Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 09:25
Ghana: Trois leaders indépendantistes du Togoland arrêtés à Ho et accusés de trahison
 
Ghana: Trois leaders indépendantistes du Togoland arrêtés à Ho et accusés de trahison

africapress.com– Jeudi 09 Mars 2017 – Trois leaders du mouvement « Homeland study group foundation Rechercher Homeland study group foundation » lequel prône la création de l’Etat indépendant du Togoland Rechercher Togoland ont été arrêtés le mardi dernier à Ho, la capitale de la région de la Volta, après qu’ils aient tenu un rassemblement le lundi 06 mars.


Présentés devant un tribunal ce jeudi à Ho, le juge a déclaré n’être pas en mesure de se prononcer sur l’affaire car elle n’est du ressort pas de sa compétence. En attendant un réexamen de l’affaire le 14 mars 2017, la Haute Cour de Ho Rechercher Ho a devant laquelle l’affaire a été transférée a demandé aux accusés de payer chacun une caution de 50 000 Ghana Rechercher Ghana cedis et de fournir deux garanties.

Le leader du groupe Charles Kormi Kudjordji 78 ans, Martin Asiama Agbenu, 57 ans et Divin Odonkor 65 ans à en croire la police régionale ont été arrêtés pour avoir fait campagne en faveur de la sécession de la région de la Volta en tant qu'État indépendant.

Le mouvement Fondation Homeland Study Group mène une campagne depuis un an pour que la région de la Volta et certaines parties de la région du Nord et de l'Est du Ghana Rechercher Ghana se joignent pour former le nouvel Etat, le Togoland. D’après les meneurs, le Togoland Rechercher Togoland existait avant l'indépendance du Ghana Rechercher Ghana en 1957.

Sur les motifs des arrestations, le Commandant de la Police Rechercher Police régionale de Volta, Nana Asomah Hinneth, cité par la radio ultimatefmonline a déclaré que les trois leaders du mouvement ont été arrêtés pour avoir distribué des T-shirts avec des inscriptions qui motivent pour l'indépendance du Togoland Rechercher Togoland le 9 mai 2017. Le T-shirt porte cette inscription au dos " Le 9 mai 2017, c'est notre jour ".

Pour les suites judiciaires de cette affaire, le juge du tribunal de première instance à Ho Rechercher Ho devant lequel l’affaire a été porté a estimé ce jeudi n’avoir pas la compétence nécessaire pour se prononcer sur une campagne de sécession d'une partie de la région de la Volta.

Le tribunal a demandé à l’Etat de se référer à une juridiction supérieure pour étudier l’affaire. Quant à l’avocat des accusés, Me Atsu Agbakpe a trouvé que les allégations de la police retenues contre ses clients ne tiendront pas

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires