Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 09:29
          

jpg

 
C’est le site tchadien Al Wihda qui se fait aujourd’hui redresseur de torts et prend vigoureusement la défense de Claudia Sassou N’Guesso contre le site brazzanews.fr qui avait cru bien inspiré d’accuser la fille du Président congolais de travailler avec des faux-monnayeurs. Le journalisme numérique n’excuse pas la diffamation, et affirmer péremptoirement ne rend pas pour autant crédible. Retour sur une accusation scandaleusement fantaisiste.
 

C’est Al Wihda, site d’information tchadien, qui a relevé ce cas exemplaire de diffamation numérique : "spécialiste en Fake news (canulars), le site d’intoxication Brazzanews.fr ne tarit pas d’imagination, surtout quand il s’agit de jeter volontairement l’opprobre sur les hautes personnalités du Congo. La dernière invention en date est titrée : « Claudia Sassou fabrique de la fausse monnaie ».

Plus l’information est énorme, plus elle est crédible : c’est par le même procédé que les diffamateurs à la solde de ses rivaux politiques avaient tenté d’accréditer le fait que le candidat à l’élection présidentielle française Emmanuel Macron, dûment marié et parfaitement hétérosexuel... avait eu une aventure avec le brillant et efficace président de Radio France, Mathieu Gallet ! Impossible ! Faux ! Mais la rumeur enflait, propagée par des sites peu scrupuleux, et par des initiés peu soucieux de vérifier les faits. Jusqu’à ce qu’Emmanuel Macron y mette lui-même un terme avec humour, disant que la seule explication serait que son hologramme se soit échappé... Un double numérique qui aurait alors pu vivre une autre vie que lui !

Les diffamateurs de Brazzanews.fr se moquent de l’énormité de l’accusation, ils visent à blesser la fille du président congolais, dont ils savent que l’action de communication au service du Congo et au service de son père remporte souvent de réels succès, comme ce fut le cas pendant la campagne présidentielle, notamment sur Internet et sur les réseaux sociaux, où elle avait fait choix de prestataires de qualité.

Mais l’honneur de la presse est aussi de s’opposer aux rumeurs et aux "fake news", ces fausses informations dont les partisans de Donald Trump firent un si habile usage au cours de leur propre campagne ! Claudia Sassou N’Guesso n’a jamais fabriqué de la fausse monnaie. Il faut revenir sur terre. Communicante éprouvée, elle fabrique des idées, des concepts et des images, que l’on peut ou non apprécier... mais pas des faux billets.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires