Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:51
 
Côte d'Ivoire:  Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
 
Côte d'Ivoire: Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
 
 
 
 
africapress.com- Mardi 14 Novembre  2017-Le Plateau Rechercher Plateau est une des communes de la ville d'Abidjan qui est entourée par la commune de Yopougon à l'ouest, au sud par la lagune Ébrié, la commune de Treichville.
Quartier d'affaires, il rassemble la majeure partie des activités administratives et commerciales de la ville.

Cliquez pour Agrandir
Côte d'Ivoire:  Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
La plupart des grandes firmes ivoiriennes ont leur siège social au Plateau Rechercher Plateau qui est surnommé par certains le petit Paris ou petit Manhattan.

Le Plateau Rechercher Plateau avec ses tours et ses immeubles surplombe la lagune Ébrié. Depuis la création du quartier ferroviaire, pour accueillir le terminus de la ligne de chemin de fer Abidjan-Niger, le Plateau Rechercher Plateau s'est rapidement développé pour devenir le centre administratif, commercial et financier de la Côte d'Ivoire, et détient une place importante dans l'Afrique de l'Ouest.

On y trouve aussi le stade Félix Houphouët-Boigny, la Cathédrale Sainte Paul et sans oublier les établissements Rechercher établissements scolaires publiques qui faisaient également la fierté de cette commune.

Aujourd’hui ces établissements Rechercher établissements scolaires sont dans un état de dégradation avancé comme constaté par Koaci.com à l’occasion d’une visite guidée organisée par la Fondation Rechercher Fondation Changer le Plateau Rechercher Plateau qui aurait pour ambition de réhabiliter l’une des écoles.

C’est au groupe scolaire Amon D’Aby Catherine que cette visite guidée a démarré dimanche dernier en début d’après-midi.

Composé de quatre écoles primaires, ce groupe scolaire n’est plus un cadre propice d’apprentissage pour les enfants.

Les toitures de certains bâtiments du groupe ainsi que le plafon sont endommagés et parsemées de trous.

Pendant la saison des pluies, l’eau coule dans les salles de classes empêchant enseignants et élèves de travailler normalement.

Les traces du ruissèlement de l’eau de pluie sur les murs sont encore visibles dans certaines classes.

Dans la quasi-totalité des bâtiments visités, on a l’impression que depuis la création de cet établissement aucune étanchéité n’a été faite.
 
 
Dans ce groupe scolaire, les toilettes son quasiment inexistantes, celles que nous avons visitées sont des nids de maladies et impraticables.

C’est dans ces salles d’eau très salles que les enfants assouvissent leurs besoins.

Après le groupe scolaire Amon D’Aby Catherine cap a été mis sur la citée policière qui a en son sein 2 écoles primaires publiques.

Dans ces deux écoles, la situation n’est pas aussi reluisante, les bâtiments sont abandonnés à eux-mêmes.

Les peintures des façades sont vielles de plus de 10 ans, les tableaux n’existent pas dans certaines salles de classes.

La seule satisfaction dans les deux écoles visitées de la citée policière, les portes des salles de classes sont en fer contrairement à celles du groupe scolaire Amon Daby où les portes sont dégradées et soutenues par des briques.

Les salles de classes sont également dotées de nouveaux bancs, mais dans la cours de l’école de la citée 1, les immondices sont visibles tout comme à Amon D’Aby.

Ce sont au total trois groupes scolaires Rechercher scolaires comprenant 8 écoles primaires que nous avons pu visiter à l’exception de l’EPP Emmanuel Dioulo dont l’accès n’a pas été possible parce que son portail était hermétiquement fermé.

Le dernier groupe scolaire visité était l’EPP RAN qui comprend en son sein trois écoles primaires.

Le constat a été le même, des bâtiments délabrés, des toilettes dégradées où l’eau coulait sans arrêt le dimanche lors de notre passage.

Fait marquant au groupe scolaire RAN, les milliers d’enfants qui fréquentent les trois écoles côtoient quotidiennement la mort.

Une fosse septique dans la cours de l’école cédé par endroit qui n’émeut pas les responsables du groupe encore moins le COJES qui a chaque rentrée scolaire comme partout ailleurs fait saigner les parents d’élèves.

Des odeurs nauséabondes qui se dégagent de cette fosse septique source de danger permanent.

Il faut noter que partout où nous sommes passés, les murs des bâtiments défraichis sont marqués de graffitis.

Avant l’étape du groupe scolaire RAN, une brève escale a été faite au collège moderne du Plateau, le seul établissement secondaire public de la commune.

Malheureusement l’accès à cet établissement n’a pas été possible parce que le gardien des lieux aurait reçu des instructions de ne le laisser personne y pénétrer.

Nous avons néanmoins constaté que les murs de cet établissement secondaire sont marqués de graffitis et les toitures sont dans un état de dégradation avancés.

A la fin de cette visite guidée avec les deux administrateurs de la Fondateur Changer le Plateau, nous apprendrons qu’un budget serait voté par la mairie toutes les années pour la réhabilitation Rechercher réhabilitation des écoles publiques de la commune administrée depuis 2001 par Noël Akossi Bendjo élu aux municipales de 2001 puis réélu en 2013.

A défaut de rentrer en contact avec le Secrétaire général de la mairie du Plateau Rechercher Plateau que nous avons tenté à maintes de reprises de joindre par téléphone, le chef du service communication soutient qu’aucun budget n’est voté par la mairie comme veulent le faire croire, les détracteurs du maire.

Il a néanmoins affirmé que des travaux ont été réalisés depuis 2013 dans certaines écoles à des centaines de millions de FCFA.

Par exemple en 2013, des travaux de remise en état de l’EPP Emmanuel Dioulo, de la maternelle municipale et la fourniture de mobiliers de bureaux pour les écoles primaires et maternelles ont coûté 32,5 millions de FCFA.

En 2015, des travaux de remise en état de la maternelle municipale et de la maternelle gendarmerie, de l’EPP Emmanuel Dioulo, de la bibliothèque de l’EPP RAN, du bâtiment de l’IEP du Plateau, l’achat de mobiliers scolaires Rechercher scolaires et de mobiliers de bureaux pour les écoles primaires et maternelles de la commune ont été évalués à 117 milliards de FCFA.

En 2016, des travaux de remise en état de l’EPP Camp Galliéni 1, de l’EPP Galliéni 3, de construction de la clôture de l’EPP Emmanuel Dioulo, de réhabilitation Rechercher réhabilitation des toilettes et des fontaines du Collège Moderne du Plateau, d’achat de mobiliers scolaires Rechercher scolaires et mobiliers de bureau pour les écoles primaires et maternelles de la Commune du Plateau Rechercher Plateau ont coûté la somme de 90 millions de FCFA.

Enfin en 2017, à titre de régularisation, il est prévu des travaux de réhabilitation Rechercher réhabilitation des toilettes de l’EPP Amon D’Aby, de construction d’une partie de clôture à l’EPP Amon D’Aby pour un montant de 25 000 000 FCFA.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires