Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:33

« Monsieur Charles Ndongo (le directeur de l’Office national, Ndlr.) est un professionnel, mais je pense qu’il devrait regarder ce qu’il se passe à la télévision et à la radio (nationales). Je suis étonné. C’est notre argent, mais j’attends de la CRTV qu’elle montre l’exemple. Parce qu’elle est la pionnière.

Je suis désolé. Comment se fait-il que lire une sentence rédigée en français devient si difficile ? Pourquoi je parle de la CRTV ? Parce qu’ils sont allés interviewer l’avocat de monsieur Tombi qui était face à nous au TAS (Tribunal arbitral du sport, Ndlr.) et à la CCA (Chambre de conciliation et d’arbitrage du CNOSC, Ndlr.), et on l’a présenté comme un avocat président d’une organisation internationale, on nous a servi des gens, on a manipulé. Et ça continue (…) On a mis le service public au service de la manipulation de l’opinion publique », explique t-il Abdouraman Hamadou.Invité de l’émission L’Arène de Canal 2 dimanche soir pour parler de la dernière sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans l’affaire qui oppose Etoile Filante de Garoua à la Fécafoot, Abdouraman Hamadou a saisi l’occasion et n’a pas loupé la CRTV. « On a mis le service public au service de la manipulation de l’opinion publique », dit-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires