Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 08:21
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Les conditions d'accessibilité des non nationaux à la Couverture maladie universelle fixées
 
Côte d'Ivoire: Les conditions d'accessibilité des non nationaux à la Couverture maladie africapress.com – Mercredi 25 Janvier 2017 – A quelques jours de la mise en œuvre de la Couverture maladie universelle, (CMU) dont les activités démarrent cette année comme annoncé par le gouvernement.


Deux décrets ont été adoptés ce jour en conseil des ministres au titre du ministère de l'emploi et de la protection sociale.

Le premier définit les conditions et les modalités de l'assujettissement, de l'affiliation et de l'immatriculation au régime général de base de la Couverture maladie universelle et le second fixe les modalités d'accès aux prestations de soins de santé de la CMU.

Ces mesures précisent les modalités d'enrôlement et de traitement des données à caractères personnelles des abonnés, clarifient les modalités d'ouverture, de maintien, de suspension et de fermeture du droit aux prestations et dressent la liste personnes assujetties au régime général de base de la CMU.

Cette liste extensive qui n'est pas limitative prend en compte toute personne vivant en Côte d'Ivoire et quel que soit sa situation.

S'agissant des non ivoiriens, il est important d'indiquer qu'ils devront être en Côte d'ivoire en situation régulière et devront résider dans le pays depuis au moins un an et devront être à jour du payement de leurs impôts et taxes.

Selon le porte-parole du Gouvernement, ces décrets traduisent la réalité de l'engagement pris par le gouvernement d'assurer aux populations ivoiriennes et aux populations résidentes sur le territoire national l'accès amélioré et un égal accès aux soins de santé de base


 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 08:20
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Ligue des champions, la CAF change de formule pour l'édition 2017, et opte pour 4 poules à la seconde phase
 
Côte d'Ivoire: Ligue des champions, la CAF change de formule pour l'édition 2017, et opte pour 4 poules à la seconde phase

africapress.com – Mercredi 25 Janvier 2017 –La ligue des champions changera de formule pour l’édition 2017, a annoncé ce mercredi la Confédération Africaine de Football (CAF).


« Désormais les équipes victorieuses des seizièmes de finale accèderont à la seconde phase de la compétition qui passera de deux poules de quatre à quatre poules de quatre. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour les quarts de finale », a indiqué l’instance, avant de préciser. « Les équipes battues en seizièmes de finale disputeront, comme précédemment, un barrage avec les vainqueurs des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération Total pour l’accession à la phase de poules (au nombre de quatre (comme pour la Ligue).

La ligue des champions a été créée en 1997 remportée à la première édition par le Raja de Casablanca, suivie de l’Asec Mimosas en 1998.

Ci-dessous le palmarès de la Ligue des Champions de la CAF...

1997 Raja Casablanca (Maroc)
1998 ASEC (Côte d’Ivoire)
1999 Raja Casablanca (Maroc)
2000 Hearts of Oak (Ghana)
2001 Al-Ahly (Egypte)
2002 Zamalek (Egypte)
2003 Enyimba (Nigeria)
2004 Enyimba (Nigeria)
2005 Al-Ahly (Egypte)
2006 Al-Ahly (Egypte)
2007 Etoile du Sahel (Tunisie)
2008 Al-Ahly (Egypte)
2009 Tout Puissant Mazembe (RD Congo)

2010 Tout Puissant Mazembe (RD Congo)

2011 Espérance (Tunisie)

2012 Al Ahly (Egypte)

2013 Al Ahly (Egypte)

2014 ES Sétif (Algérie)

2015 Tout Puissant Mazembe (RD Congo)

2016 Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud)

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:52
  

EDUCTOUR
EDUCTOUR Espagnol: la délégation découvre la cacao ivoirien
Mercredi 15 Avril 2015. Soubré. La région de la Nawa a été visitée par les tours operators, journalistes et opérateurs économiques espagnols venus particper à l`eductour organisé par Côte d`Ivoire Tourisme. Elle a pu découvrir le cacao ivoirien sous ses diverses formes

La vague de mécontentement attient toutes les couches socio-professionnelles du pays. Les producteurs de café-cacao ont manifesté hier à Akoupé pour décrier la mévente de leurs productions.

L’achat du cacao bord champ est bloqué depuis le mois de novembre 2016. Cette situation inquiétante suscite la grogne des producteurs. Hier, lundi 23 janvier, les producteurs ont bloqué le corridor d’Akoupé pour exprimer leur colère au gouvernement relativement à la mévente de leur cacao. Bloquant ainsi la circulation sur cette voie internationale menant au Ghana voisin. Parallèlement à l’action d’hier, le collectif des planteurs de café-cacao, dans une déclaration a interpellé les autorités quant aux difficultés que rencontrent les acteurs de la filière face à la mévente du cacao. L’inquiétude gagne donc le milieu des cacaoculteurs où la grogne s’intensifie. « Nous sommes dans une situation de blocage des achats bord champ qui nous pénalise et nous enfonce chaque jour davantage dans la pauvreté voire la misère. Le cacao ne se vend et ne s’achète plus au bord champ. Les prix fixés par le Conseil du café-cacao sur instruction du gouvernement malgré son statut de ’’prix sécurisé’’ n’est pas respecté au bord champ », a décrié Christophe Douka, président du collectif des producteurs de cacao. Le collectif est d’autant plus inquiet quant à la perte sèche qu’occasionnera la livraison du stock de fèves de cacao stationnées sans déchargement depuis plusieurs semaines dans les camions ou sous des bâches. Ces fèves de cacao qui se dégradent de jour en jour, du point de vue de la qualité marchande aux normes internationales perdront leur valeur. Face à cette situation qui perdure, le collectif des producteurs se pose la question de savoir comment minimiser la perte enregistrée avec la mévente du cacao ? « Les cacaoculteurs demandent au gouvernement d’accéder à leurs doléances pour écouler les fèves de cacao stockées actuellement, mais d’aider aussi les coopératives de commercialisation à amortir les pertes déjà perceptibles en ce mois de janvier 2017 et cela avant l’ouverture de la petite campagne cacaoyère 2016/2017 ». Cette situation rendue plus difficile par la situation sécuritaire délétère du pays n’est pas du goût de la masse paysanne qui revendique plus de six (6) millions de producteurs. Pour tenter de calmer les producteurs mécontents, la directrice générale du Conseil du café-cacao Massandjé Touré-Litse a entrepris une tournée dans les zones de production. Mais les assurances de Massandjé Touré-Litse sur la bonne santé de la filière et la poursuite des activités de la campagne café-cacao ne semblent pas avoir convaincu les producteurs qui continuent de grogner. « j’appelle toutes les organisations professionnelles agricoles agréées et les cacaoculteurs à se rassembler pour créer une plateforme agricole et cacaoyère en vue de proposer des voies et moyens fiables et durables au Conseil du café-cacao de Cote d’Ivoire pour une résolution effective des problèmes grugeant le cacaoculteur et lever toutes les entraves à une commercialisation intérieure fiable, gagnant-gagnant, pour tous les maillons de la filière Café-Cacao de Côte d’Ivoire », a conclu Christophe Douka

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:50
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Fraternité matin, une Secrétaire dénonce la gestion du DGA dans une lettre ouverte au PCA, elle est traduite en conseil de discipline
 

africapress.com – Lundi 23 Janvier 2017 – Nommé en pompier, Directeur général adjoint du quotidien gouvernemental Fraternité, Sanogo Lamine est en passe de dépasser le Directeur général, Venance Konan accrédité d'une gestion calamiteuse.


Cette situation a été décriée par la Secrétaire de direction, Djaha Reine Valérie dans une lettre ouverte au Président du conseil d'administration de la Société nouvelle de presse et d'édition de Côte d'Ivoire (SNPECI), sous le couvert de l'anonymat qui fait grand bruit en ce moment à Fraternité matin, puisque son auteur risque de perdre son emploi.

Dans un courrier en date du 16 janvier 2017, le Directeur des ressources humaines reproche à Djaha, de «faire preuve d'une diatribe contre le Directeur général adjoint et de manifester un mépris à l'égard d'un groupe ethnique (les dioula ou les ressortissants du Nord) et/ou religieux (musulmans) dans l'entreprise».

Vendredi dernier, la Secrétaire de direction devait passer en conseil de discipline puisque selon le DRH, Coulibaly Soromane, l'acte posé constitue une violation du règlement intérieur de la SNPECI.

Malheureusement pour cause de maladie, le rendez-vous a été reporté à une date ultérieur même si elle reprend le service demain.

Ce règlement stipule que «Le personnel est tenu d'entretenir avec ses supérieurs hiérarchiques (...) des rapports empreintes de confiance, de courtoisie et de respect » article 16 et il est formellement interdit à l'ensemble du personnel de la société de faire ou de laisser faire ou susciter tout acte de nature à troubler la bonne harmonie au sein du personne » article 18.

Comme indiqué la lettre de la Secrétaire de direction était destinée au PCA qui avait dès sa prise de fonction en décembre 2014 a demandé au personnel du groupe de lui faire des suggestions.

Comment cette lettre s'est-elle retrouvée dans les mains du Directeur des ressources humaines ?

Selon les informations en notre possession, le document aurait été révélé au DGA qui en veut désormais à Djaha Reine Valérie, par son Assistante, Ahua Chantal Nicole comme précisé dans une lettre datée du 17 janvier 2017 écrite par la Secrétaire de direction en réponse à une demande d'explication du DRH.

«Je voudrais préciser que ce document est un document privé qui se trouve sur ma clé USB privée, que j'ai prêtée à sa demande à mademoiselle Ahua Chantal Nicole, Assistante du Directeur général adjoint. Le document en question qui est resté sur ma clé USB privée depuis le mois d'août 2016 était destiné à ne pas être publié. Je suis donc étonnée de le découvrir en votre possession, » soutient Djaha Reine Valerie.

Pour revenir sur le contenu de la lettre ouverte au Président du conseil d'administration de la SNPECI dont nous avons une copie, la Secrétaire de direction dénonce les pratiques du DGA nommé vers la fin de 2014 pour seconder Venance Konan.

«On assiste à une très mauvaise gestion des finances depuis l'arrivée du DGA, car on a constaté qu'au lieu que les charges diminuent, elles augmentent à travers le fait que de nouvelles personnes ont été embauchées pour faire le travail des personnes déjà en poste.

C'est le cas de la responsable des moyens généraux qui est venue faire le travail du DRH et celui du Chef du service achats. Dieu seul sait combien on lui donne comme salaire pour se juxtaposer à eux,» précise le document.

Djaha Reine Valérie fait remarquer dans sa lettre qu'elle constate également que les salaires sont payés très en retard depuis l'arrivée du DGA, allant parfois même au 10 du mois prochain.

Elle dénonce le non respect des procédures et cette situation est créée selon elle par la hiérarchie elle-même au point où on ne sait plus qui fait quoi , puis que des ordres contradictoires sont donnés.

La Secrétaire de direction soutient que dans la même entreprise, il existe trois catégories salariales pour les mêmes diplômes et mêmes postes et les salaires se fixent à la tête du client.
Djaha Reine Valérie affirme que certains cerveaux ont démissionné depuis l'arrivée du DGA comme ce fut le cas au niveau de la Direction informatique où il y a eu trois démissions d'ingénieurs qui ont vu leurs subalternes promus au même titres qu'eux. Tout simplement parce qu'ils partaient selon elle à la mosquée avec le DGA.

« C'est vraiment dommage parce qu'on a l'impression, je dis bien l'impression que l'entreprise est en train de devenir une « entreprise djoula ou musulmane » au point où on a l'impression qu'il faut aller baisser la tête à la mosquée pour avoir une promotion. Toutes les personnes promues ces derniers mois sont toutes soit du Nord, soit musulmanes et c'est vraiment dommage qu'on assiste à un tel manque de professionnalisme dans l'entreprise, » se justifie la Secrétaire dans son courrier.

Face donc à cette gestion de l'entreprise, elle demande le départ du DGA, puisqu'à son « absence, elle constate que l'ensemble de l'entreprise se porte au mieux.

Se réclamant , le protégé du cadet du Président de la république, le ministre Ouattara, Sanogo Lamine se serait mis à dos la quasi-totalité du personnel en créant de nouvelles Directions et en nommant de nombreux chefs de services.

Il aurait enfin privé le personnel du groupe Fraternité matin de toilettes qui ne cesse de grogner

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:45
 
 
 
 
Gabon: Malgré l'élimination des panthères, Ali Bongo appelle les amoureux du ballon rond à profiter de la qualité des matchs restants
 
Gabon: Malgré l'élimination des panthères, Ali Bongo appelle les amoureux du ballon rond à profiter de la qualité des matchs restants

africapress.com – Lundi 23 Janvier 2017 – Présent dimanche soir dans les tribunes du stade de l'amitié sino-gabonaise d'Angondjé, Ali Bongo Rechercher Ali Bongo a assisté, impuissant à l'image des plus de 30 000 spectateurs, à l’élimination des panthères du Gabon après leur nul 0 à 0 concédé contre le Cameroun lors de la dernière journée du Groupe A de la CAN 2017.


Si la déception était perceptible notamment au regard de la nette domination gabonaise et les actions ratées, à travers un communiqué transmis, le chef de l'Etat gabonais appelle les amoureux du ballon rond à profiter de la qualité des matchs restants.

« Ce fut un beau derby. Je tiens à saluer la qualité de jeu de nos courageuses Panthères.. Dans le sport et c’est la règle : s’il y a des gagnants c’est qu’il y a aussi des perdants. Soyons donc tous fairplay. Et dans la victoire comme la défaite, nous sommes et restons solidaire de notre équipe nationale. Je tiens aussi à féliciter l’équipe du Cameroun désormais qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017. Finalement, il faut aussi rendre hommage aux Gabonais qui sont venus nombreux pour encourager leur équipe durant cette compétition. . La CAN n’est pas finie. J’encourage tous les amoureux du ballon rond à profiter de la qualité des matchs restants » a déclaré Ali Bongo.

Ce lundi, place aux deux dernières rencontres du Groupe B, à 19H, le Zimbabwe fera face à la Tunisie et l’Algérie au Sénégal, seule équipe du groupe déjà qualifiée et assurée de la première place qui rencontrera le Cameroun en quart de finale le 28 janvier prochain

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:40
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le DG de la CIE déplore une baisse importante du taux de recouvrement des factures d'électricité

 

Côte d'Ivoire: Le DG de la CIE déplore une baisse importante du taux de recouvrement des factures d'électricité

 

africapress.com – Samedi 21 Janvier 2017 – Les acteurs des secteurs du Pétrole, de l’Energie et des énergies renouvelables ainsi que les équipes dirigeantes de toutes les entreprises et structures sous tutelle ont présenté vendredi sur le site qui abrite le siège du Pôle Distribution de l’énergie électrique sis à Marcory leurs vœux au ministre Thierry Tanoh Rechercher Thierry Tanoh comme constaté sur place par KOACI.COM

Le Directeur général de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), Dominique Kakou Rechercher Dominique Kakou a à l’occasion rappelé quelques axes sur lesquels l’entreprise est fortement mobilisée dans la réalisation des ambitions du secteur de l’électricité.

Il a néanmoins déploré le fait que le rendement de Distribution qui est le rapport entre l’énergie électrique facturée et l’énergie livrée destinée aux clients reflète les performances commerciales et a un impact notoire sur le chiffre d’affaires du secteur de l’électricité.

Un point de rendement de Distribution équivaut en 2016, à 65 GWh, soit environ 5 milliards de FCFA de chiffre d’affaires du secteur.

Dominique Kakou a rappelé que ce rendement avait chuté à 72,9% à la fin 2011 principalement du fait de la fraude et s’établit à fin 2016 à 85%, soit un gain de 12 points en cinq ans.

Selon lui, ces résultats remarquables ont pu être atteints grâce à la détermination à la lutte contre la fraude.

«Ces résultats seront à coup sûr accélérés par les projets de restructuration, renforcement et densification des réseaux de distribution mis en place par CI-Energies, » a assuré le Directeur général de la CIE.

Dominique Kakou a par ailleurs indiqué que les difficultés rencontrées par le secteur de l’électricité au cours de l’année 2016 ont conduit à une baisse de matière importante le taux de recouvrement des factures d’électricité.

Selon le DG, cette situation a contribué à dégrader fortement la trésorerie du secteur à cause des arriérés enregistrés par les ménages et des clients professionnels.

Pour sortir de cette situation, Dominique Kakou Rechercher Dominique Kakou a annoncé que la CIE a engagé un plan d’actions qui lui permettra de revenir progressivement à des niveaux de recouvrement optimums.

«Pour faire face aux difficultés de trésorerie du Secteur, la CIE soutenue par son Conseil d’administration et en accord avec Côte d’Ivoire Energies, a dû mettre en place avec les banques un mécanisme spécifique pour le paiement des factures des principaux fournisseurs du système électrique afin que celui-ci continue de fonctionner, » a expliqué le DG.

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et du développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh Rechercher Thierry Tanoh analysant les résultats de 2016 a mis ses collaborateurs au travail.

«Je souhaite qu’en 2017, nous allions encore plus loin car les besoins de nos compatriotes sont énormes, » a précisé le ministre.

Il a promis que les structures sous sa tutelle continueront d’améliorer l’efficacité et la qualité des services et produits qu’elles fournissent à la population.

Le souhait de Thierry Tanoh Rechercher Thierry Tanoh est que ses collaborateurs soient tous des acteurs et non des spectateurs au développement des activités du ministère.

Tout en insistant sur la nécessité du travail collectif, le ministre a enfin invité ses collaborateurs à conjuguer harmonieusement leurs talents et savoir-faire afin de susciter au sein du département des actions dynamiques, synergiques et novatrices, notamment l’accélération de la mise en œuvre des projets en cours, la consolidation de l’équilibre financier

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:38
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Blocage des achats bord champ depuis novembre, inquiétude des producteurs de Cacao
 
Côte d'Ivoire: Blocage des achats bord champ depuis novembre, inquiétude des producteurs africapress.com - Lundi 23 Janvier 2017 - Le blocage des achats bord champ depuis la première quinzaine de novembre plonge dans l'inquiétude les producteurs de Cacao, première richesse du pays, comme relevé d'une déclaration du collectif des planteurs de cafecacao transmise.

A travers cette dernière, Christophe Douka, son président, interpelle politiciens et acteurs de la filière quant à la perte seche conséquance d'un Cacao livré aux deux ports (San-Pedro et Abidjan) stocké sous les bâches des camions stationnes sans déchargement qui, selon lui, «se dégrade, de jour en jour, du point de vue de la qualité marchande aux normes internationales».

Ci-dessous l'intégralité de la déclaration.


Declaration de Douka President du collectif des planteurs de cafecacao

Camarades et Collègues Cacaoculteurs de Cote d'Ivoire des différentes zones de production cacaoyère de notre Pays,

La situation que vit notre Filière Cacao depuis plusieurs semaines précisément depuis la première quinzaine du mois de novembre 2016 m'interpelle.

Nous sommes dans une situation de blocage des achats bord champ qui nous pénalise et nous enfonce toujours un peu plus dans la pauvreté voire la misère.

Le cacao Rechercher cacao ne se vend et ne s’achète plus au bord champ. Les prix fixes par le Conseil du Café Cacao sur instruction du Gouvernement de la république de Cote d'ivoire, malgré son statut de ''prix sécurisé'' n'est pas respecte au bord champ.

Et nous demeurons impuissants devant cet état de fait!

Le Cacao livre aux deux ports (San-Pedro et Abidjan) stocke sous les bâches des camions stationnes sans déchargement se dégrade, de jour en jour, du point de vue de la qualité marchande aux normes internationales.

Qui nous remboursera cette perte sèche?

De même, la perequation transport ne prenant pas en compte le nombre de jours de stationnement sans déchargement aux usines et ports, depuis le 15 novembre 2016 pour certains, qui paiera ce surplus de frais de transport?

Devant toutes ces questions en suspens, j'appelle toutes les organisations professionnelles agricoles agréées et les cacaoculteurs a se rassembler pour créer une plateforme agricole et cacaoyère en vue de proposer des voies et moyens fiables et durables au Conseil du Café Cacao de Cote d'Ivoire pour une résolution effective des problèmes grugeant le cacaoculteur et afin de lever toutes les entraves a une commercialisation intérieure fiable, gagnant-gagnant, pour tous les maillons de la Filière Café-Cacao de Cote d'Ivoire.

Au vu et su des turbulences qui agitent notre pays actuellement, avec la mutinerie des militaires et gendarmes, la gréve répétée des fonctionnaires de Cote d'Ivoire, nous pensons qu'il est du devoir des Cacaoculteurs de Cote d'Ivoire d’interpeller le Gouvernement de Cote d'ivoire afin de beneficier aupres de lui d'une oreille attentive pour ecouler les fèves de Cacao restées entre les mains des fiers Cacaoculteurs, mais aussi aider les Coopératives de commercialisation a amoindrir les pertes déjà perceptibles en ce mois de janvier 2017 et cela avant l'ouverture de la petite campagne cacaoyère 2016/2017. Ce ne sera que justice pour les Cacaoculteurs que nous sommes. Nous, Cacaoculteurs de Cote d'Ivoire, n'avons pas d'armes. Nous n'avons pas le pouvoir persuasif de la plateforme syndicale des fonctionnaires. Mais nous sommes les plus nombreux parmi les corporations actives de notre pays revendiquant six (6) millions de personnes vivant directement ou indirectement des fruits de la vente/achat du cacao.

Notre Pays doit demeurer en Paix pour amorcer un développement durable.
Que DIEU garde la Cote d'Ivoire et son vaillant Peuple
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:34
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: GESTOCI, le DG plaide pour la réhabilitation du dépôt de Bouaké défaillant depuis 2002
 
Côte d'Ivoire: GESTOCI, le DG plaide pour la réhabilitation du dépôt de Bouaké défaillant africapress.com – Mardi 24 Janvier 2017 – Le Directeur général de la Société de gestion des stocks pétroliers en Côte d’Ivoire (GESTOCI), Ibrahima Doumbia sollicite la réhabilitation Rechercher réhabilitation du dépôt Rechercher dépôt de Bouaké Rechercher Bouaké défaillant depuis 2002.
 

Il a fait cette doléance ce jour, au ministre du Pétrole et de l’énergie, Thierry Tanoh à l’occasion d’une visite de courtoisie aux dirigeants de cette entreprise.


Le Directeur général a déploré la baisse du niveau de la gestion des stocks de sécurité qui est passé de 3 mois à 16 jours.

Ibrahima Doumbia a par ailleurs rappelé que les ressources de la GESTOCI Rechercher GESTOCI sont entre autres, les frais de passage, la taxe parafiscale qui est passée de 6 FCFA à 4 FCFA et la location des wagons citernes.

Face aux préoccupations du DG, le ministre a tenu un langage franc au personnel qui a fait massivement le déplacement de l’Auditorium de l’entreprise pour l’écouter.

En dépit du travail abattu par les travailleurs de la GESTOCI, Thierry Tanoh leur demandé de faire mieux, vue qu’ils sont dans le peloton de tête.

«Je suis venu vous demander de faire mieux, de donner un meilleur service, » a insisté le ministre du Pétrole et de l’énergie des énergies renouvelables.

Alors qu’il dit connaitre le secteur, Thierry Tanoh a néanmoins affirmé qu’il n’arrivera pas tout seul à hisser davantage cette entreprise.

Venu rencontrer les travailleurs et voir leurs conditions de travail, le ministre a rassuré le DG Rechercher DG qu’il fera de son mieux pour le respect des doléances présentées mais avec le soutien du personnel.

«Je vais compter sur l’ensemble de l’équipe pour qu’on se donne à fond pour produire à nos compatriotes un service de qualité, » a soutenu Tanoh.

Le ministre a enfin demandé aux travailleurs de se prendre en charge et d’éviter de tendre la main.

«N’attendez pas tout de l’Etat et du ministre pour améliorer votre façon de travailler. On a les ressources et le pétrole légalement. A nous de faire bon usage,» a-t-il conclu
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:29
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Négociations entre mutins et Gouvernement, Alain-Richard Donwahi dément avoir été retenu en «otage» à Bouaké
 
Côte d'Ivoire: Négociations entre mutins et Gouvernement, Alain-Richard Donwahi dément avoir été retenu en «otage» à Bouaké
africapress.com– Mardi 24 Janvier 2017 – Le ministre de la Défense auprès du Président de la République, Alain-Richard Donwahi Rechercher Alain-Richard Donwahi a affirmé ce lundi qu’il n’a jamais été retenu en otage Rechercher otage à Bouaké, contrairement à ce qui s’est dit sur lui, lors de sa première rencontre dans cette ville avec les soldats mutins.

 


Il a fait ce démenti à l’ouverture de la Conférence sur la sécurité en prélude à la 4ème édition de ShieldAfrica.

«Je voudrais m’excuser pour le léger retard avec lequel commence cette Conférence . Je vous rassure. Je n’ai pas été retenu en otage Rechercher otage ni avant d’ailleurs, ni maintenant et ni demain,» a déclaré le ministre pour justifier son retard.

La Conférence internationale avait pour thème, «Protégeons notre développement :vers une approche intégrée »

Alain-Richard Donwahi a rappelé que l’objectif de cette rencontre est d’examiner les enjeux, ouvrir des pistes de solutions face aux défis sécuritaires.

Selon lui, les Etats doivent s’organiser au mieux selon leurs capacités pour faire face aux défis sécuritaires.

Il souhaite enfin que cette rencontre débouche sur des recommandations pragmatiques et adaptées.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio a annoncé que les participants à la Conférence vont s’évertuer au cours des travaux à comparer leurs notes sur la situation des secteurs de la sécurité et de la Défense et enrichir les réponses au dessus de leur exigences.

Cheikh Tidiane Gadio a par ailleurs indiqué que l’Afrique ne peut pas continuer à sous traiter sa sécurité même avec les pays amis.

«L’Afrique doit traiter avec l’Afrique, l’Afrique doit défendre l’Afrique, l’Afrique doit sauver l’Afrique, » a précisé le ministre sénégalais.

Il estime que le maître mot de ce
 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:28
 
 
 
 
 
Cameroun: 4 officiers de l'armée tués dans le crash d'hélicoptère, la piste terroriste écartée, Yaoundé évoque la défaillance technique
 
Cameroun: 4 officiers de l'armée tués dans le crash d'hélicoptère, la piste terroriste écartée, Yaoundé évoque la défaillance technique

africapress.com- Lundi 23 Janvier 2017- Le bilan définitif du crash de l’hélicoptère de l’armée camerounaise, qui avait à son bord des officiers, survenu ce dimanche vers 18h55, est de 4 morts.


Tous les 4 occupants,- un général de brigade, un colonel et deux lieutenants-, ont trouvé la mort dans le crash de l’hélicoptère, ce dimanche à Madide, un village situé à environ à 9 km de Bogo, dans le département du Diamaré, région de l’Extrême-nord.

Un communiqué du gouvernement, a précisé que, c’est une panne technique qui est à l’origine du crash. L’hypothèse de la piste terroriste qui aurait visé les officiers camerounais est écartée. Les officiers rentraient d’une mission de supervision de leurs troupes sur le terrain, qui sont engagées contre la secte islamiste nigériane, Boko Haram au moment du crash.

Les corps des quatre victimes, à savoir, celui du général de brigade Jacob Kodji, Commandant de la 4e région militaire inter armées, du colonel Kameni Alphonse, commandant de la 4e région de gendarmerie, du lieutenant Chinda Brice, pilote d'hélicoptère et lieutenant Ngrassou Souloukna Basile, mécanicien copilote, ont été placés à la morgue de l’hôpital militaire de la 4e région.

D’après nos informations, ces corps sont en cours d’acheminement vers la base 101 de Yaoundé.

Dans la capitale camerounaise, ces officiers recevront les honneurs de la république dans les prochains jours, lors de leurs obsèques dont la date n’est pas encore connue

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article