Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 10:04

Burkina Faso: Deux ans après l'insurrection populaire, des blessés évacués en Tunisie


En effet, Olivier Soudré, Alassane Dao, Patrice Kéré, Congo Congo et Amadé Zonou (blessé lors du coup d’Etat) qui ont tous reçu des balles dans la cuisse ont été évacués sur Tunis pour bénéficier de soins appropriés.

A l’hôpital national, où ces blessés avaient déjà reçu des soins, les médecins ne pouvaient extraire les balles faute de plateau technique. « Ils m’ont fait savoir que c’est compliqué pour eux d’extraire la balle là où elle se trouve à cause du manque de matériel. Donc pour ne pas courir des risques, ils ont dit de marcher avec la balle en attendant de trouver une solution », a-t-il expliqué M. Soudré, un des évacués.

« Les blessés sont organisés en association et ils ont pris attache avec les autorités. Donc, leur cas a été étudié et on s’est rendu compte que pour la nature des lésions et pour le symbole, il était important qu’ils aillent en Tunisie Rechercher Tunisie pour se faire soigner. Les cas sont individuels et seront traités au cas par cas », a expliqué le médecin accompagnant, Dr Bernard Sanou.

Selon Patrice Kéré, blessé de l’insurrection populaire, c’est un ouf de soulagement après presque deux ans d’attente. « Nous sommes fiers. Nous tenons à remercier le Président du Faso et le président de l’Assemblée nationale pour ce qu’ils sont en train de faire pour nous. Nous souhaitons revenir de la Tunisie Rechercher Tunisie en pleine forme. J’ai été blessé à la colonne vertébrale. Je n’ai pas de balles à l’intérieur, mais je sens beaucoup de douleurs », a-t-il soutenu.

‘’C’est dans un élan de solidarité que le Président du Faso, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale ont mutualisé leurs efforts pour que cette évacuation soit possible aujourd’hui. Nous voulons saluer cet élan de solidarité qui caractérise le Burkina Faso et qui doit être le socle de la solidarité et de la cohésion sociale au Burkina Faso’’, a déclaré le ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laure Zongo/Hien, venue leur apporter ses encouragements et le soutien du gouvernement.

‘’Pour le reste des blessés, dans le programme du Président du Faso, en phase avec les ODD, c’est de travailler à ne laisser personne de côté. Au fur et à mesure et Dieu voulant, nous allons trouver une solution pour porter un secours à chacun, dans la mesure de nos possibilités’’, a indiqué Madame Laure Zongo/Hien.

Le 16 septembre dernier, les victimes et leurs proches s’estimant abandonnés, avaient manifesté leur mécontentement en boycottant la cérémonie de commémoration de l’an 1 du putsch organisé par les autorités.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires