Pierre Semengue Archives
Cette option a été envisagée au cours de la réunion du Conseil de la ligue de football professionnel du Cameroun tenue à Douala le jeudi 12 octobre 2017.

Le bureau du Conseil de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) a siégé ce jeudi 12 octobre 2017 à Douala. Parmi les résolutions issues de ces assises, les membres de cette instance ont discuté de la possibilité de revoir le nombre d’équipes des championnats Mtn Elite One à la hausse. Selon le général Pierre Semengue, président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), il serait opportun de faire passer le nombre de clubs à 20 en première division nationale. L’idée selon le patron de la Ligue est de permettre aux joueurs des deux championnats d’atteindre le même niveau de compétitivité que les joueurs des autres championnats professionnels de référence.

« Le passage à 20 clubs est presque obligatoire.  Vous voyez que toutes les ligues qui jouent en aller et retour sont au minimum à 20 clubs. Sinon à 24. La Suisse qui n’a que 10 clubs  est obligée de jouer deux fois et demie pour rester dans les normes », a-t-il indiqué au sortir de cette réunion avec ses pairs. Le passage à 20 clubs est presque obligatoire. Le président de la LFPC espère trouver suffisamment de moyens financiers pour réaliser ce vœu. Mais la décision finale y relative  pourrait sortir de la réunion du prochain Conseil d’administration qui se tiendra à Kribi avant le démarrage du championnat, le 3 décembre 2017.

Trouver le nerf de la guerre n’est cependant pas la chose la plus évidente à un moment où les dirigeants de la Ligue de football professionnel reconnaissent faire face à une sècheresse financière importante.  Semengue accuse la commission présidée par Pierre Kwemo qui avait pour mission d’aller rechercher les financements de n’avoir pas fait son travail. « Le personnel de la LFPC est à 3 mois d’arriérés de salaire. Les employés se sont sacrifiés pour qu’on termine le championnat. Vous voyez donc qu’on ne peut pas donner ce qu’on n’a pas. Nous poursuivons nos recherches pour trouver de l’argent », a regretté le président de la Ligue. Malgré le retour de Mtn comme sponsor de la Ligue au cours de la saison écoulée, l’on n’a pas ressenti l’embellie financière espérée. « Nous avons signé un contrat portant sur 900.000000 de francs cfa. C’est la presse qui a parlé d’un milliard. Sur ces 900.000000 frs cfa, la LFPC  a perçu 610 000 000 frs cfa. MTN a gardé 290 000 000frs cfa pour des affaires communes. Nous ferons une évaluation pour savoir exactement où nous en sommes avec notre sponsor. », Indique le général Semengue. Non sans reconnaitre tout de même que « le retour de MTN était très intéressant et salutaire pour nous ».

La ligue est soupçonnée depuis plusieurs saisons de tout faire pour maintenir le Canon de Yaoundé en Ligue 1 et le projet de passage à 20 clubs en Ligue 1 pourrait conforter les observateurs qui partagent cette opinion dans leur position. Autres potentiels bénéficiaires de ce projet qu’on ne manquera pas d’indexer, les membres du bureau de la Ligue dont les clubs ont été relégués en division régionale à l’issue de la saison, à l’instar d’Esaië Ngalle Nemangou président de Douala Athletic Club 2000, lanterne rouge du dernier championnat de Mtn Elite Two