Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 08:51
Forts de leur beau parcours à la CAN 2017 qui les a menés pour l’instant jusqu’en demi-finale, les Lions Indomptables du Cameroun réclament une augmentation de leurs primes. Les joueurs ont reçu le soutien du sélectionneur Hugo Broos.

Comme souvent avec la sélection du Cameroun, la question des primes pose problème à la CAN 2017. Même s’ils se sont mis d’accord avec les instances sportives sur le montant des primes avant le coup d’envoi de la compétition, les Lions Indomptables réclament une augmentation en raison de leur beau parcours qui les a menés pour l’instant jusqu’en demi-finale où ils affronteront le Ghana jeudi. "C’est vrai que nous, pas seulement les joueurs, mais tout le groupe ne sommes pas contents au sujet des primes", a reconnu le sélectionneur Hugo Broos mercredi devant la presse.

"Personne ne nous voyait arriver à ce stade de la compétition. Or compte tenu de nos performances, je pense qu’il est normal que les joueurs et tout le groupe veuille quelque chose de plus. Je défends les joueurs à ce sujet. Mais il faut rappeler que le travail se poursuit. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas très contents par rapport aux primes, que nous allons cesser de préparer cette demi-finale avec sérieux. C’est important de le souligner. Les entraîneurs et les joueurs ne sont pas venus à cette CAN principalement pour de l’argent", a mis en exergue le technicien belge.

Reste que les coéquipiers du capitaine Benjamin Moukandjo se plaignent du système de hausses dégressives des primes qui prévoit une augmentation de plus en plus limitée après chaque tour franchi. "Comment comprendre qu’on nous donne 12 000 000 Fcfa pour une place en quart de finale, et 3 000 000 pour une place en demi-finale ?", s’est interrogé anonymement un joueur auprès du site Camfoot. Alors que les Lions ont jusqu’à présent amassé 30 500 000 Fcfa, c’est également la question de la taxation de ces montants à hauteur de 11% qui favorise la grogne. De l’eau dans le gaz donc, mais pas de grève en vue et c’est tant mieux 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires