Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 09:30

Algérie - Cameroun : les Lions peuvent faire beaucoup mieux (1-1)

Les Lions Indomptables du Cameroun ont une fois de plus fait douté l’Algérie. Ce match était décidément le point focal en Afrique de cette première journée des qualifications de la Coupe du Monde 2018, une rencontre intense où le physique a pris le dessus sur le technique. Le résultat est à mettre au compte de Benjamin Moukandjo pour son égalisation froide, et de l’extraordinaire Fabrice Ondoa.

2

Et pourtant, les Lions indomptables n’ont jamais fermé le jeu face à cet ogre technique qu’est l’Algérie, préférant répondre au assauts offensifs des maghrébins. Les lions indomptables ont réussi à gagner la bataille du milieu et surtout les duels grâce à une meilleure occupation du terrain et une grande concentration. Broos a su mettre en place le dispositif tactique convenable pour contrer la plhétorique attaque algérienne et réussir son pari.

Et pourtant Hugo Broos est loin d’avoir trouvé l’équipe avec laquelle il ira remporter la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017. L’entraîneur belge peut d’ailleurs dire merci aux joueurs de la sélection d’Algérie qui ont maintenu ses hommes, le nez dans l’eau, ce dimanche, en match comptant pour la première journée du dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018. Si Ondoa a effectué des arrêts extraordinaires pour sauver son camp après le but de Moukandjo (24e), la défense et l’attaque camerounaises n’ont pas convaincu.

7e minute, et l’Algérie mène déjà

Le premier quart d’heure de la rencontre était à l’avantage des Fennecs qui imposaient rapidement leur jeu. Suite à un corner, le mauvais placement de la défense permet à Soudani de faire sauter le verrou après seulement six minutes de jeu (1-0, 6e). Les Lions Indomptables réagissent, mais les coups de tête de Michael Ngadeu (11e) et Aurélien Chedjou (13e) passent au-dessus de la barre algérienne.

Oyongo en difficulté permanente

C’est finalement à la 24e que les efforts des Lions vont payer. Au départ d’un contre, Ngadeu passe la balle à Aboubakar qui envoie ensuite le cuir à Salli Edgar. Le joueur de Nuremberg évite le latéral droit qui venait en trombe, laisse pour Moukandjo qui plaçait ensuite une frappe sèche entre les jambes du portier algérien (1-1, 24e). De quoi réveiller des Fennecs qui alertaient encore le Cameroun grâce notamment à Mahrez, qui, après s’être facilement débarrassé d’Ambroise Oyongo oblige Ondoa à se détendre pour repousser le danger (31e). Mahrez s’offre la même occasion, toujours après un dribble réussi face au même Oyongo, avant de buter devant un Ondoa serein (45e).

De retour des vestiaires, les Algériens remettaient le pied sur l’accélérateur. La défense camerounaise plie constamment et les Fennecs déroulent leur jeu, imposant leur rythme aux Lions qui avaient tendance à s’oublier. Et la paire défensive centrale a encore montré quelques maladresses, à l’image de cette mauvaise passe en retrait de Nkoulou à Chedjou qui ne s’y attendait pas. Le joueur de Galatasaray est ensuite battu à la course par Islam Slamini qui allait échouer face à un Fabrice Ondoa impeccable (53e).
La pépite camerounaise s’illustre encore en repoussant des poings une frappe puissante de Soudani (60e). Aboubakar alerte les Algériens peu après, mais Mbohli est resté sur ses appuis (77e). Dans le même temps, Nkoulou faisait un tacle parfait pour repousser une belle frappe de Ghezzal (78e). Taider se montrait lui-aussi avec une frappe lointaine, repoussée d’une claquette dans les airs, par Ondoa (84e). Un ballon difficile pour le gardien camerounais, auteur d’un match correct.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires