Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 21:02

Côte d'Ivoire : Election à la FIF, 3 candidats exigent la mise en place d'une administration provisoir

-


africapress.com – Mercredi 26 août 2015 -Koné Cheick Oumar, Eric Monnet et Mamadou Dao tous candidats à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), ont exigé ce mercredi au cours d’une conférence de presse, la mise en place d’une administration provisoire pour organiser les élections.

« Les dispositions transitoires des statuts de la FIF Rechercher FIF stipulent qu’une commission électorale devrait être mise en place lors de l’AG de 2012. Cela n’a pas été fait. Pis, le mandat de Sidy Diallo Rechercher Sidy Diallo a pris fin depuis le 30 juin 2015. Nous exigeons donc la mise place d’une administration provisoire pour préparer les futures élections. Nous voulons aller aux élections, mais, les conditions ne sont pas réunies », ont –ils martelé.


Selon nos informations, Eugène Diomandé, Koné Cheick Rechercher Koné Cheick Oumar, Mamadou Dao et Eric Monnet seraient intéressés par le poste d’Augustin Sidy Diallo, qu’il occupe depuis 2011.


L’élection du nouveau président de la FIF Rechercher FIF devrait avoir lieu en septembre prochain

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:59

Côte d'Ivoire : 4 mois de prison ferme pour Roger Boli en France

Roger Boli (Ph)-
africapress.com – Mercredi 26 août 2015 - La famille Boli est actuellement dans la tourmente en France.

Roger Boli, ex joueur de Lens a été condamné à quatre mois de prison ferme apprend KOACI de sources proches du désormais consultant consultant à la télévision nationale ivoirienne (Rti).

Le frère de Basile Boli, français comme ce dernier, fera la prison parce qu’il doit plus de 270 000 euros au fisc Rechercher fisc français. Une dette qu’il n’a pas payé jusqu’à ce jour.

L’ancien buteur du championnat de France a, de fait, été condamné à 4 mois de prison fermes assortie d’une amende de 2000 euros de dommages et intérêts par le tribunal de grande instance d’Arras

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:58

Affaire Boko Haram : le Minsep va t-il convoqué Mbia ?

Même si le tribunal de la Fédération Camerounaise de Football semble incompétente pour traiter les affaires extra sportives de nos internationaux, le Minsep ne devrait pas ignorer ce que beaucoup de journaux qualifient d’incident diplomatique entre la Turquie et le Cameroun. Le capitaine des Lions indomptables est soupçonné d’avoir menti sur les motivations d’un regroupement familial.

En invoquant les exactions de Boko Haram pour justifier la demande de visas pour sa famille, Stéphane Mbia a déclenché une violente polémique. Dans une récente sortie médiatique, Ömer Faruk Dogan s’était montré très embarrassé. "Je suis obligé de dire qu’il y a des choses qui vont gêner le peuple camerounais et le gouvernement." avait laissé entendre l’ambassadeur avant de renchérir "vous devez lui demander et je dois vous dire qu’aucun journal turc ne peut publier de pareilles informations sans vérifier."

En motivant sa demande de regroupement familial par des attaques terroristes perpétrées par la secte intégriste Boko Haram à l’Extrême-nord du Cameroun, le capitaine a crée une situation inconfortable qui embarrasse tout le monde. Le silence d’Adoum Garoua en dit long. Le Minsep va t-il adopter la même attitude que Stéphane Mbia ? La rentrée des Lions Indomptables (le Cameroun affronte la Gambie le 06 Septembre 2015) est une bonne occasion pour délier les langues et mettre chacun devant ses responsabilités.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:56

Des bulletins dépouillés lors d’une léection en Côte d’Ivoire

La course à la Présidentielle en Côte d’Ivoire fait rage. En tout 33 candidats dont trois femmes ont déposé leur candidature. Jamais le pays n’avait connu autant de candidats. Un record !

La course à la Présidentielle est lancée en Côte d’Ivoire. Bien que tous les observateurs soient unanimes sur le fait que le Président Alassane Ouattara, également en lice, est le favori du scrutin, pas moins de 33 candidats, dont trois femmes ont déposé leur dossier pour l’élection présidentielle du 25 octobre. Jamais en effet le pays n’avait connu autant de candidatures dans son histoire politique. Selon la Commission électorale indépendante ivoirienne (CEI), c’est un record car c’est la première fois que ce nombre pléthorique est atteint. Ouvert depuis le 4 août dernier, les candidats avaient jusqu’à mardi 17 h, heure locale, pour déposer leur candidature.

Bien qu’il y ait 33 candidats, il n’est pas sûr que tous puissent aller au bout de la Présidentielle. Chaque candidat doit en effet s’acquitter de la somme de 20 millions de Fcfa, en guise de caution. Pour le moment, parmi tous les candidats, seuls 14 se sont acquittés de cette somme. Sachant qu’ils n’ont que trois jours pour le faire. Dans le cas contraire, ils auront peu de chances de voir leur candidature validée.

Les principaux candidats dans le pays sont bien évidemment le chef de l’Etat sortant, Alassane Dramane Ouattara qui, à la tête du RDR, la coalition au pouvoir, est donné favori. Il y a aussi Pascal Affi N’Guessan, candidat du FPI, parti de l’ancien Président ivoirien emprisonné à la Haye, Laurent Gbagbo. Pascal Affi N’Guessan est toutefois contesté par une partie du FPI qui estime qu’il n’est pas le candidat légitime à la Présidentielle. Charles Konan Banny et Amara Essy du PDCI sont aussi en lice pour le fauteuil présidentiel.

De son côté, la CEI dispose désormais de 72 heures pour transmettre les dossiers de candidatures au Conseil constitutionnel ivoirien qui devra rendre public la liste définitive le 10 septembre, soit 45 jours avant le scrutin. En 2010, en effet, la CEI avait enregistré 20 candidatures à la Présidentielle contre beaucoup moins lors des années précédentes. Cette Présidentielle est cruciale pour la stabilisation du pays après la crise postélectorale de 2011 qui a fait 3 000 morts.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:52

Côte d'Ivoire: Un homme tué et vidé de son sang à Adjamé

africapress.com – Jeudi 20 Aout 2015- Découverte effroyable opérée mercredi nuit dans la commune d’Adjamé. Un homme tué et vidé de son sang a été retrouvé devant une mosquée comme constaté par

Pour lever le voile sur ce crime, la police a décidé d'ouvrir une enquête. Un corps exsangue a été retrouvé mercredi nuit en face de la mosquée Rahama, située dans la commune d’Adjamé précisément au quartier Bracodi. La victime identifiée répond au nom de N’diaye Motard, commerçant ivoirien résidant à Adjamé Rechercher Adjamé mairie, âgé d'une trentaine d'années.

Sur les lieux du crime, des traces d'un rituel ont été décelées. En effet, le corps de la victime porte un orifice au niveau de l'abdomen, et sur le bras gauche une cavité a été faite par un objet pointu, certainement ’’ pour laisser couler du sang’’, comme nous rapporte une source proche de l'enquête. Également autres faits qui corroborent les soupçons, ce sont les vêtements et la victime elle-même qui ne portent aucune marque de sang, ni de trace de violence à part les deux indices révélés.

L’'infortuné N’diaye Motard a été retrouvé mort adossé à une table. Selon les spécialistes des scènes de crime, son corps aurait été déplacé loin des faits puis abandonné dans un lieu à l'abri de la lumière, très certainement pour brouiller toute piste.

En Côte d'Ivoire, le phénomène des crimes rituels commence à prendre une proportion très importante. Les auteurs de plusieurs enlèvements courent toujours.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:46

Côte d'Ivoire: Un français assassiné dans ses toilettes, son corps découvert en état de putréfaction avancée


africapress.com Mercredi 26 août 2015 - Alors qu'il se trouvait à son domicile, entrain d'effectuer des travaux, un homme de nationalité française a été assassiné dans ses toilettes apprend en exclusivité KOACI. Le corps de l'homme de type européen a été découvert mardi à 12heures en état de putréfaction avancée par la police, dans la commune de Koumassi à Abidjan.

La victime, un homme de nationalité française, se nomme Bruno Bellot, consultant en bâtiment. Son corps sans vie, a été découvert en état de putréfaction avancée mardi midi à son domicile, situé à la résidence Allama ancien Koumassi, par des voisins qui ont alerté la police.

Sur les lieux, la police a remarqué des points contondants au niveau de la voûte du crâne de la victime âgée de 54ans. L'infortuné a visiblement été assommé par son agresseur à l'aide d'un marteau.

Bellot Bruno effectuait des travaux de menuiserie dans sa chambre, il a été traîné dans les toilettes puis, étouffé avec des coussins abandonnés sur son visage, également tachetés de sang.

Le corps en état de putréfaction avancée, prouve par ailleurs que les faits ont été commis il y au moins cinq jours.

Après la découverte macabre, la disparition de quelques objets appartenant à la victime a également été constatée. Preuve que les agresseurs n'en avaient pas seulement pour sa personne. Sa voiture a disparu du garage et, certains dossiers soigneusement rangés dans un placard ont été emportés.

Les malfaiteurs étaient au moins deux selon la police, une enquête confiée par la Brigade criminelle a été ouverte.

En l'espace de deux semaines, c'est la deuxième attaque perpétrée contre les ressortissants français Rechercher français à Abidjan. Le premier avait reçu une balle dans la bouche, mais est resté en vie

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 11:30

Le secrétaire général de la présidence aurait, apprend-on, chargé les deux membres du gouvernement de la même mission, au même moment, au même endroit, causant ainsi un télescopage.

Plus d’un mois après la «rixe» du 27 juillet à Lobo dans le département de la Lékié, entre le ministre délégué à la présidence chargé du Contrôle supérieure de l’État (Consupe), Henri Eyebe Ayissi, et le secrétaire d’État à l’Éducation de base (Seb), Benoît Ndong Soumhet, des langues se délient enfin et percent la plaie. Selon des sources généralement crédibles, suite au mouvement de grève observé par des populations de l’arrondissement de Lobo concernées par l’emprise de l’autoroute Yaoundé-Douala, Benoît Ndong Soumhet qui n’avait pas souhaité que la situation pourrisse, avait déjà rapidement pris rendez-vous avec les populations en sa qualité de fils du coin, question de ramener le calme parmi les siens. Le Seb aurait été ensuite approché par le secrétaire général de la présidence de la République (Sg/Pr). Ce dernier, mis au parfum de son initiative, tenait apparemment à encourager l’homme de Konabeng dans son initiative, Lobo étant par ailleurs son giron politique. Davantage galvanisé, l’ancien directeur général de l’Enam (École nationale d’administration et de magistrature) entreprendra d’organiser une rencontre avec les populations grévistes, en étroite collaboration avec les chefs traditionnels, le maire et le sous-préfet. D’après plusieurs indiscrétions, Benoît Ndong Soumhet va alors déployer des moyens financiers et matériels, pour assurer le déplacement et l’encadrement des populations. Selon les mêmes sources, l’ancien Contrôleur d’Etat aurait fait part au Sg/Pr de l’ensemble des démarches qu’il avait entreprises. Ferdinand Ngoh Ngoh aurait alors marqué sa satisfaction tout en lui demandant de se rendre sur le terrain en compagnie des autres membres du gouvernement originaires du département.

Dans le même temps, soutient un autre informateur visiblement très introduit, le Sg /Pr demandera par la suite au Consupe de régler le problème de Lobo en associant les autres élites de la Lékié. Ainsi, Henri Eyebe Ayissi convoque à son cabinet, vendredi 24 juillet, la grande élite du département, ainsi que le gouverneur de la région du Centre. Au cours de ce conclave, le patron de la région du Centre rassure les uns et autres que tout est revenu dans l’ordre à Lobo. Henri Eyebe Ayissi renonce donc visiblement à son projet de descendre sur le terrain. Sauf que, souffle-t-on, il serait encouragé par le Sg/Pr d’aller jusqu’au bout de sa mission, en compagnie des autres élites du département.

Alors que l’ensemble des convives s’apprête à se séparer, rassuré que tout va désormais très bien, Benoît Ndong Soumhet annonce néanmoins à l’assistance qu’il entend rencontrer les représentants des grévistes le lundi 27 juillet à la mairie de Lobo. Le ministre Essimi Menye décide de l’accompagner, Henri Eyebe Ayissi aussi. Selon nos sources, le Consupe obtient du secrétaire général de la présidence de présider la réunion de Lobo. D’ailleurs, c’est grâce à ces mêmes réseaux tapis à Etoudi qu’il parviendra à obtenir le récépissé de déclaration de la manifestation ce même 27 juillet, en lieu et place de Ndong Soumhet. Le scénario du crime se dessine.

Résultat des courses, au moment où doit commencer la rencontre, Eyebe Ayissi bombe le torse et décide à présider la réunion, non sans inviter Ndong Soumhet à quitter : «M. le ministre, trouvez-vous une autre chaise. C’est moi le chef de délégation. Je suis en mission ici. Il m’a été demandé par la présidence d’apaiser la tension.» lance le Consupe au Seb. Et Benoît Ndong Soumhet de rétorquer : «M. le ministre, vous avez tenu votre réunion à votre cabinet vendredi (24 juillet, ndlr). C’est là que se limitait vos pouvoirs. Ici, c’est moi qui ai convoqué cette réunion. J’ai convié toutes les personnes ici présentes. Arrêtons l’usurpation. Prenez la place qui vous convient». La suite, le monde entier la connait.

Du coup, pour avoir donné quitus à l’un et l’autre, le Sg/Pr apparaît finalement comme le pyromane en chef qui aura tiré les ficelles de la bagarre entre deux camarades du parti, membres du même gouvernement, et tous ressortissants du même département. Aujourd’hui, personne ne se demande plus à qui le crime a profité…

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 11:27

La Cameroon Diaspora Network – Germany, CDN.G,en partenariat avec l’Ostfalia University Wolfsburg et des universités du Cameroun, particulièrement la faculté des sciences appliquées de l’université de Douala lance pour le 19 septembre 2015 à Wolfsburg, en Allemagne, un appel de participation et de présence à la première conférence scientifique en vue d´une nouvelle vision du développement du Cameroun.

Constituée en bonne partie des académiciens travaillant sans relâche pas seulement pour gagner leur pain quotidien, mais aussi contribuer fortement à l’évolution industrielle de l’occident, la Diaspora Camerounaise d’Allemagne, une richesse intellectuelle inouïe, ne connaît pas encore un essor favorable dans notre société. L’une des raisons résiderait au manque d’espace ou de tribune pouvant servir de point de transmission.

Or, la CDN.G [Cameroon Diaspora Network – Germany] dans sa politique de bâtisseur de pont, s’investit ainsi une fois de plus dans le transfert des technologies en organisant cette première conférence scientifique internationale. Elle répond ainsi aux attentes de l’heure des pays sous-développés et apporte une solution à la demande des Hommes de sciences, de la recherche et des acteurs de l’éducation.

L’appel de participation et de présence qu´elle lance à tous pour le 19 septembre prochain dans la ville de Wolfsburg, vient ainsi ouvrir un nouveau champ de vision pour le développement de notre pays à l’heure où l’avancée technologique croit de façon exponentielle.

Ainsi, avec l’aide de l’Ostfalia University Wolfsburg, des universités du Cameroun et particulièrement, la faculté des sciences appliquées de l’université de Douala, un paquet global bien pensé (voir ci-dessous) a été conçu á cet effet.

Pour y participer, il suffit tout simplement de s´inscrire en cliquant sur ce lien: http://conference.cdn-g.org/?page_id=63 ou d´envoyer un courriel á l´adresse: conference@cdn-g.org et une invitation ainsi qu’un programme plus détaillé de la conférence vous seront adressés á l´adresse indiquée.

09:00 : Enregistrement

09:10 : Ouverture de la conférence, mot de bienvenue du président de la CDN.G

09:15 - 09:30 Dipl.-Ing. Jerome Monteu Nana – Les diasporas camerounaises : rôles et contributions à l'émergence du Cameroun

09:30 - 09:45 Prof. Dr.-Ing. Adolphe MOUKENGUE IMANO – La recherche appliquée à l'Ecole Doctorale des Sciences Fondamentales et Appliquées de l'Université de Douala: état des lieux

09:45 - 10:00 Dr. Bassock J. – Synergie entre langues (plurilinguisme), Science, didactique-transmission et production

Pause (10:00-10:15)

10:15-10:30 : Dipl.-Ing. Eric Lando Tchoupou – Présentation générale sur l’énergie électrique au Cameroun

10:30-11:10 Dipl.-Ing. Sedrick Djanko – La production décentralisée de l'électricité au Cameroun: Utopie ou réalité, Y a- t’il un Grid-Code au Cameroun?

11:10-11:55 Prof. Dr.-Ing. Adolphe MOUKENGUE IMANO – Problèmes d'électrification urbaine au Cameroun: diagnostic et proposition de solutions curatives

Pause (11:55 - 12 :30)

12:30-12:55 Prof. Christian Kouam – Digitalisation: nouvelle chance pour l'automobile en Afrique

12:55-13:20 Nolte Andre – Diagnostique automobile sur des voiturettes: chances pour l'enseignement de la mécatronique au Cameroun

13:20-13:55 Dipl.-Ing Eric Collins Dongmo et Msc.-Ing Henry Ngii – Diagnostique et technique de contrôle automobile: chances pour l'enseignement de la mécatronique au Cameroun

13:55-14:20 Dipl.-Ing. Alix Djoko Kemogne et Dipl.-Ing. Marc Nya – La machine à brique IMEKA, moteur de la construction en BTC (Brique de Terre Compressée) en Afrique

Pause (14:20 - 14 :30)

14:30-14:55 Ass. Professor Dr. Chicgoua Noubactep – Solar energy sustains universal self-reliance in water supply

14:55-15:20 M.Sc Saustin Dongmo (PhD candidate) – Investigation of local generation of short-lived species using scanning electrochemical microscopy and fluorescence microscopy

15:20-15:45 M.Sc Carole Nganli Njeumen (PhD candidate) – Chemical Engineering for sustainable development in Africa

Pause (15 :45-15 :55)

15:55-16:20 Dr.-Ing. Jules Keghie – Topological approach and use of simulations in the analysis and design of complex systems - Potentials for developing countries

16:20-16:45 M.Sc. Stephanie Signe – The dynamics of liquid plugs in microchannels under periodic forcing: toward understanding and treatment of respiratory diseases

16:45-17:10 Dr.-Ing. Ulrich Kemloh – Modeling and simulating the dynamics of pedestrians in large scale evacuations

17:10-17:35 Dr. Franck Njilie – Crash and Passive Safety virtual tools

Clôture et Prise des avis
18 :30 – 20:00 Echanges et séances de travail dans les pôles et entre participants

Sur le même sujet:

http://www.camer.be/43571/34:31/cameroun-allemagne-premiere-conference-scientifique-de-la-diaspora-a-wolfsburg-cameroon.html

Contacts

Email: conference@cdn-g.org

Liens:

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 11:25

Fécafoot : Tombi à Roko, entre le marteau et l’enclume

Le secrétaire général de la Fécafoot est parti pour être élu à la présidence de l’instance, mais rien ne garantit qu’il ira jusqu’au bout de son mandat. Camfoot a appris que la présidence de la république aurait demandé aux différents belligérants d’aller aux élections. Une instruction qui a amené les contestataires d’hier à exiger un consensus au nom la sauvegarde des intérêts du football.

1

Un tour de force qui s’inscrit dans la logique du chaos. A la Primature, Alioum Alhadji a été imposé comme premier vice-président, de sorte qu’il puisse assurer l’intérim en cas de vacance. Dans le clan Tombi, des voix s’élèvent pour contester cet arrangement. De fait, le Nord, l’Extrême-Nord le Sud-Ouest et l’Ouest notamment sont prêts à faire front.

L’élection de Tombi à Roko à la présidence de la Fécafoot est menacée. Certains de ses lieutenants des régions du Nord, de l’Extrême-Nord, du Sud-Ouest et de l’Ouest sont prêts à faire front contre lui, s’il maintient ses engagements avec Louis Paul Motaze, le secrétaire général du Premier ministre, et la faction des contestataires. Au cours d’une réunion qui s’est tenue il y a une semaine dans les services de la Primature, il a été proposé (imposé) au secrétaire général de la Fécafoot, de dresser une liste dite consensuelle des 19 prochains membres du Comité exécutif de l’instance camerounaise. Celle-ci devra comporter 11 noms venant du clan Tombi à Roko, et 08 du clan opposé, plus celui du président de la Lfpc.

Selon les termes des tractations entre les différentes parties, c’est Tombi à Roko qui devra être le président, avec Alioum Alhadji comme premier vice-président. Or, c’est là que des protestations sont nées. Des voix se sont élevées chez les pro-Tombi qui contestent violemment la position d’Alioum Alhadji dans ce bureau. Surtout au poste de vice-président, qui à entendre certains, est un poste destiné à Boubakari Bello, le président sortant de la Ligue de l’Extrême-Nord (la région d’Alioum Alhadji, ndlr) . « C’est ce qui a été convenu depuis l’année dernière. Il n’a jamais été question qu’on change quoique ce soit dans notre liste. Et puis, sept intrus dans notre Comité alors qu’on était prêt à accepter seulement trois, c’est trop pour nous. Comment peut-il devenir premier vice-président alors qu’il n’est pas l’élu de sa région ? », indique une source proche du dossier. La réalité, c’est que Tombi à Roko pourrait subir le même sort qu’Iya Mohammed peu après son élection, si elle se tient.

Le dilemme Alioum Alhadji

Dans ce cas, c’est Alioum Alhadji qui, en tant que premier vice-président devrait assurer l’intérim jusqu’à la prochaine Assemblée générale. Ce qui parait très dangereux pour le camp sortant. « Ils veulent faire subir à Tombi le même traitement qu’à Iya. Certains dans le gouvernement voudraient Alioum comme premier vice-président afin que celui-ci prenne les commandes après une probable arrestation. On aura perdu notre cheval de bataille et la Fécafoot en même temps qui, sera aux mains de cet opposant et traitre d’Alioum Alhadji », dit-on dans l’entourage du secrétaire général de la Fécafoot. Tombi à Roko serait pourtant au courant de cette stratégie. Mais il n’envisagerait pas de s’arrêter. Le Sg de la Fécafoot espère pouvoir compter sur ses soutiens politiques pour échapper aux griffes du Sérail. Mais il n’y a aucune garantie cependant. « Ses amis du gouvernement font tout pour le mettre en confiance ; qu’il n’a rien à se reprocher ; qu’il ne risque rien. Mais c’est pratiquement la même chose qui est arrivée à monsieur Iya Mohammed. Et on sait ce qui s’est passé après. Si Tombi ne peut pas refuser Alioum Alhadji comme premier vice, autant il se retire et nous choisissons un nouveau candidat. Parce que s’il persiste dans cette voie qu’il a choisit sans consulter son équipe, il pourrait se retrouver seul », prévient un autre. Ça ne sent pas bon du tout.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 11:20

Communiqués

Le Kenya prêt à abriter le Premier Forum de Surveillance de l’Environnement pour la Sécurité en Afrique

lundi 24 août 2015

NAIROBI, Kenya, 24 août 2015/African Press Organization (APO)/ — Le Kenya abritera le premier forum de Surveillance de l’Environnement pour la Sécurité en Afrique (MESA) à Nairobi du 31 Août au 4 Septembre à l’Hôtel Crowne Plaza. Le Forum examinera la façon dont les données d’Observation de la Terre par le biais du projet MESA, soutiennent les politiques, la planification et la prise de décision au niveau national, régional et continental en Afrique.

Logo : http://www.photos.apo-opa.com/plog-...

La Commissaire à l’économie rurale et agriculture de la Commission de l’Union Africaine, S.E. Mme Tumusiime Rhoda Peace, a déclaré qu’« en améliorant l’accès et l’exploitation des applications appropriées de l’Observation de la Terre aux niveaux national, régional et continental, le projet MESA (http://mesa.au.int) contribue à l’amélioration de la gestion de l’information, de la prise de décision et au renforcement de la capacité de planification des institutions africaines mandatées pour les questions liées à l’agriculture, l’environnement, le climat, la pêche, la sécurité alimentaire et les domaines connexes. Cela est essentiel pour l’intégration régionale africaine".

Mme Anna Burylo au nom de la délégation de l’UE à l’Union Africaine, en sa qualité de Chef de la coopération, a déclaré pour sa part que : "L’Union européenne est fermement engagée à veiller à ce que le projet MESA contribue efficacement à la mise en place d’un cadre cohérent pour le développement des activités d’Observation de la Terre afin de contribuer de façon stratégique au développement socio-économique de l’Afrique. Prenant également la parole lors à la séance d’information, Zachary Atheru, gestionnaire de projet au MESA-IGAD, a déclaré que : « le Forum vient à un moment où les données sont utilisées par les institutions pour planifier et exécuter les initiatives qui, à long terme, ont un impact social et économique ».

Le Forum MESA est prévu pour cinq (05) jours. Pendant ce temps, les délégués auront l’occasion d’échanger les meilleures pratiques qui ont aidé les institutions et les gouvernements africains à établir des cadres cohérents pour le développement des activités d’Observation de la Terre afin d’améliorer les politiques pour la durabilité environnementale au profit des générations futures.

Le Forum a pour thème " Rationaliser les produits et services de MESA pour un cycle de prise de décision en faveur de la gestion durable de l’environnement" et sera organisé par la Commission de l’Union Africaine (CUA) en collaboration avec l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD), et le gouvernement du Kenya à travers le Ministère de l’Environnement et des ressources naturelles, avec le soutien de l’Union Européenne. Elle réunira 250 délégués internationaux, comprenant des décideurs politiques, les planificateurs, les utilisateurs de données d’Observation de la Terre et des experts venant de tout le continent.

Distribué par APO (African Press Organization) pour le Monitoring for Environment and Security in Africa (MESA) Programme.

ABOUT MESA

Le projet MESA (http://mesa.au.int) est un programme financé par l’Union Européenne (37 millions €, 2012-2017), mis en œuvre avec la coordination générale de la Commission de l’Union Africaine et piloté par les Communautés Economiques Régionales (CEDEAO, CEMAC, l’IGAD, COI SADC) et le Secrétariat ACP, en étroite coopération avec la délégation de l’Union Européenne auprès de l’Union Africaine et des partenaires tels que EUMET- SAT et le Centre Conjoint de Recherche (JRC) de la Commission Européenne. Veuillez visiter : http://mesa.au.int.

Pour plus d’information

Mr. Hailu Wudineh (UA-MESA)

Chargé de Communication, AU-MESA

Surveillance de l’Environnement pour la Sécurité en Afrique (MESA) Programme

Email : hailu.wudineh@hd-mesa.org

Tel : +251 911671683

Addis Abeba, Ethiopia

Ms. Juliet Ratemo, (MESA IGAD)

Chargé de Communication MESA IGAD

Centre de Prévision et d’Applications Climatologiques de l’IGAD (ICPAC)

Email : jratemo@icpac.net

Tel : +254 020 3514426

Nairobi, Kenya

Mr. Seblu Zenebe (AUC)

Direction d’Information et Communication

Commission de l’Union Africaine

Tel : (251) 11 551 77 00

E-mail : SebluZ@africa-union.org

Addis Abeba, Ethiopie

Mrs. Barbra ALOT (EUD Kenya)

Délégation de l’Union Européenne au Kenya,

Barbra.ALOT@eeas.europa.eu

Nairobi, Kenya

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article