Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 09:22
 
 
Burkina Faso: Restriction de la circulation sur la bande de la frontière malienne
 
Burkina Faso: Restriction de la circulation sur la bande de la frontière malienne

africapress.com – Mardi 7 mars 2017 – La circulation Rechercher circulation sur la bande frontalière Burkina Faso – Mali, est interdite entre 17h et 6h, pour les engins motorisés et les charrettes, suite à des attaques terroristes récurrentes, selon un communiqué du Gouverneur de la région du Sahel, Hyacinthe Yoda.


‘’La circulation Rechercher circulation est interdite aux motos, tricycles, véhicules et charrettes de 17h à 6h du matin sur la bande de la frontière (Markoye-Oursi, Tin Akoff-Nassoumbou, Koutoubou-Baraboulé)’’, indique le texte.

Toutefois, exception est faite pour les ambulances détentrices d’un laissez-passer, précise-t-on.

La région du Sahel, particulièrement les provinces du Soum et de l’Oudalan est en proie à des attaques terroristes perpétrées par des mouvements armés qui se replient après leurs différents assauts au Mali ou au Niger voisins, à bord de motos.

Selon des habitants joints sur place, des patrouilles Rechercher patrouilles ont débutées mardi dans la région, après qu’une délégation gouvernementale y ait séjourné pour réconforter les populations.
Dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 février les commissariats de police de Tongomayel (18 km de Djibo) et de Baraboulé (35 km) ont été attaqués par des hommes armés.

Ces derniers ont brûlé 17 motos, emporté deux autres et un tricycle à la mairie de Tongomayel, tandis qu’à Baraboulé, la femme d’un policier a été blessée par balle. A Diguel, à 70 Km de Djibo, ils ont saccagé la préfecture et la mairie.

Vendredi dernier deux personnes, dont un directeur d’école, ont été abattues par des individus qui avaient auparavant intimé l’ordre aux enseignants de ne plus dispenser les cours de français, préférant l’arabe et l’islam

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires