Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 18:06

Gweya Ikouam Fils, ex-sélectionneur des Lions indomptables Archives

Dans une interview accordée au Quotidien La Nouvelle Expression, édition du mardi 5 juillet 2016, l’ancien sélectionneur des Lions indomptables fustige la manière avec laquelle celui qui était jusque-là capitaine de l’équipe nationale a récemment été mis à l’écart.

La mise à l’écart de Stéphane Mbia de l’équipe nationale fanion du Cameroun préoccupe Gweya Ikouam, entraineur de football et ancien sélectionneur des Lions indomptables. Il en parle dans une interview publiée dans le quotidien La Nouvelle Expression, édition du mardi 5 juillet 2016. Pour le technicien de football, il faut urgemment reparler avec l’ancien joueur du FC Séville, qui n’a pas été convoqué pour les deux dernières rencontres de l’équipe nationale, contre la France et la Mauritanie. «S’il a commis une bêtise, il faut en reparler avec lui. Je me souviens toujours d’un joueur qui m’avait dit qu’il ne reviendrait plus jamais en équipe nationale. Dès qu’on m’a recruté comme entraineur des Lions indomptables, j’ai tout fait pour qu’on le rappelle en sélection et il a fait une très belle carrière avec l’équipe», a-t-il préconisé.

Gweya Ikouam estime que ce travail revient à l’entraineur sélectionneur Hugo Broos et non à des personnes intermédiaires comme c’est généralement le cas. «Il faut qu’on donne les pouvoirs à l’entraineur de le faire lui-même et de décider de le ramener ou pas. Constamment, on crée des conflits entre les joueurs et on vient jouer les médiateurs. Il ne faut pas que des gens disent que c’est eux qui ont fait revenir Mbia. C’est l’entraineur qui doit le rencontrer», a-t-il insisté.

Et si l’affaire du brassard risque de poser problème à son retour, Gweya pense que Mbia n’a pas besoin d’être capitaine pour servir l’équipe nationale. «C’est même quoi ce brassard ? Mbia n’a pas besoin de brassard pour jouer chez les lions. Il peut encore jouer pour quelques années s’il le mérite. Je ne le soutiens pas particulièrement. Mais je ne suis pas sûr qu’à lui tout seul, Hugo Bross aurait voulu se séparer de ce joueur», ajoute le coach.

Dans la même veine, il soutient que le passage du brassard de capitaine entre Rigobert Song et Samuel Eto’o avait été très mal géré. «Je ne cesserais de le dire, il y a eu trop de manipulations derrière. Il y a eu trop d’interférence», regrette l’ancien sélectionneur. Gweya Ikouam juge qu’il est temps que la gestion du brassard de capitaine au sein de l’équipe nationale soit dévolue au sélectionneur et non à l’administration. Cela permettrait ainsi d’éviter des querelles que cette affaire de capitanat soulève souvent dans la tanière. Il n'a pas aussi apprécié la manière dont le dossier Idriss Carlos Kameni avait été géré lors du dernier regroupement en France

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires