Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 09:34

Hugo Broos et Stephane Mbia Archives

Le sélectionneur des Lions Indomptables doit s’expliquer sur la gestion de son groupe pour cette rencontre

Héroïques ! C’est sans doute le qualificatif qui sied le mieux aux Lions Indomptables après leur prestation contre les Fennecs le 9 octobre 2016 au stade Mustapha Tchaker de Blida. Pris de court après le but algérien inscrit dès la 6ème minute par Hilal Soudani, les Camerounais ont trouvé des ressources pour revenir au score à la 23ème minute par Benjamin Moukandjo.

Malgré une pression permanente exercée par l’Algérie, notamment Riyad Mahrez, intenable sur le côté droit, les Lions se sont accrochés et ont résisté pour imposer le partage des points à l’une des meilleures nations d’Afrique de l’heure. Mention spéciale au jeune gardien Fabrice Ondoa qui, à lui tout seul, a écœuré les attaquants algériens.

Le Cameroun revient donc de l’Algérie avec un précieux point qui lui permet de se classer deuxième de la poule B des éliminatoires du mondial 2018, derrière le Nigeria, vainqueur à l’extérieur de la Zambie (1-2). En recevant la Zambie début novembre prochain, les Lions peuvent logiquement prétendre à s’emparer de la première place. Mais avant, Hugo Broos devra s’expliquer.

Les supporters des Lions Indomptables étaient déjà surpris par le onze entrant du technicien belge pour cette rencontre. Un autre élément est venu se greffer à cet étonnement. Le choix d’attribuer le brassard de capitaine à Benjamin Moukandjo alors que Vincent Aboubakar, le deuxième vice-capitaine, se trouvait sur l’aire de jeu. Broos aurait-il décidé de choisir un nouveau capitaine ?

La question se pose d’autant plus qu’aucune communication n’a été faite à ce sujet. Stéphane Mbia, l’actuel capitaine, nommé en 2014 par l’ancien ministre des Sports, Adoum Garoua, n’a pas été convoqué pour ce match. Là encore, sans explications. Mais ses deux adjoints, Maxime Choupo Moting et Vincent Aboubakar étaient bien dans le groupe.

Pourtant en match d’évaluation le 5 octobre contre l’Olympique de Marseille, c’est une nouvelle fois Moukandjo qui arborait le brassard. L’attaquant de Lorient était déjà le capitaine au mois de septembre contre la Gambie et le Gabon à Limbe. Des faits qui écartent toute hypothèse d’un hasard et donnent à penser que l’équipe du Cameroun a un nouveau leader.

Hugo Broos est certes le sélectionneur et à ce titre, il a le droit de décider de nommer un nouveau capitaine. Mais dans un fonctionnement normal, il devrait en informer l’opinion, si ce n’est par nécessité, du moins pour éviter des supputations. Les observateurs avertis s’accordent à reconnaître que c’est une affaire mal gérée de capitanat qui avait créé du rififi dans la tanière en 2010 sous l’ère Paul Le Guen.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires