Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 19:15

Canon en Ligue 2 : les supporters accusent Maboang Kessack

Dimanche au stade municipal Ayem de Bafia, au coup de sifflet final de la rencontre Cosmos-Canon, les supporters du club phare de la capitale ont le regard hagard. Ils n’en croient pas leurs yeux, et pourtant, le Canon sportif de Yaoundé est bien relégué en deuxième division. Sur ces entrefaites, ils envahissent l’aire de jeu, furieux, certains courent apostropher les arbitres qui pour eux, n’ont pas sifflet un pénalty en faveur du Kpa-Kum. Ce qui aurait sans doute changé le cours des événements.

Dans cette foule bigarrée, un des leurs, le pas lent, a les yeux larmoyants et tient la tête entre les bras. Lui, c’est Châtelain Nkono, le président du collectif des supporters du club de Nkolndongo, épris par ce qui arrive à son équipe.

Un temps soit peu, il retrouve ses esprits et s’affaire à dire un mot sur ce moment difficile que traversent les Mekok-me-ngonda. « Ce n’est pas évident de venir vivre la chute de son équipe pour la deuxième division. Le Canon, c’est comme une religion, c’est notre chapelle. Nous allons continuer à le supporter où qu’elle se trouve », s’épanche-t-il. De sa stature de président, il tente d’imposer l’accalmie à ses compères, qui semble avoir une réponse à cette déchéance. « C’est Maboang qui nous a mis dans cette situation avec ses faux recrutements qu’il a faits en début de saison. Je ne sais même pas qui a envoyé les gens comme ça dans Canon, lui et son ami Nyassa Soleil. Ce sont eux qui ont tué cette équipe », explique dans la foulée un supporter déchaîné.

Hypothèses de repêchage

Encadrés par des forces de l’ordre, les supporters des Vert et rouge, de guerre lasse, quittent Bafia sous les chahuts des populations de la ville. Ils finissent par relativiser et sur le trajet qui les conduit à Yaoundé, il prévaut une ambiance morose. La pilule de la relégation est difficile à avaler, et dans les discussions, d’aucuns déblayent des scenarii de repêchage. Ils croient savoir qu’ils disposent d’éléments pour porter des réserves sur Cosmos de Bafia qui a, d’après eux, « fait asseoir sur leur banc de touche un entraineur qui a deux licences. Le coach Essama Ebogo est entraineur de Kufor Academy (ligue du Centre) et ne peut pas être aussi coach de Cosmos », relève l’un des inconditionnel du Kpa-kum.

En outre, les supporters croient savoir que la Commission de discipline de la Ligue a injustement retranché un point au classement à Canon, et qu’elle devrait le lui restituer. Ils espèrent donc récupérer les trois points face à Cosmos, plus le point retranché face à Fovu pour avoir 41 points, le minimum requis pour se maintenir en Ligue 1.

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires