Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:25
 
 
 
 
Les Lionnes Jean-Marie Nkoussa
Les montants des primes ont été communiqués aux joueuses au cours d’une réunion ce 14 novembre à Yaoundé

La question des primes est réglée. Les Lionnes Indomptables et leurs encadreurs ont désormais connaissance des montants qu’ils vont toucher dans le cadre de la 10ème Coupe d’Afrique des Nations féminine de football (19 novembre – 3 décembre). Une réunion entre les joueuses et les autorités à cet effet, s’est tenue dans la nuit de lundi au Ministère des Sports et de l’Education Physique.

 
Il en ressort qu’en cas de victoire finale, Christine Manie et ses coéquipières vont percevoir chacune la rondelette somme de 24 475 000 FCFA. Les montants ont été communiqués par le président de la FECAFOOT, Sidiki Tombi à Roko. Dans cet argent, il y a les primes de présence, de qualification et les primes par objectif.
 
Chaque joueuse va toucher 500 000 FCFA de primes de présence. Les Lionnes percevront, chacune également 4 millions de FCFA représentant les primes de qualification. Ces deux primes devraient être payées dans les prochaines heures. En cas de qualification pour le deuxième tour, chacune des 21 filles retenues pour la compétition touchera 5 millions de FCFA.
 
Cette somme s’élèvera à 8 millions de FCFA si les vice-championnes d’Afrique en titre atteignent la finale. Et si elles venaient à remporter le trophée, chaque joueuse aura 10 millions de FCFA. Le total s’élève à 27 500 000 FCFA pour chacune des Lionnes. Selon la loi des finances, une taxe de 11% sera prélevée de cette somme. Ce qui la ramènera à 24 475 000 de FCFA. Le sélectionneur Carl Enow Ngachu, lui touchera le double de cette somme soit 48 950 000 FCFA.
 
En communicant ces montants, les pouvoirs publics veulent éviter les grèves connues par le passé autour des primes après ou avant les compétitions internationales. Les Michelle Ngono Mani, Aboudi Onguené, Raïssa Feudjio et autres Agathe Ngani peuvent désormais se concentrer sur leur objectif numéro 1: remporter la CAN.
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:23
A la recherche d’un attaquant pour compenser le départ de Zlatan Ibrahimovic l’été dernier, le PSG a pisté plusieurs noms, notamment celui de Cédric Bakambu, comme l’intéressé l’a lui-même révélé ! "J’ai été contacté par Paris pour être la doublure de Cavani. Visiblement, il y avait deux courants, un qui pensait à moi, un autre un peu moins", a expliqué dans les colonnes de L’Equipe l’international congolais, qui sortait d’une saison à 22 buts avec le Sous-Marin Jaune. Finalement, le club de la capitale a opté pour un autre attaquant de Liga, Jesé, qui peine à convaincre.
 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:21
    

Comme espéré, la France et la Côte d’Ivoire vont pouvoir honorer la mémoire de Laurent Pokou, décédé dimanche à l’âge de 69 ans, lors du match amical qui les opposera à Lens mardi (20h GMT). La FIFA a en effet répondu favorablement à la requête de la Fédération ivoirienne qui a demandé une minute de silence pour l’ancien meilleur buteur de l’histoire de la CAN (14 réalisations), également joueur légendaire du Stade Rennais.


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:18

Ce que valent les 21 Lionnes indomptables d’Enow Ngachu

 

Le voile a été levé ce lundi 14 novembre, sur les 21 joueuses qui représenteront le Cameroun à la Coupe d’Afrique des nations féminine 2016 dont le kick off est prévu samedi prochain. Le sélectionneur national, à quelques exceptions près, a conservé les mêmes avec lesquelles il évolue depuis plus de quatre ans.

 
 
 
 
 

On ne change pas l’équipe qui gagne. C’est un classique que Carl Enow Ngachu maîtrise par cœur. Lui qui a décidé de conserver l’ossature de l’équipe nationale féminine de football presque intacte. Le sélectionneur national est resté fidèle aux joueuses qui ont toujours « mouillé le maillot » pour défendre les couleurs du Cameroun. Ces Lionnes qui ont levé des foules et cristallisé les attentions du public camerounais sur une discipline que beaucoup regardaient jadis avec un œil condescendant, si ce n’est avec une pointe d’ironie. Le dresseur des Lionnes qu’on attendait au tournant pour cette liste, a donc gardé le même noyau dur avec lequel il évolue bien avant la Can féminine de Windhoek en 2014 jusqu’au Mondial féminin du Canada l’an dernier. Mis à part quelques absences consécutives au manque de compétitivité de certaines joueuses évoluant en division d’honneur en Europe, Enow a mis en avant, la régularité en club, la combativité, le volume de jeu et le rendement pour sélectionner les 21 félines avec lesquelles il entend remporter cette Can à domicile. Manquent tout de même à l’appel Francine Zouga et Cathy Mbouh Djou. Celles-ci avaient de la peine à sauver leur convocation pour le stage, en amicaux.

Enganamouit en Zorro

Pas de grande surprise donc dans cette liste où on retrouve en attaque les inamovibles renards de surfaces que sont : Gabrielle Aboudi Onguéné et Gaëlle Enganamouit. Si la première est entrée en seconde mi-temps du dernier match amical des Lionnes, la seconde quant à elle, va débuter immédiatement la compétition sans avoir été évalué avec le reste du groupe. Revenue de blessure, elle a déjà recommencé à faire parler la poudre. Pour son premier match de Ligue des champions de football féminin cette saison, le Ballon d’or africain 2015 qui va fouler le sol camerounais le 16 novembre prochain, a marqué son premier but dans ce tournoi. Le trois de son club, Rosengard, vainqueur du Slavia Prague 1-3. De quoi rassurer ceux des fans de la sélection nationale qui avaient des doutes sur l’état de santé de l’attaquante à la crête de feu.

Egypte, le premier client

A ce duo de professionnelles viennent se greffer les autres Lionnes à l’instar de l’indétrônable gardienne de buts, Annette Ngo Ndom dont la titularisation est devenue une évidence aux yeux du sélectionneur qui n’a pas encore lâché dans l’arène, ses concurrentes au poste que sont Bororo et Mambingo. Autres stars qui rêvent de faire vibrer cette Can, Leuko Yvonne, Marie Awona, Manie Christine, Meffometou Falone, Sonkeng Ysis, Ejangue Siliki Augustine Sylvia, Yango Grace, Nchout Njoya Ajara, Feudjio Raissa, Ngo Mbeleck Geneviève, Ngani Agathe, Nkada Agnès, Ngono Manie, Ada Jacquette, Akaba Henriette Michelle, Ngo Mback Batoum. Toutes gonflées à bloc en dépit du faux pas de la préparation survenu dimanche dernier à Yaoundé face à la sélection nationale de Tanzanie (1-2). Les 21 Lionnes sur qui reposent désormais le destin de cette équipe sont connues. A elles de défendre (valablement) les couleurs du pays. Première sortie : le 19 novembre prochain face à la sélection nationale féminine d’Egypte présentée comme le petit poucet du groupe

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:16
 
 
Côte d'Ivoire: Lancement du master spécialisé senior management bancaire à Abidjan

 


Cliquez pour Agrandir

 

Côte d'Ivoire: Lancement du master spécialisé senior management bancaire à Abidjan
africapress.com– Mardi 15 Novembre 2016 – Afin de renforcer l'architecture de formation des professionnels du secteur bancaire Rechercher bancaire ivoirien, une nouvelle formation diplômante a été lancée ce lundi au Plateau au siège de l'APBEFCI ( Association des Professionnels de Banque et Établissements financiees de Côte d’Ivoire). Il s'agit du "mastère spécialisé senior Rechercher senior management bancaire", une première en Afrique. 


Fruit d'un partenariat et d'une cohérence d'ensemble entre l'APBEFCI, le groupe CFPB ( centre de formation des professionnels de la banque) et l'ESSEC business school, ce master spécialisé, accrédité par la conférence des grandes écoles, vient accompagner les banquiers qui peuvent avoir déjà une très bonne connaissance technique bancaire, mais qui vont avoir une vision beaucoup plus complète de tout l'environnement bancaire Rechercher bancaire et, ses évolutions.

Il s'adresse également à des collaborateurs confirmés, souhaitant évoluer à court ou moyen terme vers des postes à forte responsabilité dans les différentes activités de banque.

Peuvent prendre part à cette formation diplômante, les collaborateurs bénéficiant d'une formation de niveau bac +4/ bac +5 (M1/M2), ou titulaire de l'institut des techniques de banque (ITB) et bénéficiants d'un minimum de 03 années d'expérience dans un établissement financier. Ou dans la limite de 30% des effectifs, des collaborateurs d'établissements financiers ayant un autre profil.


Les modalités de sélection: Passage du test TAGE-MAGE, dossier de candidature, entretien avec le jury d'admission. La formation dure 08 semaines échelonnées de février à novembre.

Désormais composée de 06 diplômes, le renforcement de l'architecture du système de formation bancaire, va permettre à lAPBEF-CI de mettre à disposition de la profession bancaire Rechercher bancaire aussi bien nationale que régionale des agents aux compétences avérées.

"Ce Mastère Spécialisé Senior Management Bancaire présente un réel avantage pour notre profession. Avec le partenariat, nous avons pu obtenir la réduction du coût de cette formation de haut niveau qui va permettre aux inscrits dactualiser et acquérir de nouvelles connaissances" s'est exprimé le président de l'APBEFCI Diarrassouba Souleymane à ses collaborateurs.

Début 2012, lAPBEF-CI sest engagée avec le CFPB-Ecole supérieure de la banque, au travers dune convention de partenariat, à la mise en place dune architecture de formation continue
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:14
Côte d'Ivoire: Deux hommes trouvent la mort en pleine prière
 

africapress.com– Lundi 14 Novembre 2016 – Deux morts pour le moins insolites ont été enregistrées la semaine dernière à Abidjan. Celles de deux hommes Rechercher hommes qui se trouvaient en train de prier et qui ont perdu la vie subitement.


Les faits n'étant pas liés, la première victime, un homme de 40ans, a été découverte jeudi 10 novembre au sein de la paroisse Sainte Monique située au quartier Dokui. Sa mort Rechercher mort a été constatée aux environs 22heures, peu après la fin d'une messe. Le corps gisait alors sur un banc.

Vêtu d'un jeans et d'un tee-shirt vert blanc, aucune trace de violence n'a été relevée sur la victime. La police est arrivée pour constater les faits. Une autopsie devrait être pratiquée sous peu, pour boucler l'enquête.


L'identité du défunt n'a par ailleurs pas été établie. Aucun document n'a été retrouvé sur lui.

La deuxième victime, un musulman d'une quarantaine d'années, a été retrouvée dimanche matin à vridi précisément au Port près de son camion. Immobile, en position de prosternation pendant des minutes, son attitude suscitait assez d'interrogation jusqu'à ce qu'on le découvre en fait mort.

Selon son apprenti, il n'avait de problème apparent. Ils faisaient la navette entre Abidjan et Bamako dans le transport de marchandise. " La mort Rechercher mort l'a simplement frappé en plein soujoud" , comme constaté
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:11

Le public de Bafoussam veut porter bonheur aux Lions

 
 
 
 

Bien qu’ils soient conscients de ce que les chances de l’équipe nationale de prendra part à cette compétition se soient sérieusement amenuisées, ils pensent cependant qu’une programmation des prochaines rencontres de Lions au stade omnisports de Bafoussam, pourrait permettre à ce qui relève désormais presque du miracle, de se produire. Ces supporters s’appuient sur au moins deux arguments : l’invincibilité des sélections nationales à Bafoussam et le soutien du public.

En effet, depuis l’homologation par CAF de la cuvette de Kouékong, toutes les sélections étrangères qui sont passées par-là sont rentrées à la queue entre les jambes. La dernière sélection à avoir rampé devant le Cameroun dans cet antre, est le Soudan. Bien que requinqués par une victoire (4-2) à la manche aller, lorsqu’ils foulaient la pelouse du stade omnisports de la capitale de la région de l’Ouest, dimanche 2 octobre dernier, pour affronter la sélection U17 de football du Cameroun, en match retour du dernier tour des qualifications de la coupe d’Afrique des moins de 17 ans, les bébés crocodiles du Nil étaient in fine, passés à la trappe. Au terme d’un match bien maitrisé, les poulains de Bertin Ebwelle se sont imposés (5-1). Une victoire qui non seulement leur ouvrait de facto les portes de Madagascar en 2017, mais aussi confirmait l’invincibilité des sélections nationales dans l’antre de Kouékong depuis son ouverture aux rencontres officielles.

La bénédiction était d’ailleurs partie de la sélection des moins de 20 ans. Toute première à disputer un match international dans la cuvette de Kouékong, elle avait été sans pitié pour son adversaire, le Zimbabwe battu (3-0). La rencontre disputée le dimanche 12 juin 2016, devant plus 15000 spectateurs, comptait pour la manche retour du second tour des qualifications pour la Can des U20 (Zambie 2017). Adoptés par le public de Bafoussam, Oum Gwet et ses coéquipiers allaient à nouveau déposer leurs valises à Bafoussam près d’un mois plus tard, pour affronter cette fois-là, la Libye en match aller du dernier tour des éliminatoires de la Can de leur catégorie. Comme le précédent adversaire des Lions juniors à Bafoussam, les Libyens allaient se faire fouetter (3-0). Le chemin ainsi tracé par les U20 a été suivi par la sélection U17, qui a certes réussi à battre le record de buts, mais a malheureusement celle par qui la cage camerounaise a tremblé pour la première fois. Puisque par la passé, aucun adversaire du Cameroun n’avait marqué à Bafoussam.

11 buts en trois matchs

Au-delà des victoires, les sélections nationales ayant jusque-là évolué au stade omnisports de Bafoussam, ont offert une pléthore de buts. En trois rencontres, le public a eu le plaisir de voir les filets adverses trembler à onze reprises. Soit une moyenne de près de quatre buts par match. Ce qui a donné des idées à certains fans qui ont trouvé des surnoms « stade trois zéro », « stade fertile », « stade victoire »… à cette infrastructure sportive.

Au cours des conférences de presse respectives d’après-match, joueurs et entraineurs du Cameroun, avaient salué le grand apport du grand public dans leurs brillantes performances.

Toutefois, le vœu des habitants de la ville de Bafoussam de pousser également les Lions indomptables séniors jusqu’en Russie, reste irréaliste. Car si Bafoussam dispose d’un stade aux normes internationales, la ville manque cependant d’hôtels répondant aux normes de la CAF et la FIFA. Si l’un a déjà été construit, il en faut au moins deux pour espérer accueillir les matchs d’un certain niveau

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:07
 
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Daloa, malgré la reprise, pas de cours dans les établissements de la ville
africapress.com –Lundi 14 Novembre 2016 – Alors que les enseignants du primaire et du préscolaire suspendent leur mot d’ordre de grève, les cours Rechercher cours n’ont pas été possible à Daloa Rechercher Daloa ce lundi 14 novembre 2016, rapporte une source sur place àafricapress.com
En effet, une intervention de délogement des élèves a été menée par la Fesci dans les différents établissements Rechercher établissements éducatifs de la ville.

« J’ai reçu un appel pendant que j’étais au service pour me dire de venir chercher ma fille » témoigne ce fonctionnaire qui s’est hâté d’aller à la rescousse de son enfant.

En outre, Les étudiants eux, soutiennent que leurs enseignants n’ont pas reçu leur prime et cette situation déteint sur l’Université.

La semaine d’avant, la grève des enseignants du primaire frappait tout le territoire national et la ville Rechercher ville de Daloa Rechercher Daloa n’a pas été épargnée.
 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:05
          
 
 
Ban Ki-moon et Mohammed VI
 
Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon est arrivé au Maroc où il présidera le sommet de la COP22 aux côtés du roi Mohammed VI. Les deux personnalités saisiront l’opportunité pour fumer le calumet de la paix.
 

Vent de réconciliation au Maroc où le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon est à Marrakech où il présidera le sommet de la COP22 aux côtés du roi Mohammed VI. Un moment de paix entre le souverain qui n’avait point apprécié la sortie du Sud-Coréen qui avait parlé d’occupation s’agissant de la question du Sahara Occidental.

Ban Ki-moon est arrivé ce dimanche 13 novembre 2016 au soir au Maroc où il présidera, aux côtés du roi Mohammed VI, le sommet de la COP22 qui débute ce mardi 15 novembre 2016. Selon le site marocain Bladi.net, à cette occasion, le souverain prononcera un discours à 12h30 suivi du Secrétaire général de l’ONU et de Patricia Espinosa avant que les invités ne prennent part au déjeuner offert par le roi au palais de Marrakech.

Le site ajoute qu’après une tournée africaine qui l’a mené au Rwanda, Tanzanie et au Sénégal, Mohammed VI est arrivé samedi 12 novembre 2016 au royaume. Selon un communiqué du Palais royal, la tournée se poursuivra en Ethiopie et sans doute d’autres pays juste après la COP22.

Le roi était remonté contre le Secrétaire général de l’ONU. En ce sens que Ban Ki-moon, évoquant la question du Sahara Occidental avant parlé d’ « occupation ». Une sortie jugée maladroite par le palais royal. Nombreux étaient les Marocains qui avaient fustigé cette « sortie maladroite » de Ban Ki-moon et avaient à la manifester à travers une marche contre le secrétaire général de l’ONU.

Avec cette venue de Ban Ki-moon à Marrakech, cette page sombres des relations entre le palais royal et le Secrétaire général de l’ONU est sans doute tournée


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:01
          
 

/arton56572-c7307.png

Donald Trump, Président des Etats-Unis
 
Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, assure que la lutte du groupe djihadiste va se poursuivre contre le nouveau Président des Etats-Unis, Donald Trump.
 

Réagissant à l’élection d’un nouveau Président aux Etats-Unis, le chef du groupe terroriste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, assure que la lutte de son mouvement djihadiste va se poursuivre contre Donald Trump. Selon Shekau qui précise que « la guerre ne faisait que commencer », « la lutte contre tous ceux de la coalition qui se battent contre nos frères » va s’accentuer.

« Ne vous laissez pas duper par des gens comme Donald Trump ou tous ceux de la coalition qui se battent contre nos frères en Irak, Syrie, Afghanistan ou partout ailleurs », déclaré Abubakr Shekau, dans un message audio d’environ une heure diffusé sur YouTube dimanche soir. Le chef du groupe dont la destitution avait été récemment annoncée va plus loin. Selon lui, « on en a fini d’Obama, maintenant nous allons commencer avec Trump ». Dans ce discours diffusé selon les canaux traditionnels du groupe armé, Shekau met en garde : « nous restons convaincus par notre foi et nous n’arrêterons pas. Pour nous, la guerre ne fait que commencer ».

Très affaibli, Boko Haram, mouvement djihadiste d’Afrique de l’Ouest ayant prêté allégeance au groupe Etat islamique en mars 2015 est de plus en plus divisé. En remplacement d’Abubakar Shekau, l’Etat islamique a désigné, début août 2016, un nouveau patron en la personne d’Abou Mosab Al Barnaoui, fils du fondateur de la secte islamiste, Mohamed Yusuf.

Boko Haram a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009, date à laquelle Abubakar Shekau, connu pour sa férocité, a pris les commandes du groupe. S’attaquant à ses débuts aux symboles étatiques, Boko Haram a fini par s’en prendre aux civils, aux institutions religieuses. Le groupe n’hésite plus à frapper dans les mosquées lors de pr


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article