Ils accusent Issa Tchiroma de vouloir « chasser purement et simplement les Bamilékés de tous les postes de responsabilité », dans le respect, prétendent-ils, d’une « logique criminogène contre le mérite et la compétence, et au nom d'une version quasi génocidaire du fameux équilibre régional ». Le Laakam promet de tirer les conséquences des derniers actes du Pca de la Crtv.Ses porte-paroles Sindjoun Pokam et Shanda Tonme revendiquent l’équilibre régional dans la répartition des postes au sein de l’Office

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires