Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 15:21

La cérémonie d’ouverture des ateliers sur l’élaboration des maquettes au format LMD (Licence-master-doctorat) du domaine Sciences juridiques administratives et politiques (SJAP), organisés par l’AUF (Agence universitaire de la francophonie), s’est tenue le lundi 20 juin 2016, au Pôle Scientifique de l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB) à Bingerville, sous la houlette du Prof Afian Kouadio, vice-président, représentant Mme la Présidente de l’ UFHB.L’objectif général de ces ateliers qui vont durer cinq jours, est de décliner le domaine de formation SJAP en mentions et spécialités porteuses pour le marché de l’emploi et de disposer pour chaque spécialité d’un parcours de formation et d’une maquette harmonisés au format LMD.

Selon le prof Afian Kouadio, l’Université de Côte d’Ivoire attend beaucoup de cette formation. Ce pourquoi, dans son discours d’ouverture, il a confié que depuis la rentrée 2012, où il a été consenti de faire un basculement intégral, toutes les universités étaient censées appliquer les curricula du système LMD. Malheureusement, force est de constater qu’au bout du compte, ça ne l’est pas encore totalement, parce que l’architecture n’est pas bien bâtie pour le respect des conditions du système LMD.
« Je pense qu’à la faveur de cet atelier toutes les parties prenantes seront là pour pouvoir mettre enfin à la disposition des universités des maquettes qui respectent la philosophie du LMD qui, est d’arrimer les curricula à la professionnalisation. Ce qui est important, c’est de refonder ce qui a été fait, mais sans y soustraire la qualité »

Compte tenu de l’envergure de ces travaux sur l’élaboration des maquettes au format LMD du domaine SJAP, des experts internationaux et locaux ayant à leur tête le Prof Fabrice Hourquebie, professeur de Droit Constitutionnel à l’Université de Bordeau, sont venus apporter leur contribution à ces ateliers au profit des universités publiques de Côte d’Ivoire.
« Le fondement de l’atelier est un exercice de partage d’expérience, d’échange de pratique autour de la construction de l’offre de formation sur le modèle LMD. Là, c’est dans le domaine spécifique du droit, mais l’AUF a accompagné la mise en œuvre du système LMD dans tous les autres domaines. En l’espèce pour le droit, il y a peut-être un défis très particulier » a relevé le Prof Fabrice Hourquebie, professeur de Droit Constitutionnel à l’Université de Bordeau, chef des experts.

En effet, il est à noter que l’AUF qui est l’opérateur de ce projet, y participe en faisant appel à des experts qui en synergie chapeautent ces réflexions scientifiques académiques pour élaborer ces offres de formation du domaine SJAP. Mais ce sont surtout les désidératas du ministère qui sont exécutés par l’AUF.
Cependant, « il y a un problème de partage qui se pose le plus souvent à la fin des ateliers, car normalement ceux qui participent doivent échanger avec leurs collègues absents. Et qu’en plus ces maquettes soient accessibles déjà au niveau de la formation dans les différentes universités. Donc, nous demandons simplement que ce partage soit fait. Ces différentes maquettes du domaine SJAP doivent être divulguées et appliquées dans le système LMD en Côte d’Ivoire » a indiqué Jocelyne Bosson, Responsable d’antenne AUF de l’UFHB.

Notons que dans le cadre de la rénovation des offres de formations supérieures pour les adapter à la demande du marché de l’emploi en cohérence avec la nouvelle architecture LMD, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS), à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D) a élaboré le projet « Appui à la modernisation et la réforme des Universités et Grandes Ecoles de Côte d’Ivoire-Projet AMRUGE-CI ». Le MESRS a confié à l’AUF la mise en œuvre du lot N°1 « Ingénierie pédagogique et de formation » du projet AMRUGE-CI.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires