Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 13:29



Cameroun: Le sous-préfet d’Ambam accusé de corruption

 

 


 


 

 

L’acheteur de cacao Timothée Bisso Eto’o soutient que Wangui Nyassiri a exigé de lui la somme de 500 000 Francs Cfa pour le laisser partir avec sa cargaison de 21 sacs de cacao. Il a déposé plainte à la division régionale de la police judiciaire du Sud à Ebolowa.


Le sous-préfet de l’arrondissement d’Ambam, dans la région du Sud, fait face à une plainte depuis le 16 octobre 2014. C’est ce que révèle l’agence de presse multimédia  Jade-Cameroun.  Wangui Nyassiri  est accusé de «menaces simples, rétention sans droit et détournement de la chose d’autrui (cacao, pièces officielles et dossiers de voiture)» par l’acheteur de cacao Timothée Bisso Eto’o.

Le plaignant qui s’est adressé à la division régionale de la police judiciaire du Sud à Ebolowa, rapporte que le chef de terre l’a interpellé le 11 octobre 2014 à la sortie de l’arrondissement de Ma’an alors qu’il transportait dans un pick-up 21 sacs de cacao. Selon lui, Wangui  Nyassiri avait menacé de saisir cette cargaison et la vendre aux enchères.

Bisso  Eto’o rapporte qu’il aurait alors tenté de dissuader le sous-préfet en lui proposant la somme de 100 000 Francs, somme que son interlocuteur aurait refusé exigeant plutôt  500 000 francs. L’on apprend que faute de n’avoir pas perçu la somme réclamée, le fonctionnaire a confisqué les pièces du pick-up et ordonné que ses occupants soient  mis en cellule.

Ce qui amène Timothée Bisso Eto’o à porter plainte c’est la disparition de ses 21 sacs de cacao, constatée, dit-il, le lendemain. Tout en expliquant que les plaignants sont toujours attendus à la brigade de gendarmerie de Meyo-Centre, le sous-préfet incriminé se défend: «La procédure judiciaire suit son cours. S’ils estiment que j’ai demandé 500.000 F cfa, on attend les preuves. Moi j’ai seulement saisi le cacao».



Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires