Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 10:07
Cameroun : 7 morts et quatre blessés graves dans un accident de la circulation
 
Cameroun : 7 morts et quatre blessés graves dans un accident de la circulation
 
 

Images de l’accident
africapress.com-Dimanche 14 Mai 2017- 7 personnes sont mortes ce samedi, dans un accident survenu à Manjo, dans le département du Moungo, région du Littoral, rapporte la sécurité routière.

Sept (7) personnes, ont trouvé la mort dans un accident de la circulation sur l’axe Bafoussam (Ouest)- Douala (Littoral), en début de soirée.

L’accident est survenu après un choc entre un car de transport venant de l’ouest et un véhicule qui rentrait de Buea, après un enterrement à Dschang, avec 8 passagers à bord.

Sept (7) personnes sont mortes sur le carreau. Les blessés graves ont été conduits à l’hôpital d’arrondissement de Manjo Rechercher Manjo pour recevoir les premiers soins.

Parmi les causes de cet accident, la sécurité routière évoque, la forte pluie qui aurait rendu la chassée glissante et réduit la visibilité.

L’on ajoute également les nids de poules sur la route et la vitesse des conducteurs.

Plutôt dans la journée, un avocat a perdu la vie dans un autre accident sur le même axe, précisément à Nkongsamba. Son épouse et trois femmes sont sous soins intensifs.

Si les routes camerounaises sont réputées les plus meurtrières au monde, en partie à cause de leur étroitesse et des nombreux nids de poules.

L’on évoque également la vitesse, et l’état des véhicules en circulation qui passent rarement par la case de la visite technique

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 10:04
Côte d'Ivoire: Les soldats mécontents défient Ouattara et isolent Bouaké, Abengourou frappé à son tour

 

Côte d'Ivoire: Les soldats mécontents défient Ouattara et isolent Bouaké, Abengourou frappé à son tour

africapress..com - Dimanche 14 mai 2017 - Depuis le top départ du nouveau mouvement de contestation dans la nuit de jeudi à vendredi, la situation n'a pas évolué à Bouaké.

Les discours ou autre annonces de l'Etat n'ont rien changé, la ville est bloquée à ses entrées et les tirs en rafales d'armes lourdes surgissent sporadiquement comme constaté dimanche matin sur place parafricapress.com

L'atmosphère est lourde et hostile et la confusion règne, les militaires ont empêché ce matin (10HTU) la tenue d'une petite marche (une vingtaine de personne, ndlr) de protestation craignant des infiltrations armées et des débordements. Les manifestants (ph 4, ndlr) ont pris la fuite après des tirs en l'air sans que ces derniers n'en blessent ou tuent. Les miliaires veillent à ce qu'aucun débordement ne serve de prétexte à salir leur combat.

Les soldats en colère depuis une annonce de renonciation à un solde de prime Rechercher prime ne décolèrent pas, pire ils se sentent trahis et n'hésitent plus à défier le premier représentant du pays.

«Il est qui? c'est pas grâce à nous autres et la France qu'il est au pouvoir? faut pas jouer avec nous, c'est facile d'organiser des choses à Abidjan pour tenter de tromper les gens, il n'a qu'à tenir sa promesse et nous payer, on attend et si ils veulent ils n'ont qu'à venir ici nous blaguer et ils verront » dénonce Karim, soldat approché au corridor nord où stationnent bus, car de transports et camions de marchandises contraints à ne pas bouger depuis deux jours (ph 2 ce dimanche matin, ndlr).

En ville, c'est la psychose qui commence à s'installer, ceux, en voyage, impuissants devant l'obligation de rester à Bouaké Rechercher Bouaké dormir dans des hôtels, chez des parents ou connaissances, sont inquiets. «Je me demande si je vais pouvoir rentrer à Abidjan» indique Samantha, partie il y a une semaine à Sakassou pour une cérémonie familiale et bloquée depuis vendredi à Bouaké Rechercher Bouaké où elle a trouvé refuge chez l'une de ses vielles tantes.

Alors que des informations de soulèvement similaire et pour les mêmes raisons à Abengourou (sud-est) nous parviennent ce matin, une vingtaine de militaires tirant en l'air ayant pris position au corridor à l'entrée de la ville (voir ph 3), à Abidjan l'intensité du mouvement a diminué mais la colère reste aussi palpable que sourde. Des échos de tirs survenaient encore samedi matin du nouveau camp d'Akouedo.

La revendication est claire et, à en croire les militaires, n'a rien de politique, comme nous le rappellent les soldat de l'armée nationale issus de l’ex-rébellion et intégrés pour la plupart depuis 2011, croisés ça et là durant nos reportages.

Ils veulent leur argent, les 5 millions restant, qui devaient être payés par virement mensuel d'un million depuis février, et rien d'autre.

Si aucune visibilité n'est offerte à cette heure sur la sortie de crise à Bouaké Rechercher Bouaké et dans les autres casernes du pays, reste désormais à savoir si les jours à venir iront dans le sens des armes ou du retour à la normale tant espéré

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 10:02
Côte d'Ivoire: Bouaké, Wattao et Cherif Ousmane sur place pour calmer les soldats, l'Etat Major menace les mutins de «sévères» sanctions disciplinaires
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, Wattao et Cherif Ousmane sur place pour calmer les soldats, l'Etat Major menace les mutins de «sévères» sanctions disciplinaires

africapress.com– Dimanche 14 Mai 2017 – Une délégation militaire de haut rang composée des principaux "chefs de guerre" dont les influents Wattao et Chérif Ousmane s'est rendue à Bouaké Rechercher Bouaké dimanche pour tenter de discuter avec les soldats mécontents face à une déclaration de renonciation de leur prime diffusée jeudi soir qui a mis le feu aux poudres dans les rangs dans de nombreuses casernes du pays.


Les deux figures militaires de l’ex-rébellion, aussi respectées que craintes sont sur place, selon nos informations, à la demande expresse du président Ouattara pour, selon l'Etat Major, tenter de calmer les soldats en colère et relayer un message de fermeté à l'endroit de ceux qui continueraient de désobéir assurant par ailleurs qu'une opération militaire serait en cours pour rétablir l'ordre.

A travers un communiqué transmis dimanche à KOACI, ce dernier relate que le chef d'Etat Major a lancé à nouveau un appel aux soldats indisciplinés. Le Général Sekou Touré leur demande de "libérer immédiatement les corridors, de retourner en caserne et de déposer les armes. Tous ceux qui continueront de défier les autorités, d’entraver les activités et la quiétude des populations ainsi que le fonctionnement normal de l’Etat subiront les sanctions disciplinaires les plus sévères, telles que prévues par le Règlement de Discipline Générale." comme relevé.

Contacté, un des soldats posté au corridor nord s'interrogera de l’exécution de la menace du CEMA. «Mais qui va nous mater si on ne renonce pas à vouloir notre argent? Nos frères d'armes avec qui on a lutté depuis et qui eux même sont dans le même cas que nous? C'est nous autre qui formons l'armée du président (Ouattara, ndlr), à part nous il a qui?» témoignera Youssouf, soldat amer qui, à l'image d'autres qui se sont exprimés en ce sens, n'hésite plus à souhaiter le départ du président Ouattara.

Dimanche matin, après deux jours de paralysie de la ville, la tension était montée d'un cran après qu'un groupe de manifestants soit allé provoquer les militaires pour leur demander de stopper leur mouvement de colère pour réclamer leur argent. Si les médias d'Etat ou proches du pouvoir ont rapporté un bilan avec des blessés, aucun témoignage en ce sens sur place en rapport avec les tirs en l'air pour la dispersion, nous en attestait.

Tout indique selon nos informations, que la tension toujours palpable même si quelque peu retombée, et la médiation des deux hommes forts de l’ex-rébellion en cours auraient permis l'ouverture du corridor Sud qui ouvre l'axe Bouaké-Abidjan

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:59
Côte d'Ivoire: Les camps d'Akouedo et Gallieni à nouveau en ébullition, panique à Abidjan
 
Côte d'Ivoire: Les camps d'Akouedo et Gallieni à nouveau en ébullition, panique à Abidjan

africapress.com - Dimanche 14 mai 2017 - Après un week end marqué par des hostilités militaires à Bouaké, Abidjan Rechercher Abidjan se réveille lundi matin avec des sons de tirs à l'arme lourde qui affolent les habitants comme constaté sur place par africapress.com

Aux camps d'Akouedo, les hostilités ont commencé tard dans la soirée de dimanche et se poursuivent jusqu'à ce matin. Situation similaire au niveau du camp Galieni Rechercher camp Galieni d'où surgissent des échos de tirs d'armes lourdes à son approche.

Selon nos informations, une tentative de désarmement en cours de militaires en colère après une annonce de renonciation à leur prime diffusée jeudi soir.

Ordre aurait été donné d'en finir avec ce mouvement déclenché dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké et qui s'est ensuite propagé dans les casernes où sont en poste les soldats issus de l’ex-rébellion qui attendent depuis février le versement mensuel des 5 millions restant d'une prime convenu de 12 millions en janvier dernier après un premier mouvement de contestation en janvier dernier pour promesse financière non tenues à leur égard.

Nous avons tenté en vain de pénétrer lundi matin le nouveau camp d'Akouedo situé non loin du quartier Faya de la Riviera. Les sources concordantes jointes à l'interieur du camp, rapportent que les soldats qui manifestent leur colère à l'interieur du camp craindraient pour leur vie et s'adonnent à tirer en l'air dès qu'un groupe "étranger" de soldats vient à leur rencontre.

Tel un indice sécuritaire, le proviseur du lycée Blaise Pascal, Didier Leroy-Luisson, situé non loin du nouveau camp d'Akouedo a déjà demandé aux parents d'élève, via un message diffusé, de garder leurs enfants à la maison.

Enfin, inquiets face à la situation, nombreux sont les habitants de la zone Palmeraie de Cocody voire Bongerville qui ont opté pour ne pas sortir et rester à la maison.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:54
 
 
 
 
 
 

L'initiative "la Ceinture et la Route" saluée par de nombreux dirigeants à travers le monde

                French.xinhuanet.com | Publié le 2017-05-15 à 04:07
 

BEIJING, 14 mai (Xinhua) -- Au cours d'un événement de deux jours, qui a débuté dimanche à Beijing, des dirigeants du monde entier se sont réunis pour réfléchir aux moyens de faire avancer l'initiative "la Ceinture et la Route", joignant ainsi leurs efforts à ceux de la Chine dans la quête d'une prospérité partagée.

La Ceinture et la Route, une initiative caractérisée par un esprit de communication extensive, de contribution commune et de bénéfices partagés, relie un certain nombre de pays et de régions, qui représentent quelque 60 % de la population du monde et 30 % de sa production économique.

Au cours de la cérémonie d'ouverture du Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale (FCR) , le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a déclaré que cette ambitieuse initiative intercontinentale est "enracinée dans un projet partagé de développement commun".

UN DES GRANDS PROJETS DE CE SIECLE

Le président chinois Xi Jinping a prononcé un important discours à l'occasion de cette rencontre internationale, à laquelle ont assisté les chefs d'Etat et de gouvernement de 29 pays, ainsi que des milliers d'autres personnes. Il a déclaré que cette initiative est "un des grands projets de ce siècle", et va profiter à de nombreux peuples à travers le monde.

L'initiative "la Ceinture et la Route", proposée par la Chine en 2013, est un projet en deux volets : la Ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21e siècle. Elle vise à construire un réseau d'échanges commerciaux et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique, par le biais des anciennes routes commerciales de la soie.

"Couvrant des milliers d'années et de kilomètres, les anciennes routes de la soie sont l'incarnation d'un esprit de paix, de coopération, d'ouverture, de globalité, d'apprentissage réciproque et de profit mutuel", a déclaré M. Xi devant un public de plus de 1 500 personnes.

Le président russe Vladimir Poutine a décrit cette initiative comme un véritable modèle de coopération dans des domaines tels que les infrastructures, les transports et l'industrie, et a souligné que la Russie soutenait ce projet depuis le tout début.

Au cours des dernières années, l'initiative s'est développée, passant d'une simple proposition embryonnaire à un véritable réseau, et donnant forme à un nouveau modèle coopératif de croissance partagée, basé sur la discussion et la collaboration.

A la fin de l'année 2016, une centaine de pays et d'organisations internationales ont déjà exprimé leur soutien à cette initiative - une initiative dans le cadre de laquelle la Chine a signé 46 accords de coopération dans toutes sortes de domaines avec 39 pays et organisations internationales.

L'initiative "la Ceinture et la Route" apporte des bénéfices énormes à toutes les parties impliquées, et constitue l'un des principaux moteurs de la transformation globale à laquelle aspire le Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU, a affirmé Peter Thomson, président de l'Assemblée générale de l'ONU, qui était également présent au forum.

UN PROJET QUI DEPASSE LES SEULES INFRASTRUCTURES

La vision audacieuse mise en avant par "la Ceinture et la Route" est en train de devenir une réalité, et produit même des résultats fructueux dans des domaines imprévus.

Quatre ans après le lancement de cette initiative, les pays concernés par "la Ceinture et la Route" ont vu se renforcer leur connectivité en matière de règlementations, d'infrastructures, de commerce et de finance, et ont renforcé leurs relations humaines.

Selon Robert Azevedo, directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les infrastructures représentent un aspect essentiel de cette initiative.

"L'absence d'un réseau de transport adéquat était l'une des principales causes du coût élevé des échanges commerciaux. La Ceinture et la Route joue un rôle de premier plan pour remédier à ce manque", a fait remarquer M. Azevedo lors d'une réunion de haut niveau du FCR.

L'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, envoyé spécial du nouveau président français Emmanuel Macron, a décrit le forum comme "une nouvelle étape décisive dans l'évolution de cette initiative". Il a souligné que la Ceinture et la Route ouvraient en outre de nouvelles perspectives de développement dans les domaines du tourisme, de la finance, de la culture et de l'environnement.

"L'initiative de la Ceinture et de la Route a pour vocation de relier les cultures, les communautés, les économies et les peuples, et d'introduire de nouveaux paramètres économiques, en mettant sur pied des projets d'infrastructures basés sur l'expertise et les normes de gouvernance du 21e siècle", a quant à elle indiqué Christine Lagarde, directrice exécutive du Fonds monétaire international (FMI).

UNE PLATEFORME OUVERTE

Les partenaires de cette initiative ont en outre à cœur de garder le projet ouvert, inclusif, et profitable à tous.

"Que cela soit clair : le Couloir économique Chine-Pakistan, un grand chantier économique, est ouvert à tous les pays de la région", a ainsi souligné le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif au cours du forum.

La Turquie, qui se situe au carrefour de l'Asie et de l'Europe, souhaite elle aussi mettre à profit sa situation géographique unique dans le cadre de cette initiative, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

De son côté, Philip Hammond, envoyé spécial de la Première ministre britannique Theresa May, a affirmé que le Royaume-Uni était un "partenaire naturel" de cette grande initiative de développement.

Pour le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim, l'initiative "la Ceinture et la Route" permettra en outre de répondre aux aspirations des habitants des pays qui ont encore besoin d'une aide au développement.

Pour les gens du commun, l'initiative pourra enfin se traduire par quelque chose de très simple, comme "une tasse de thé" - un produit qui, en dépit de sa simplicité, a pendant des siècles "rapproché les cultures, les communautés et les peuples", a affirmé Mme Lagarde

La Chine et l'Indonésie renforceront leur coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route"

La Chine et l'Indonésie renforceront leur coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route"

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:52
          
 
 
   
 
Communiqués
 
   
 
La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et Aera Group créent « BOAD-CO2 », la 1ère facilité carbone d’Afrique de l’Ouest

    
  • La BOAD et Aera Group (https://Aera-Group.fr) s’allient pour simplifier et accélérer l’accès à la finance carbone en Afrique de l’Ouest. 
  • Les certifications de projets permettant d’obtenir des crédits carbone seront préfinancés par la BOAD. 
  • La monétisation des actifs carbone générés sera centralisée, rationalisée et optimisée. 
  • Les opérations techniques seront réalisées par Aera Group, leader du secteur en Afrique. 
  • Les premiers projets en cours de sélection seront annoncés au Forum Africain du Carbone (Cotonou, 28-30 juin 2017).
  • Le programme BOAD-CO2 vise 20 projets et 10 Millions de tonnes de CO2 évitées entre 2018-2022 (Phase 1).

Christian Adovelande, président de la BOAD : « La dynamisation des opportunités liées à la finance climatique au bénéfice de la zone UEMOA est une nécessité pour mobiliser de nouvelles ressources financières utiles aux Etats membres et aux porteurs de projets de la sous-région. La facilité carbone que nous instituons s’inscrit dans la politique proactive de la BOAD en matière de changement climatique. Celle-ci comprend notre engagement financier auprès des projets d’énergies renouvelables, de traitement des déchets, d’efficacité énergétique, d’infrastructures urbaines résilientes ou d’agriculture raisonnée. Notre accréditation au Fonds Vert pour le Climat (FVC), notre accueil du Centre Régional de Collaboration de Lomé en partenariat avec le secrétariat de la CCNUCC ou le projet d’émission d’obligations vertes, participent de cette volonté. L’Afrique a l’opportunité d’être à l’avant-garde des solutions sur le climat. Notre leadership doit s’incarner dans nos actions. »

Fabrice Le Saché, président d’Aera Group : « Nous avons conçu une facilité carbone concrète dans son contour, simple dans sa mise en œuvre et, nous l’espérons, efficace dans ses résultats. Nous sommes convaincus que les marchés du carbone, qui ont été fragilisés ces trois dernières années, et qui sont aujourd’hui fragmentés, connaissent un nouveau souffle suite au succès de l’Accord de Paris. Les émissions CO2 sont aujourd’hui régulées dans près de 60 Etats et nombre d’entre eux disposent d’un prix du carbone et d’outils de flexibilité permettant d’échanger quotas CO2 et crédits carbone. L’Afrique doit être, et sera, au cœur de la recomposition de notre marché. » 

A ce jour, l’Afrique n’a concentré que 2% des revenus de la finance carbone dans les 10 dernières années. Cette situation est d’autant moins acceptable que le continent n’a pas de responsabilité dans le réchauffement planétaire mais qu’il en subit des conséquences majeures (stress hydrique, rendements agricoles, migrations internes). La finance climatique est un enjeu crucial pour capter des ressources financières permettant l’adaptation du continent, mais également accélérer une bascule vers des technologies bas carbone. Si l’Afrique est peu émettrice de CO2, il convient de répondre concrètement et rapidement à la forte trajectoire de croissance économique et démographique qui sollicitera des technologies d’autant plus respectueuses de l’environnement qu’elles seront appuyées financièrement.

Le programme BOAD-CO2 prévoit l’intégration par la BOAD de la certification carbone pour les projets réduisant les émissions CO2 avec des co-bénéfices de développement durable et la valorisation financière des actifs carbone. Tout projet éligible bénéficiera d’un appui financier de la BOAD pour obtenir les enregistrements internationaux adéquats et disposera d’une structuration pour monétiser ses réductions d’émissions. La certification est essentielle pour tracer la performance carbone des projets ouest-africains et obtenir des crédits carbone, source de revenus complémentaires, qui sont octroyés en contrepartie d’émissions CO2 évitées. 

Dans le cadre du partenariat, Aera Group sera en charge de l’ensemble des opérations techniques visant la certification des projets et structurera les opérations de marché permettant la valorisation des actifs carbone. Avec près de 36 projets enregistrés, dont les premières activités crédits carbone de 10 pays africains et le plus important projet UEOMA, Aera Group dispose du premier portefeuille carbone d’Afrique certifié auprès de l’ONU représentant un potentiel de près de 2 millions de tonnes équivalent CO2 évitées par an)

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:40
          
 

-gd2/71a080758cfeeaa13425a36ac531ce5d.jpg

 
La Commune de Douala 5 a tenu la session ordinaire de son Conseil Municipal, consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes 2016. A l’issue de celle-ci, S.M. Gustave Ebanda, Maire de ladite Circonscription administrative livre à chaud ses impressions à Afrik.com.
 

Africapress.com : Monsieur le Maire, en date du 4 mai 2017, dans la somptueuse salle du Peninsula Plaza Hotel de Bonamoussadi, vous étiez entouré d’un fort parterre de personnalités parmi lesquelles Monsieur Joseph Bertrand Mache Njouonwet, nouveau Préfet du Wouri. Qu’y avait-il ?
Gustave Ebanda :
Ce jour-là, la Commune d’Arrondissement de Douala 5 abritait les travaux de la session ordinaire de son Conseil Municipal, consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes 2016.

Africapress.com : Comment aviez-vous organisé vos travaux ?
Gustave Ebanda :
Nous avions commencé nos travaux avec la visite des chantiers par les Conseillers municipaux, nous avions poursuivi le 3 mai 2017 avec les travaux des différentes commissions spécialisées et la plénière de ce jour 4 mai 2017.

Africapress.com : Que peut-on retenir des mouvements financiers et budgétaires de votre Commune pour la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016 ?
Gustave Ebanda :
Son examen affiche un budget primitif prévisionnel, équilibré en recettes et dépenses, à la somme de fcfa 2 997 825 516 (Deux milliards neuf cent quatre vingt dix sept millions huit cent vingt cinq mille cinq cent seize).

Toutefois, ce dernier a connu une fluctuation au cours de son exécution, consécutive aux autorisations spéciales, relativement aux transferts financiers reçus de l’Etat d’un montant global de fcfa 125 274 900 (Cent vingt cinq millions deux cents soixante quatorze mille neuf cents), ramenant ainsi l’enveloppe budgétaire globale à la somme de fcfa 3 123 100 416 (Trois milliards cent vingt trois mille cent mille quatre cent seize). Dans sa phase de réalisation, objet de la présente évaluation, nous avons enregistré les recettes se chiffrant à 1 752 493 385 (Un milliard sept cents cinquante deux millions quatre cents quatre vingt treize mille trois cents quatre vingt cinq).

Or, les dépenses effectivement payées s’élèvent à la somme de fcfa 1 728 584 832 (Un milliard sept cent vingt huit millions cinq cent quatre vingt quatre mille huit cent trente deux).Toute chose qui dégage un excédent des recettes sur les dépenses d’un montant de fcfa 23 908 553 (Vingt trois millions neuf cent huit mille cinq cent cinquante trois) et affiche un taux de réalisation de 56,11%. Ce taux qui est substantiellement en augmentation par rapport à celui de 2015 qui était de l’ordre 35,67%, est la conséquence non seulement, du réalisme et de la rigueur qui ont sous-tendu l’élaboration du budget 2016, mais aussi et surtout, des efforts considérables de tous les acteurs de la chaîne de son exécution. La présente session nous a offert l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru, et d’envisager éventuellement des réajustements opérationnels.

africapress.com : En quoi les recettes recouvrées en 2016 vous auront-elles permis de réaliser ?
Gustave Ebanda :
Les recettes recouvrées en 2016 nous auront permis de réaliser bon nombre de projets dont il n’est pas superflu de présenter la consistance.

Il s’agit entre autres :
Sur le plan de l’Education,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La réhabilitation de l’Ecole Publique de la Cité et de ses toilettes ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La réhabilitation de l’Ecole Maternelle de Bonamoussadi ;

 

  La construction de 02 salles de classe et bloc toilettes à l’Ecole Publique de PK 12 ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La réhabilitation en matériaux provisoires de l’Ecole Publique de PK 17 et des toilettes ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de 02 salles de classe et bloc toilettes à l’Ecole Publique de PK 20 ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de la barrière du CES de la Cité Sic ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de 02 salles de classe et bloc toilettes à l’Ecole Publique de Bangué ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de 02 salles de classe et de toilettes à l’Ecole Publique de Bonangang ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de 04 salles de classe et bloc toilettes à l’Ecole Publique de Makèpè Log Malep. Sur le plan de la Santé,

image: http://www.africapresss.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’équipement des Centres de Santé de Kotto, Bangué et Bonangang en logistique et médicaments ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La négociation de la subvention du Sénateur MBASSA DINE, partenaire de la Commune d’Arrondissement de Douala 5ème au bénéfice des Mutualistes de la MUSADI,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’enlèvement sous budget communal de près d’une vingtaine de corps abandonnés,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction d’un hangar au Centre de Santé de Kotto. Sur les plans de l’Assainissement et de la Voirie,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’intensification des Journées Citoyennes de Propreté,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  Le curage des caniveaux,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  Le cantonage et l’élagage,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  La libération des emprises,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’enlèvement avec le concours d’Hysacam de plusieurs tas d’immondices dans le territoire communal,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’octroi des dons en matériel aux différents comités d’hygiène et de développement des quartiers. Sur le plan infrastructurel et de l’équipement,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction des forages à Bepanda, Cité Sic, Cité Cicam, PK 8, PK 12,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction de l’usine à pavés,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’engagement des travaux de finition de l’Hôtel de Ville,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  La construction d’un ponceau à Bangué,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  La réhabilitation des voies en terre à la Cité des Palmiers, à Beedi face Hôpital Général,

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’achat de 10 motos neuves pour faciliter la mobilité du personnel sur le terrain ;

image: http://www.africapress.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’achat de 03 véhicules Pick-up neufs,

image: http://www.afrik.com/squelettes-dist/puce.gif

  L’achat d’une niveleuse dont la livraison est attendue dans les prochains jours. etc.

La liste est loin d’être exhaustive.

africapress.com : Au regard du bilan des réalisations très positif en 2016, allez-vous vous arrêter en si bon chemin ?
Gustave Ebanda
 : Conscients des défis encore nombreux en dépit des réalisations énumérées plus haut, tenant compte des recommandations des Conseillers Municipaux à l’issue des travaux en commission, malgré les difficultés de tout ordre rencontrées dans l’accomplissement de notre fastidieuse mission, je voudrais rassurer les uns et les autres de notre ferme volonté à faire mieux et à réaliser des actions de développement, en conformité avec la réputation de Commune vitrine et leader que nous ne cessons de prôner et prouver.

Ainsi, aucune piste éventuelle susceptible d’accompagner le développement de notre cité ne sera négligée.

Du recouvrement rigoureux des recettes, à la coopération décentralisée en passant par le partenariat public-privé, la dynamique sera maintenue, une série d’actions urgentes est déployée pour apporter des réponses immédiates et durables aux difficultés sans cesse récurrentes, relativement aux financements de nos projets.

Vous le constaterez dans les jours à venir, à côte des financements levés sur le plan international, le FEICOM et le CARPA sont en pôle position pour nous accompagner dans le financement des projets prioritaires et d’envergures.

La Commune d’Arrondissement de Douala 5 est un bien commun et nos efforts doivent être conjugués en marge de tout clanisme, pour mériter le bonheur des populations au service desquels nous sommes et qui ont placé leur confiance en nous


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:39
    

Pays-hôte de la CAN 2017 des moins de 17 ans, le Gabon a effectué une entame catastrophique dans la compétition en sombrant 5-1 face à la Guinée dimanche à Port-Gentil lors du match d’ouverture. Grâce à Djibril Touré (6e), Sékou Camara (30e), Elhadji Bah (36e) et Aguibou Camara, le Syli cadet menait déjà 4-0 à la mi-temps !

Plus relâchés après la pause, les Guinéens ont bien ajouté un dernier but par Touré, mais ils ont ensuite permis aux locaux de sauver l’honneur par Fahd Moubeti. Repêchés suite à la réattribution de la compétition au Gabon, les Panthéreaux vont devoir changer radicalement de visage pour exister dans ce groupe A où le Ghana et le Cameroun s’affrontent dans la soirée

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:36
    

Après le carton de la Guinée face au Gabon (5-1) en ouverture, le deuxième match du groupe A de la CAN 2017 des moins de 17 ans a lui aussi tourné à la correction avec la déculottée infligée par le Ghana au Cameroun (4-0) dimanche à Port-Gentil ! Des doublés d’Ayiah (25e, 64e) et Sulley (32e, 34e), dont un superbe lob, ont permis aux Black Starlets de rapidement plier l’affaire, affichant une puissance de feu impressionnante avant d’affronter l’hôte gabonais mercredi.


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:32

En savoir plus sur http://www.afrik-foot.com/jean-michael-seri-remporte-le-prix-foe-2017#OhtWaRvZOHSdBz5D.99
Grand dépositaire du jeu de l’OGC Nice et auteur d’une saison pleine, l’Ivoirien Jean Michaël Seri a été désigné dimanche comme le lauréat du prix Marc-Vivien Foé 2017, qui récompense le meilleur joueur africain de Ligue 1.

Jean Michaël Seri honoré ! Le milieu de terrain de l’OGC Nice a remporté ce dimanche le prix Marc-Vivien Foé 2017 décerné par RFI et France 24 et qui récompense le meilleur joueur africain de Ligue 1. L’Aiglon succède ainsi au Marocain Sofiane Boufal et rejoint Gervinho, sacré en 2010 et 2011, parmi les Ivoiriens lauréats. Avec ses 6 buts et 10 passes décisives, l’Eléphant faisait figure de favori et c’est sans surprise qu’il a plébiscité les votes du jury composé de 66 journalistes, dont Afrik-Foot, pour devancer l’Algérien de Montpellier Ryad Boudebouz et le Camerounais de Lorient Benjamin Moukandjo.

Avec 255 points contre 126 pour le Fennec et 97 pour le champion d’Afrique, l’ancien joueur de la réserve du FC Porto a écrasé une concurrence pourtant relevée ! En effet, avec ses 11 buts et 8 passes décisives le maestro du MHSC, Boudebouz, représentait un très sérieux rival, tout comme Moukandjo dont les 13 buts en 25 matchs ont largement contribué à la remontada lorientaise de ces dernières semaines.

Un "honneur" qui va "donner de la confiance"

Mais avec sa science de la passe et ses ouvertures lumineuses, Seri, qui a énormément manqué au Gym pendant la CAN, a su séduire le jury. "C’est un honneur. Ça me donne de la confiance pour la suite de ma carrière. Après le retour de la CAN qui n’a pas été spécialement un bon souvenir pour moi, j’ai aimé la façon dont j’ai réagi. Je dirais que cet échec m’a boosté pour la suite de la saison", a expliqué le Niçois au micro de RFI.

"Ce n’est pas facile d’être nommé par autant de journalistes, et cela veut dire que beaucoup d’entre eux ont été satisfaits de ce que j’ai fait cette seconde année à Nice. (…) Si je suis devenu un joueur clé cette saison, c’est parce que j’avais envie de bien faire. On devient indispensable par ses performances, par le travail accompli chaque jour. C’est beaucoup de sacrifices, mais je suis récompensé !", a savouré le natif de Grand-Béréby. Annoncé dans le viseur de Monaco, du PSG ou encore du FC Barcelone (!), le lauréat recevra son prix ce dimanche avant le coup d’envoi du match Nice-Angers.

 

- Le classement 2017 :

Jean Michaël Seri (Nice/Côte d’Ivoire) 255 points
Ryad Boudebouz (Montpellier/Algérie) 126 points
Benjamin Moukandjo (Lorient/Cameroun) 97 points
Younès Belhanda (Nice/Maroc) 42 points
Steve Mounié (Montpellier/Bénin) 24 points
Cheick Ndoye (Angers/Sénégal) 17 points
François Kamano (Bordeaux/Guinée) 10 points
Steeve Yago (Toulouse/Burkina Faso) 4 points
Serge Aurier (PSG/Côte d’Ivoire) 1 point

image: http://www.afrik-foot.com/squelettes/v4/puce.gif

- Le palmarès

2009 : Marouane Chamakh (Maroc)
2010 : Gervinho (Côte d’Ivoire)
2011 : Gervinho (Côte d’Ivoire)
2012 : Younès Belhanda (Maroc)
2013 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)
2014 : Vincent Enyeama (Nigeria)
2015 : André Ayew (Ghana)
2016 : Sofiane Boufal (Maroc)


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article