Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 17:13
 
Côte d'Ivoire: Consommation, non-respect des nouveaux prix fixés, l'UFC-CI interpelle les autorités et présente les obstacles à son application
 
africapress.com- Vendredi 18 août 2017- L’Union Fédérale des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFC-CI) par la voix de son vice-président, Frédéric Lela, a tenu à interpeller les autorités gouvernementales ainsi que l’opinion nationale sur le non-respect Rechercher non-respect du décret 2017-467 portant plafonnement des prix Rechercher plafonnement des prix des produits, fixé par le gouvernement depuis le 12 juillet 2017.

Ce constat de l’UFC-CI a fait suite, selon ses responsables, à une série d’investigations menées auprès de commerçants et grandes succursales du secteur de la consommation Rechercher consommation sur l’étendue du territoire national, en collaboration avec des agents du ministère du commerce, depuis la prise de ce décret à ce jour.

« Le gouvernement a plafonné le prix du riz, du sucre, de la tomate concentrée, de l'huile raffinée et du ciment. Ce décret n'est pas encore respecté par les commerçants (…) Les membres de l’UFC-CI ont sillonné des grandes surfaces (Carrefour Playce, Sococe 2 Plateaux, King Cash 2 Plateaux, Cash Center Plateau, Jour de Marché plateau, plusieurs boutiques de quartiers) ces différentes enseignes ne respectent pas le Décret », a déclaré Frédéric Lela à KOACI.

Déplorant aussi certains disfonctionnement dans le dispositif de contrôle sur le terrain pour faire appliquer la mesure, Frédéric Lela a évoqué l’impuissance des inspecteurs face aux puissants groupes opérant dans le domaine de la consommation.

« Aussi les agents, les inspecteurs du Ministère du Commerce sont absents sur le terrain pour faire appliquer la mesure. Pire un agent du ministère du commerce à qui nous avons rapporté les faits, nous lance à la figure, qui peut effrayer Prosuma, Cdci et autres », a-t-il souligné.

Pour rappel, face à la cherté de la vie décriée par les consommateurs, le gouvernement avait pris un décret le 12 juillet 2017, pour réguler les prix de certaines denrées alimentaires, et avait annoncé l’entrée en vigueur du décret le 13 août 2017.

De ce fait, le Ministère du Commerce de l'Artisanat et de la Promotion des Pme, les Préfets réunis à Yamoussoukro et les forces de défense avaient été associés à l’application dudit décret.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires