Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 21:10

 

 
 
 
 
 
 
 
i
Cameroun: Arrestation d'un défenseur des droits de l'homme dans le nord du pays
 
Cameroun: Arrestation d'un défenseur des droits de l'homme dans le nord du pays
 

Hans de Marie Heungoup (ph1), Célestin Yandal Rechercher Célestin Yandal (ph2) -

Cliquez pour Agrandir

Cameroun: Arrestation d'un défenseur des droits de l'homme dans le nord du pays

Yaoundé, le 24 Septembre 2014africapress.com- Hans De Marie Hengoup, camerounais et chercheur à International Crisis group à Nairobi au Kenya, a été arrêté hier dans l’arrondissement du Rey Bouba, département du Mayo-Rey, dans le Nord du pays, a appris koaci.com

Selon notre informateur, Hans De Marie Hengoup, a été interpellé sous instruction du sous-préfet de Rey-Bouba Rechercher Rey-Bouba et ses téléphones lui ont été retirés, indique une source à africapress.com, sans donner des détails sur les circonstances de l’arrestation du défenseur des droits de l’homme.

Notre source précise que jusque tard dans la nuit, le chercheur était encore entre les mains des forces de sécurité, «jusqu'à tard dans la nuit, il se trouvait encore dans les locaux de la gendarmerie de cette localité », rapporte notre informateur.

Informé, un collectif de la société civile exige sa libération immédiate, «nous demandons au Gouvernement camerounais de prendre des mesures urgentes et adéquates pour non seulement libérer Hans, mais aussi et surtout assurer sa sécurité dans l’exercice de travail dont les résultats seront forcément bénéfiques pour l’ensemble des pays de la sous-région», souligne le communiqué signé d’Hilaire Kamga, secrétaire permanent de la Plate-forme de la société civile pour la démocratie au Cameroun.

Le jeune chercheur travaillait « depuis quelques temps sur la compréhension des déterminants des crises qui secouent la sous-région Afrique Centrale avec emphase sur le phénomène Boko Haram », fait valoir le communiqué de presse en guise de précision sur la présence du chercheur dans le nord du pays.

C’est le 10 septembre dernier que le chercheur annonçait en anglais, (l’autre langue officielle du pays Ndlr), sur sa page facebook, avoir foulé le sol camerounais pour une mission en provenance de Nairobi. Hans De Marie Hengoup, est réputé très critique envers le régime de Yaoundé.

Hans De Marie Hengoup n’est pas la première personne à être arrêtée dans cette partie du pays. Le lamido de Rey-Bouba Rechercher Rey-Bouba est passé maitre dans l’art de l’arrestation de nombreux camerounais peu dociles, avec la complicité des autorités administratives qui lui doivent obéissance et soumission aveugles.

A titre de rappel, le jeune opposant Celestin Yandal a été arrêté sous instruction du lamido autocrate et tortionnaire depuis le depuis le 05 décembre 2013
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:47

 




Cameroun - Evènement: 625 délégués du Commonwealth à Yaoundé

 

 


r
La soixantième conférence parlementaire du Commonwealth s'ouvre la semaine prochaine. Les premières délégations attendues cette fin de semaine.






La soixantième conférence parlementaire du Commonwealth aura lieu à Yaoundé, du 2 au 10 octobre prochain. Un événement jugé important par l'Assemblée nationale du Cameroun, qui abrite les travaux. 625 délégués sont attendus à Yaoundé. 33 présidents d'Assemblées    nationales ont confirmé leur participation. Lors de la cérémonie de clôture de la session parlementaire du mois de juin dernier, Cavaye Yeguié Djibril avait invité ses collègues à s'impliquer, chacun à sa manière, pour la réussite de cet événement, qu'il considère comme étant un succès diplomatique du Cameroun. L'image du pays dépend, avait-il dit, de la parfaite organisation de la conférence. Une commission avait été mise en place pour organiser toutes les articulations de ces travaux. Elle est coordonnée par Emilia Monjowa Lifaka, vice-présidente de l'Assemblée nationale.

Vendredi dernier, un séminaire a été organisé pour expliquer les enjeux de cette conférence et surtout, le devoir du Cameroun à bien l'organiser. L'une des cibles de ce séminaire, c'est bien les membres du protocole et les chauffeurs qui doivent conduire les parlementaires invités, durant leur séjour à Yaoundé. Les organisateurs estiment que, compte tenu du fait que ces personnes vont travailler de près avec les invités, il est attendu d'eux, discrétion, serviabilité et surtout, professionnalisme. Pour animer le séminaire, des responsables de différentes sous-commissions ont été conviés autour de trois ateliers. Ils ont parlé, entre autres de l'aspect sécuritaire, de l'événement. Comment assurer la sécurité des invités avant, et pendant les travaux? Les questions d'hygiène ont été aussi évoquées. Normal car à l'Assemblée nationale, certaines toilettes n'ont pas d'eau. Le personnel de l'Assemblée nationale et les autres parties prenantes ont été invités à "être courtois pour rendre' le séjour des hôtes camerounais agréables.

Et tout ce qui se passe à Yaoundé, le Commonwealth le suit de près. En tout cas, le secrétariat général de la Commonwealth parliamentary association a d'ores et déjà mis en mission sa political officer à Yaoundé. Sa tâche consiste à s'assurer que les préparatifs avancent, et ce, selon les normes de l'organisation. Dans la suite donc de ces préparatifs, une conférence de presse est prévue demain mercredi à 11h dans la salle de conférences du troisième étage du Palais de l'Assemblée nationale. Elle sera présidée par Emilia Monjowa Lifaka. Un détail tout de même: l'invitation à cette conférence de presse, adressée à certains médias est signée de Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication. Cette intrusion se justifie par le fait que, l'évènement est patronné par Paul Biya, le 'président de la République. Selon des sources, il attache un prix à la parfaite organisation, de l'événement. Il aurait dit qu'aucune fausse note ne sera tolérée.

Mais que va-t-on traiter durant ces assises ? L'on sait qu'il y a deux sujets. Il s'agit d'Ebola, cette maladie qui touche une bonne partie de l'Afrique de l'Ouest. Cette 'pathologie létale rode autour du Cameroun. La plupart des pays qui seront à Yaoundé sont touchés par la maladie. Le sujet est donc retenu durant les travaux. Il y a ensuite Boko Haram, ce groupe terroriste transfrontalier qui menace la sécurité d'un certain nombre de pays.



Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:46

Fessemania" : l’avant-garde de l’arrière-train africain

 
Comment



Les tenants de l’ordre esthétique mondial ont décidé que les grosses fesses étaient désormais à la mode. L’Afrique n’a pas attendu leur diktat…
Plus personne ne doute de la capacité de l’Afrique à imposer ses goûts au monde. Dans le domaine vestimentaire, les Camerounaises Rahmée Wetterich et Marie Darouiche font un tabac en Allemagne avec leur "Noh-Nee", ce modèle de robe traditionnelle bavaroise agrémentée de pagnes africains. Dans la production musicale, il est de bon ton de croiser ses vocalises avec la Camerounaise Irma ou la Nigériane Asa. Il ne restait plus à l’Afrique qu’à imposer ses canons de beauté, notamment les formes callipyges éloignées des traditionnels mannequins efflanqués.
"Nous sommes entrés dans l’ère du gros derrière", titrait récemment Vogue, la référence du goût entériné. Le magazine américain annonçait ainsi une véritable révolution dans le monde de la mode occidentale, univers dont la fesse rebondie était jusque-là bannie. Les guérilleros fessus de cette nouvelle idéologie corporelle sont les chanteuses américaines Jennifer Lopez, Beyoncé, Nicky Minaj, la rappeuse australienne Iggy Azalea ou encore Kim Kardashian, la star de téléréalité devenue d’autant plus influente qu’elle vient d’épouser Kanye West. Les infographistes spécialistes du logiciel Photoshop devraient donc apprendre à bomber les popotins plutôt qu’à les atrophier…
>> Lire aussi : Le bal des faux-culs
La tendance évoquée par "Vogue" n’est pas qu’esthétique. La revendication des gros fessiers truffe désormais les lyrics de chansons plus ou moins triviales. Au point que ça devient une obsession. Dans "Bang Bang", l’anglaise Jesse J chante des paroles que se seraient traditionnellement réservées les plus machistes des rappeurs : "Ses fesses sont comme une Cadillac". "Oh mon Dieu, regarde son cul", répète Nicki Minaj dans le titre "Anaconda". Quant à Jennifer Lopez et Iggy Azalea, c’est par deux –comme les fesses– qu’elles se font mobilisatrices : "Si tu aimes les grosses fesses, lève les bras !", lancent-elles dans "Booty". Les chanteuses ont donc pris les manettes d’une glorification jusque-là masculine et grotesque de la croupe féminine. On se souvient des dizaines de fesses qui parsemaient le décor du vidéo-clip de "Can’t Believe It" des rappeurs Flo Rida et Pitbull.

...
 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:41

 










Audio - Lazare Etoundi, Journaliste Principal à la CRTV vide son sac: «A la CRTV il y a des faux journalistes et animateurs»

 

 


«Ça fait 23 ans officiellement que je travaille à la Télévision Camerounaise…Je ne viens que d’avoir un petit bureau. Présentateur du Télé Journal, je n’avais pas de bureau.»
Lazare Etoundi, CRTV
Photo: (c) VKM

Invité Dimanche 21 Septembre 2014 a participer au débat hebdomadaire Zappresse à la Radio Tiemeni Siantou (RTS) a Yaounde, le Journaliste Principal de la CRTV a décidé de vider son sac: «Ça fait 23 ans officiellement que je travaille à la Télévision Camerounaise…Je ne viens que d’avoir un petit bureau. Présentateur du Télé Journal, je n’avais pas de bureau.»

Selon Lazare Etoundi Ondoua, un produit-type de l'Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication (ESSTIC),  la CRTV et la SOPECAM (Société de presse et d’Edition du Cameroun) sont envahies par des faux journalistes.

Ci-dessous, l’extrait de Lazare Etoundi sur les ondes de la RTS:





 


©


Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:39



Cameroun: Contexte et justification du Forum International de la Santé qui démarre ce mercredi à Yaoundé et ce jusqu'au 26 septembre 2014

 

 


 


A partir de ce mercredi 24 octobre et ce jusqu'au vendredi 26 octobre 2014, Yaoundé va abriter un Forum international de la santé. Les participants qui sont attendus des quatre coins du monde, sont les professionnels de la santé qui durant quatre jours dans la capitale politique du Cameroun, seront actifs à travers une grande conférence et une foire-exposition au Palais des Congrès de Yaoundé.




 

 


Ci-dessous, le Dossier de presse reçu du Ministère de la Santé:




DOSSIER DE PRESSE

FORUM INTERNATIONAL DE LA SANTE AU CAMEROUN (FISC 2014)

Du 24 au 26 septembre 2014 au Palais des Congrès de Yaoundé

  

Contexte et justification

 

Le  Forum International de la santé au Cameroun est un Congrès scientifique regroupant tous les professionnels de la santé au Cameroun, dans le but de réaffirmer l’engagement du Gouvernement dans le Processus de réforme du système de santé de notre pays qui accorde à l’hôpital un rôle majeur dans le dispositif d’assistance médicale.

Il associe deux grands événements :

  • La 19ème Conférence Médicale Nationale qui bénéficie du Haut Patronage de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul Biya ;
  • Et une foire-exposition.

Cette activité est menée par le Ministère de la Santé Publique, en collaboration avec le Cabinet Performance Plus, sous le thème : « L’hôpital de demain ». Divers sous-thèmes seront également abordés notamment la gestion hospitalière, le financement de la santé, les nouvelles technologies, la pharmacie hospitalière de demain, les ressources et les pathologies.

Objectifs

La Conférence Médicale Nationale est organisée dans la perspective de :

  • Exposer le savoir-faire local et international des entreprises du médicament et des équipements médicaux ; des instituts de recherche ; des formations hospitalières ; et des tradi-praticiens ;
  • Permettre une restitution à large échelle des projets de recherche ayant été menés dans les 06 domaines de notre système de santé ;
  • Renforcer les capacités des participants sur des aspects médicaux et paramédicaux pointus en rapport avec le thème choisi et l’actualité sanitaire ;
  • Discuter des problématiques et enjeux que recouvre le système de santé camerounais pour aboutir à des propositions susceptibles de contribuer à l’amélioration de l’état des populations du Cameroun dans un échéancier de court, moyen et long terme.

 

Cibles

  • Les professionnels de santé
  • Les tradipraticiens
  • Les chercheurs
  • Les étudiants en Médecine, Pharmacie, Chirurgie dentaire, Soins infirmiers, Psychologie clinique, etc.

 

 

Conférence Médicale Nationale (CMN)

Elle constitue une opportunité au regard de son écho, de son reflet, de la qualité des participants qu’elle mobilise et surtout de ses retombées potentielles sur le plan scientifique et sur le développement du système de santé. La CMN est donc une plateforme à saisir pour amorcer une grande réflexion sur le système de santé en vue d’un Cameroun émergeant d’où la justification du thème choisi à cet effet : « L’HOPITAL DE DEMAIN: Quelles perspectives à l’horizon 2035 ?»

Il s’agit spécifiquement de construire à partir des résultats de cette conférence médicale, un argumentaire scientifique solide, ressortant de manière claire, les actions menées par le MINSANTE dans les différentes composantes du Système de Santé, les résultats obtenus, les difficultés rencontrées, les contraintes et surtout, les explications justifiant l’atteinte ou non des objectifs fixés.

En plus de ce rendu, il sera possible pour le Ministère de la Santé Publique, de conduire de manière stratégique des recherches ou des interventions spécifiques pouvant compléter les informations déjà contenues dans le livre de la Conférence Médicale Nationale qui sera élaboré, validé et édité pour large diffusion et exploitation.

Elle s’articule autour de 07 sessions de communications libres (présentations des abstracts), 09 sessions d’Enseignements Post Universitaires (EPU), 03 tables ronde,  08 sessions plénières portant sur des thématiques nécessitant une confrontation de points de vue et d’idées.  

Environ 130 intervenants sont attendus dans les différentes sessions.

La foire exposition

Elle est une plateforme d’exposition du savoir faire local ou international des entreprises du médicament et des équipements médicaux ; des instituts de recherche ; des formations hospitalières ; des tradipraticiens. De nombreux exposants sont attendus.

 Pour plus amples informations, bien vouloir contacter :

Pr Arthur ESSOMBA : 77 75 29 50

Pr Anne Cécile BISSEK : 99 91 79 61

 


Publicite

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:36

Côte d’Ivoire : Yacou le Chinois, le voyou qui fait trembler la Maca

 
Prison
Comment


La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan est tenue d’une main de fer par... un prisonnier. Derrière les barreaux, Yacou le Chinois fait la loi. Et est devenu célèbre dans tout le pays.
Sur les photos, il est parfois assis sur une chaise, tout de blanc vêtu, un smartphone à la main. On peut aussi le voir debout devant une télévision, une grosse montre au poignet. Ou entouré de jeunes, lunettes de soleil sur le nez, sirotant une boisson énergisante.


... suite de l'article sur Jeune Afrique

 
© Abidjan.net par EMMA
Prison civile d’Abidjan: Des prisonniers tentent de s’évader
04 mai 2012.Abidjan. Prison civile(MACA) Plusieurs prisonniers, se sont évadés de la prison civile d’Abidjan (maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, MACA), avant de se faire "tous" rattrapés par les forces publiques.
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:34

 

 

    Belgique : Raoul Kenne et Eupen se revigorent

     

    La formation belge du latéral droit camerounais sorti du moule d’Aspire Cameroun a retrouvé le goût de la victoire samedi à la faveur de la huitième journée de D2. L’AS Eupen était en déplacement sur la pelouse d’Anvers et a réussi à en ramener trois points grâce à une précieuse victoire (1-2) qui tranche avec ses deux dernières sorties manquées en championnat.

     
     
    commentaires

    Solidement installé sur le flanc droit de la défense d’Eupen, Raoul Prisse Kenne a contribué à sa manière à ce regain de forme. Le joueur de 20 ans s’est arrogé une place de titulaire dans le groupe du technicien espagnol Tintín Márquez, ce pour la troisième saison consécutive. Et cette saison, le produit d’Aspire Cameroun a disputé la totalité des rencontres avec son équipe qui pointe actuellement à la quatrième position du championnat avec quinze points à trois longueurs du leader.

    Il convient de préciser que l’année dernière, Raoul Kenne et son acolyte Etienne Wala Zock, lui aussi lauréat d’Aspire Cameroun évoluaient tous au sein de Eupen. Mais en début de saison, le milieu camerounais de 20 ans a été transféré au RCS Visé, une équipe de troisième division belge où il poursuit actuellement sa jeune carrière.

    Repost 0
    Published by EVINA
    commenter cet article
    24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:29

     




    Cameroun : Voici pourquoi les numéros de téléphone au Cameroun passent de 8 à 9 chiffres à partir du 21 novembre 2014

     

     


    r
    Le Ministre des Postes et Télécommunications et le Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) seront face à la presse cet après midi du mercredi 24 septembre 2014 pour dévoiler les enjeux de ce nouveau basculement du plan de numérotation téléphonique

    Le secteur de la téléphonie au Cameroun connait un développement exponentiel sans précédent. Très moins nombreux en 1999 au moment du lancement des activités des opérateurs mobiles au Cameroun, Camtel, Orange, Mtn comptent à ce jour, un chiffre d’abonnés cumulé de près de 16 millions. Et avec l’arrivée sur la scène de Nexttel, le troisième opérateur de téléphonie mobile, on n’est plus loin de la saturation du plan de numérotation téléphonie à huit chiffres. Ainsi, le nouveau basculement qui aura lieu dans moins de deux mois, a pour objectif, selon les responsables de l’ART, d’arrimer notre pays à l’évolution considérable du marché des télécommunications. « Ce qui a donc nécessité sa révision. C’est dans le cadre d’une réflexion sur le changement du plan de numérotation engagée en septembre 2012 entre le MINPOSTEL et les opérateurs CAMTEL, ORANGE, MTN et plus tard VIETTEL que la mise en place d’un plan de numérotation par services: téléphonie fixe et mobile a été décidée » indique le dossier de presse édité à la faveur du point de presse que donne ce jour le Ministre des PTT.


    => Cliquez ici pour ouvrir le Dossier de Presse (PDF) <=


    Ce n’est pas la première fois que le plan de numérotation change au Cameroun. Le premier basculement a eu lieu en 2001. Cette année là, l’on est passé au très ancien pal à six chiffres pour les numéros de téléphone à sept chiffres. Cette mutation n’a duré que six ans et en 2007, un nouveau plan à huit chiffres est entré en vigueur. Bientôt, dans 58 jours exactement, il faudra composer neuf chiffres pour entrer en contact avec un correspondant téléphonique. « Le nouveau plan national de numérotation est un plan fermé dans lequel les services sont distingués par les tranches de numéros qui leur sont affectés. L’ensemble de l’organisation du plan a pour objectif de renforcer la clarté du plan de numérotation pour les opérateurs et les utilisateurs. Il permet de disposer des ressources en numérotation d’une capacité théorique de près de 800 millions de numéros. Le choix de ce plan national de numérotation repose sur des fondements à la fois réglementaires, technologiques et économiques. Le choix du nouveau plan a été guidé par un certain nombre de considérations liées à la fois au développement des nouvelles technologies, à la nouvelle réglementation et au souci de donner une plus grande lisibilité sur la nature du service sollicité » explique les responsables de l’ART et des PTT.


    Rédaction de Cameroon-Info.Net
    © 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 1453 Réactions: 0 Transferts: 0 ]
    Publicite

     Réagir
    Repost 0
    Published by EVINA
    commenter cet article
    24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:25

     

     
     
     
     
     
     
     
    Côte d'Ivoire: Le recensement des infiltrés du Mont Péko démarre le 29 septembre
     
    Côte d'Ivoire: Le recensement des infiltrés du Mont Péko démarre le 29 septembre

    Les autorités dans le Mont Péko Rechercher Mont Péko (ph) -

    Abidjan le 23 septembre 2014 africapress.com-Plus d’un an après l’arrestation d’Amade Ouremi ancien chef des infiltrés Rechercher infiltrés de la forêt Mont Péko Rechercher Mont Péko (ouest), le gouvernement Rechercher gouvernement va procéder dès le lundi 29 septembre prochain, à leur recensement Rechercher recensement avant de les déguerpir des lieux.

    Le Coordonnateur des programmes et cellules au ministère de la solidarité, de la femme, la famille et de l’enfant, qui a séjourné dans la zone du 20 au 22 septembre, a donné cette information aux concernés et villageois de Bagohouo, Pona-Vahi, Michelkro (Duékoué) dans le département de Duékoué et Dieouzon, Douépké (Bangolo).

    « Cette opération concerne tous les infiltrés Rechercher infiltrés du Mont Peko ainsi que ceux qui y ont des intérêts et durera un mois», a indiqué Marcelin Doh Dibahi ledit coordonnateur, avant de poursuivre. « Il s’agit des sites de regroupement à partir desquels les infiltrés Rechercher infiltrés seront accompagnés jusqu’à leurs destinations finales. Il faut regrouper les personnes qui ont les mêmes destinations afin que les cars les transportent jusqu’à leurs zones d’origine».
    Cette opération de recensement Rechercher recensement a pour but d’avoir des données humanitaires afin que l’évacuation se passe dans de bonnes conditions. « Ce recensement Rechercher recensement permettra d’avoir beaucoup d’informations humanitaires », a souligné l’envoyé d’Abidjan.

    30 agents recenseurs seront recrutés pour le profilage des infiltrés Rechercher infiltrés qui occupent le mont Péko depuis la crise survenue en Côte d’Ivoire en 2002, et la situation s’était accentuée avec la crise post-électorale de 2011.


    Plus de 27 OOO occupants clandestins de nationalité Burkinabé, avaient été recensés, par l’Autorité de Démobilisation, Désarmement et de Réinsertion (ADDR) dans le mont Peko, après l’arrestation de leur chef Amade Ouremi le 18 mai 2013. Ce dernier selon des sources, serait détenu à la prison civile de Dimbokro Rechercher Dimbokro (centre).

    Repost 0
    Published by EVINA
    commenter cet article
    24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:22

      




    Cameroun - Terrorisme - Liste rouge: Le Cameroun dans la carte des 30 pays déconseillés aux Français

     

     

     


    Depuis quelques jours, le Cameroun figure dans la nomenclature des pays considérés comme dangereux pour les ressortissants Français par le ministère des affaires étrangères de ce pays.


      

     

    France, Liste rouge - 22/09/2014

    Quelques minutes avant l’enlèvement du touriste Français Pierre Hervé Gourdel en Kabylie dimanche dernier, Le Quai d’orsay avait déjà publié sur son site Internet officiel, une carte comprenant une trentaine de pays déconséillés aux ressortissants de France. Comme on peut le constater, le Cameroun figure bel et bien dans ce long catalogue de pays, où figurent également : le Mali, la Mauritanie, l'Ethiopie, le Burkina Faso, le Nigéria, le Kenya, Djibouti, le Sénégal, le Niger, le Tchad et le Soudan.

    Cette décision du ministère Français des affaires étrangères fait suite au déclechement des frappes enclenchées par les aviations Américaine et Française contre les positions tenues par le groupe armé dénommé «Etat Islamique», en Irak.

    Joint au téléphone pour commenter cette actualité, un internationaliste qui a requis l’anonymat justifie la présence du Cameroun sur cette liste rouge par les récents évènements survenus dans le septentrion, relativement aux rapts réccurents d’expatriés étrangers (à l’instar de la famille Moulin-Fournier et celui du père Georges Vandenbeusch), opérés par les éléments de la secte islamiste Boko Haram. «Longtemps considéré comme un havre de paix, c’est manifestement la fin d’un état de grâce pour notre pays», regrette notre expert des relations internationales.


     


    [


    Repost 0
    Published by EVINA
    commenter cet article