Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 17:50

(simple illustration) Il est au Cameroun depuis peu, venant d’Afrique du Sud où il fait désormais carrière comme propriétaire d’un centre de formation de goalkeepers.

Avec l’aval de la Fecafoot et de la Direction Tecnique Nationale, cet ancien gardien de but formé par NLEP Sakio il y a plusieurs années, tient des séminaires au profit des entraîneurs des gardiens de but, et accessoirement des gardiens de but eux-mêmes.

La première étape du goalkeekinp clinic coaching course a été Douala où pendant trois jours, du 28 au 30 Juin 2016, au Centre d’Accueil de Bépanda, les enseignements ont été dispensés par Ernest MABOUKA qui croit dur comme fer qu’il est temps que le gardien de but et son entraîneur soient pris au sérieux, et qu’on leur donne la place de choix qu’ils méritent dans nos équipes professionnelles.

Pendant trois jours, assisté de celui qui l’avait formé par le passé, NLEP Sakio, de son collègue ETAME SOPPO, l’autre ex-goalkeeper de l’Uinion de Douala devenu entraîneur de gardiens de but en Afrique du Sud, et du coach Vassilious ESSEME, représentant la DTN, MABOUKA a édifié les séminaristes en théorie, pratique sur le terrain et en vidéo, sur les nouvelles méthodes d’entraînement de gardien de but.

La fin du séminaire a été sanctionnée par une évaluation écrite et pratique, suivie d’une remise d’attestations à tous les séminaristes qui ont prouvé, par leurs bonnes notes qu’ils avaient bien assimilé les enseignements reçus.

La seconde étape du goalkeekinp clinic coaching course a été Yaoundé au Centre Technique de la Fecafoot à Odza, les 2, 3 et 4 Juillet 2016. Rebelote avec les mêmes enseignements, une évaluation et la cérémonie de remise d’attestations de participation.

Déjà après Douala, les informations positives véhiculées à travers les médias ont suscité des envies, au point que d’autres régions du pays sollicitent aussi la tenue de ce séminaire pour leurs encadreurs de gardiens de but.

Il faut dire qu’en dehors des séminaires FIFA, c’est la première fois qu’un ex-goalkeeper camerounais revient au pays transmettre ses connaissances à tous ceux qui se sont donnés pour mission d’encadrer les gardiens de but de nos clubs professionnels et amateurs.

Nous retraçons ici l’itinéraire du parcours atypique de celui qui a décidé de s’investir totalement de ses poches à la formation de ceux qui doivent empêcher au ballon de franchir la ligne de but.

Comme gardien de but, Ernest MABOUKA, comme pour suivre la voie de son destin, a commencé comme tout jeune dans les championnats des jeunes, avant d’intégrer la formation de Caïman Junior, puis senior. Ses qualités de bon goal keeper l’ont ensuite conduit tour à tour à Avenir de Douala, Océan de Kribi, deux fois à Dynamo de Douala, à Bamboutos de Mbouda, au Canon de Yaoundé et à Victoria United de Limbe.

N’ayant plus rien à prouver au pays de Roger Milla, Ernest MABOUKA a pris la route pour le Vietnam où il a évolué à Danay FC, avant d’aller terminer sa carrière de joueur à Melbourne FC d’Australie.

Rentré au pays, son premier banc de touche est celui du centre de formation de Frienship Academy de Douala, du Président Essome Doumbè. Il a ensuite coaché Wouri FC avant de se retrouver dans le staff technique de Dynamo de Douala, son équipe de cœur.

Malgré ces expériences enrichissantes, Ernest MABOUKA sent qu’ici au pays, il ne peut pas aller plus loin dans le coaching. Il s’expatrie donc en Afrique du Sud où, avec son palmarès et ses parchemins, il intègre le staff technique du Centre de formation Star of Africa Academy. Son travail positif l’amène sur la marche supérieure en Division 3 dans Matlosana United, puis dans Alexander United, avant d’atterrir au Mpumalanga Black Aces FC en Division 2 avec montée en D1.

Sa satisfaction est d’avoir entraîné en Afrique du Sud, le jeune Alexis, de la 7e à sa 16e année, lequel est sollicité aujourd’hui par Manchester City.

Comme joueur, Ernest MABOUKA est champion national junior en 88 et 89. Il est appelé en équipe nationale junior en traînée par Jean Manga Onguene, en 1991. Dans ces Lions juniors, on retrouve Nlep Sakio comme entraîneur des gardiens de but.

En coupe du Cameroun, avec Dynamo de Douala, Ernest MABOUKA, titulaire en finale, remporte le trophée national en 1998.

Comme entraîneur, il gagne le trophée du Tournoi de Chypre en 2008, et en Afrique du Sud, après 8 ans de banc de touche en academy, il est sacré meilleur entraîneur des jeunes en 2009 et 2011. Avec Mpumalanga Black Aces FC en 2012, grâce à son travail avec les gardiens de but, il permet à l’équipe d’accéder en première division. Et c’est tout naturellement que MABOUKA est élu 2e meilleur entraîneur de gardiens de but du championnat Sud africain en 2014-2015, avec la fierté d’avoir coaché les deux meilleurs gardiens de but d’Afrique du Sud, dont Calvin Marley qui jouera la CAN, ainsi qu’un goal keeper zimbabwéen.

En 2016, MABOUKA est champion du Tournoi des Camerounais d’Afrique du Sud, à l’issue duquel il est élu meilleur coach.

La chance de MABOUKA est d’avoir longtemps travaillé avec Clive Barker, le seul sélectionneur d’Afrique du Sud ayant gagné la CAN en 1996. « J’ai beaucoup appris à ses côtés, surtout concernant la relation entre un coach principal et celui des gardiens de but, et c’est très important » nous a déclaré Ernest MABOUKA.

Ayant arrêté de faire des parades dans les buts, Ernest MABOUKA décide de se reconvertir dans ce qu’il sait faire le mieux sur un terrain de foot, entraîneur des gardiens de but.

En 2007, il obtient le diplôme « Introduction » en Afrique du Sud. Il obtient ensuite l’attestation CAF C en 2011, l’attestation « Introduction » en Hollande la même année, l’attestation FIFA de coach des gardiens de but en 2012, la licence CAF B en 2015 et le diplôme hollandais KNVB World coach toujours en 2015.

« J’ai été marqué et inspiré par l’idée de NLEP Sakio qui en 94 et 95, avait créé un centre de formation de gardiens de but, dénommé GOALKEEPER, dans lequel j’étais inscrit et qui m’a fait énormément progresser. Pour ma reconversion, j’ai décidé de l’imiter, mais différemment, de manière professionnelle », nous avoue Ernest MABOUKA.

Aujourd’hui, après avoir accumulé beaucoup d’expérience et une réputation avérée, la fédération Sud Africaine de football lui a donné l’autorisation d’ouvrir sa propre Academy de formation de gardiens de but et leurs encadreurs : Goalkeeping Clinic E. MABOUKA, qui compte plus de 25 apprenants allant de 8 ans à la catégorie des professionnels. On s’y inscrit en payant des frais de stage de 250 000 FCFA par mois et 50 000 par semaine.

Ernest MABOUKA nous explique : « Ce que j’ai vu NLEP Sakio faire depuis des années, mérite qu’il ait une place dans la DTN, car le Cameroun a besoin des gens comme lui pour faire évoluer le poste de gardien de but. Et pour continuer son œuvre, j’ai décidé de venir dans mon pays, et consacrer quelques jours pour donner aux autres ce que le football m’a donné. Je me suis préparé pendant 8 mois, en fonds propres et en équipements à distribuer aux séminaristes.

La DTN a accepté mon projet et a avalisé mon séminaire que je compte faire tous les ans, en fonction du programme de la DTN et de la Fecafoot. Et nous irons plus loin les prochaines années.

Cette fois à Douala et Yaoundé, nous avons abordé les thèmes concernant le rôle du gardien de but et celui de l’entraîneur des gardiens de but, ainsi que le rôle du coach principal d’un club, et celui du coach des gardiens de but. J’ai beaucoup apprécié le brillant exposé du coach Vassilious ESSEME sur la relation entre le coach principal et celui des gardiens de but.

Les séances vidéo m’ont permis de développer la préparation d’avant match du gardien de but, la préparation technique et tactique. Et sur le terrain, ETAME SOPPO, NLEP Sakio et moi-même faisions la démonstration pratique.

J’ai été content d’avoir en séminaire des anciens comme Ekango, coach des gardiens en U23, le coach Touré de Matelot et celui de Botafogo. L’évaluation de la fin a donné une moyenne générale de 12 sur 20. Les certificats ont ainsi été remis à tous les participants qui ont été émerveillé par les enseignements reçus. Ils ont demandé des copies de vidéos que je vais leur remettre, car nous avons le devoir de partager le savoir, surtout que j’ai besoin de faire quelque chose pour mon pays, en apportant ma contribution pour rehausser le niveau du football professionnel, et particulièrement celui des préparateurs des gardiens de but ».

« Ma grande satisfaction a été de voir un gardien de but formé par moi depuis son âge de 14 ans, venir faire en mieux ce que je faisais dans les années 94-95. J’ai été content d’apprendre à ses côtés, car on apprend chaque jour et à tout âge. Je vais demander à tous mes collègues de suivre tous les séminaires qui se présentent pour avoir plus d’expérience ».

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires