Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 11:26

Des badauds observent la scène à bonne distance. Personne n’ose traverser le cordon de sécurité tenu par des militaires, armes aux poings, l’air menaçant. « Dégagez de là ! », intime un des militaires qui franchit la zone de « quarantaine» et s’avance vers les curieux. On s’exécute aussitôt, en courant.

D’après les témoignages, les hommes en tenue ont pris position dès 3h du matin. Le dispositif sécuritaire est imposant. Plus de 500 militaires, gendarmes et policiers sont visibles ce samedi 05 septembre 2015 dans les rues de Forêt-Bar et dans un pan du quartier populaire Mambanda.

Dix camions de l’armée sont stationnés le long de la route, entre le collège Nguessong Charles et le stade « New Stade», du côté de Mambanda. On aperçoit aussi un car du commissariat central n°1 et des voitures de service des commissariats de sécurité publique du 5ème et du 12ème arrondissement. Les différentes rues qui mènent à Forêt-Bar sont bondées d’hommes en tenue.

Le secteur du marché Mambanda réservé à la vente des légumes est bouclé par la ceinture sécuritaire. La règle est la même pour tous : personne n’entre ni ne ressort de la zone ciblée jusqu’à la fin de l’opération en cours. La présentation de la Carte nationale d’identité (Cni) est obligatoire.

L’inscription « Ok » est apposée sur la porte des domiciles inspectés. D’autres riverains font également savoir que des motos sans pièces justificatives ont été saisies. Les jeunes du quartier qui ne se sont pas montrés très coopératifs ont aussi payé les frais de leur « indiscipline », apprend-on. Comme ce jeune homme qui s’est adressé à un militaire dans un français argotique.

La rafle s’est achevée autour de 11 h

Partager cet article

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article

commentaires