Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 08:18
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Remise en liberté des six journalistes après leurs auditions, le ministre de la communication ne veut plus de journaliste en prison
 
Côte d'Ivoire: Remise en liberté des six journalistes après leurs auditions, le ministre de la communication ne veut plus de journaliste en prison

africapress.com – Mardi 14 Février 2017 – Les journalistes Rechercher journalistes interpellés depuis dimanche dernier et détenus à la gendarmerie pour diffusion de «fausses nouvelles», ont recouvré la liberté ce mardi-après-midi après leurs auditions.


L’information a été rendue publique par le ministre de la communication Bruno Koné Rechercher Bruno Koné comme relevé par . Via une communication diffusée sur internet (twitter, ndlr), il indique que son souhait est de ne plus voir de journaliste en prison dans le pays.

«Heureux d'apprendre que suite aux auditions de ce jour, les 6 journalistes Rechercher journalistes interpellés viennent d'être remis en liberté par le juge», a indiqué le ministre avant d’ajouter: «Mon souhait est de ne plus voir de journaliste en prison, ou même simplement interpellé...»

Il a par ailleurs annoncé poursuivre le travail de formation et de sensibilisation pour une meilleure appropriation de la loi sur la Presse (...).

«Pour une Presse plus responsable, j'appelle également à un plus grand respect des règles d'éthique et de la déontologie de ce métier noble», a conclu le député de Kouto.

Les confrères Bamba Franck Mamadou (Notre Voie), Yacouba Gbané Ferdinand Bailly (Le Temps), Vamara Coulibaly (Soir Info) ainsi que le Correspondant de Soir Info dans la région d’Aboisso et Hamadou Ziao (Inter), ont été arrêtés depuis dimanche et sont détenus à la brigade de recherche pour diffusion de fausses informations en rapport avec la mutinerie d'Adiaké, qui viseraient selon le Procureur de la République à inciter à la révolte.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires