Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 16:10

A 39 ans, Didier Drogba joue toujours en United Soccer League (USL), la 2e Division américaine, pour Phoenix, club dont il est également le co-propriétaire. Mais l’heure de la retraite va bientôt sonner pour l’attaquant. "Je pense que l’année prochaine sera ma dernière saison. A un moment donné, il faut s’arrêter", a révélé l’ancien Eléphant au micro de RMC.

"J’ai besoin d’avoir du temps pour mes autres projets. Jouer c’est bien, mais à 39 ans, ça me freine un peu", a ajouté Drogba qui espère rejoindre une franchise de Major League Soccer d’ici à 2020. Comme président ou comme entraîneur ? L’ancien Marseillais n’en a pas dit davantage.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 16:09

Les éliminatoires du Mondial 2018 étant achevés en zone CAF sauf dans le groupe D, plusieurs sélections vont profiter de la journée de mardi pour disputer des matchs amicaux. A Krasnodar en Russie, le Nigeria et l’Argentine, tous deux qualifiés pour la Coupe du monde, vont ainsi en découdre dans un choc qui va permettre d’en savoir plus sur le niveau des Super Eagles.

Qualifiée dans la douleur pour le Mondial et vainqueur sans convaincre de la Russie samedi (1-0), l’Albiceleste devrait faire tourner face aux Nigérians, même si Dybala, Di Maria ou encore Agüero devraient être titularisés. Plus tard, après un terne 1-1 face au Nigeria pour débuter l’ère Rabah Madjer, l’Algérie tentera de reprendre confiance face à la Centrafrique. Pour l’occasion, les Verts retrouvent le stade du 5-juillet d’Alger deux ans après leur dernière visite.

- Le programme des amicaux de mardi (horaires GMT) :

14h30, Gabon-Botswana
16h30, Argentine-Nigeria
19h30, Algérie-Centrafrique

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 16:06
 
 
En remportant son match à rejouer vendredi contre l’Afrique du Sud (2-0), le Sénégal s’est qualifié pour le Mondial 2018. Sauf aux yeux du Burkina Faso, qui espère toujours que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) invalidera la décision de la FIFA de faire rejouer ce match…

En s’imposant 2-0 en Afrique du Sud vendredi, le Sénégal a officiellement validé sa qualification pour le Mondial 2018. Mais pour le Burkina Faso, lui aussi engagé dans ce groupe éliminatoire, rien n’est encore fait. En effet, les Etalons ont fait appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en septembre concernant cette rencontre. Le 3e de la dernière CAN estime que ce match, initialement perdu 2-1 par les Lions de la Teranga, n’aurait pas dû être rejoué, contestant la décision de la FIFA.

"Je dirai que le Sénégal n’est pas encore qualifié parce qu’il y a un recours au niveau du TAS et il faut le respecter", a argué le président de la Fédération burkinabè, Sita Sangaré, ce samedi au cours d’une rencontre avec les supporters. "Le TAS n’a jamais dit qu’il avait tranché. Il nous a dit que notre recours était recevable et mieux, celui déposé par l’Afrique du Sud est également recevable. Ces deux recours seront examinés au même moment, au plus tard le 1er décembre." En cas d’issue favorable, tout serait relancé dans ce groupe où la dernière journée aura lieu mardi avec Burkina Faso – Cap Vert et Sénégal – Afrique du Sud.

"Il faut gagner largement notre match face au Cap Vert et que le Sénégal fasse match nul à Dakar. Ça reste dans le domaine du possible", a résumé Sangaré. "Nous, nous allons jouer à fond, ne serait-ce que pour faire plaisir à notre public sportif. Nous allons galvaniser les enfants à gagner si possible avec le score le plus large. Nous allons avoir également un regard sur Dakar. Pour nous, il n’y a pas de doute, le TAS va annuler la rencontre jouée vendredi parce qu’elle n’aurait jamais dû se jouer." Ce scénario paraît plus qu’hypothétique, mais les Etalons y croient dur comme fer…

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 16:00
          
    
Rév. Dr. Dieudonné Massi Gams
 
A l’issue de l’Atelier d’évaluation à mi-parcours du Plan d’action régional 2017 et de renforcement des capacités des acteurs de lutte contre la corruption tenu les 2 et 3 novembre dernier dans la salle des Banquets de la Région du Littoral, le Rév. Dr. Dieudonné Massi Gams, Président de la Commission Nationale Anti-Corruption (CONAC) fait un bilan de son séjour à Afrik.com
 

Africapress.com : Rév. Dr. Dieudonné Massi Gams, vous avez séjourné dans la capitale économique du Cameroun du 2 au 3 Novembre 2017. Quel était l’objet ?
Massi Gams :
Du 2 au 3 novembre 2017, nous étions à Douala pour écouter, pour mieux savoir ce que les inspecteurs régionaux des Services Régionaux, les Maires, les Autorités judiciaires, les Forces de Maintien de l’Ordre, les dirigeants des Organisations de la Société civile ainsi que les responsables politiques, traditionnels et religieux de cette ville font pour lutter contre cette gangrène qui détruit notre pays. A cet effet, nous avons organisé un atelier consacré à l’évaluation du Plan Régional de lutte contre la corruption dans la Région du Littoral ainsi qu’au renforcement des capacités des acteurs régionaux de sa mise en œuvre.

Africapress.com : Pendant deux jours, qu’est-ce qui avait été fait ?
Massi Gams :
Pendant deux jours, nous avons cherché ensemble de répondre aux questions suivantes :
-  Où en sommes-nous avec l’implantation des actions que nous avons décidées, à l’unanimité, de mettre en œuvre dans nos différents services ?
-  Quelles sont les activités entreprises par les acteurs dans le domaine de la prévention, l’éducation, la condition, l’incitation et la sanction ?
-  Est-ce que tous les acteurs sont engagés dans cette lutte ?

Africapress.com : Pouvez-vous nous présenter la synthèse générale des évaluations des plans d’action de lutte contre la corruption de 2012, date de création de votre structure à nos jours dans les 10 Régions du Cameroun ?
Massi Gams :
Synthèse générale des évaluations des plans d’action de lutte contre la corruption de 2012-2013-2014-2015-2016

JPEG - 42.3 ko

Africapress.com : Quel constat faites-vous au vue de ces résultats ?
Massi Gams :
Ces résultats interpellent tous les acteurs à divers niveaux. Ils montrent que l’adhésion personnelle, l’engagement individuel, la participation effective, la planification opérationnelle, l’approche des résultats, la collaboration étroite, la redevabilité, le suivi participatif dans la production des rapports selon le chronogramme arrêté, la coordination permanente et la convergence des interventions demeurent encore faibles.

Africapress.com : Lors de votre séjour à Douala, vous avez effectué des visites inopinées dans certaines Délégations régionales et avez eu des entretiens avec les usagers. Et 27 ,97%, c’est le taux obtenu par la Région du Littoral, d’après le résultat de l’évaluation à mi-parcours du Plan d’action régional 2017. Peut-on dire que la mayonnaise commence à prendre ?
Massi Gams :
La Région du Littoral qui n’a jamais implémenté son Plan d’Action Régional commence à briser les résistances à la lutte contre cette gangrène qui freine le développement tant attendu.

Africapress.com : Qu’y a-t-il lieu de faire pour infléchir durablement et aussi inverser la tendance ?
Massi Gams :
Cette tendance ne peut s’infléchir durablement que si les acteurs et nous prêchons par l’exemple. Nous devons travailler en équipe en vue de constituer dans les 10 régions, la masse critique positive dont nous avons besoin pour inverser la tendance afin d’éliminer définitivement la corruption.

Africapress.com : Un mot l’endroit des populations…
Massi Gams :
Nous comptons beaucoup sur l’apport de tous et de toutes sans discrimination pour que ce combat devienne collectif et national.

JPEG - 62.4 ko
 
 
 
      
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:59
          
    
 
La première édition du festival des peuples Guidar du Cameroun et du Tchad s’est déroulée du 3 au 5 novembre dans le Nord du Cameroun.
 

La raison de se rassembler est née de la première édition du festival culturel Guidar, avec pour slogan « Un peuple, une culture  ». Du 3 au 5 novembre dernier, ont assisté aux célébrations : les Guidar des deux pays voisins, les populations du Mayo-Louti, les amoureux et défenseurs de la culture, les autorités administratives et municipales du Mayo-Louti, les chefs traditionnels du pays Guidar, les invités des associations soeurs.

Le festival culturel dénommé « Guma-Festival culturel Guidar  » organisé par l’association GUMA-ASPROCG, vise la sauvegarde et la promotion de la culture guidar. Occasion de vendre et de présenter aux visiteurs des sites de prestige comme la mairie de Guider, foyer culturel Moussa Siraï, les chefferies guidar (mini-festivals pour la sélection des groupes de danse et des exposants).

L’événement a donné à voir, à travers des expositions d’objets d’art, la dégustation de mets, la présentation de concessions type-guidar, des prestations de chants et danses traditionnels par des artistes-musiciens locaux, des conférences- débats.

Le peuple guidar occupe une grande partie du département du Mayo-Louti avec pour chef-lieu Guider (région du Nord) au Cameroun et la région du Mayo-Kebbi Ouest, au Tchad.

L’association GUMA-ASPROCG créée en 2009, se bat d’une part contre les menaces qui pèsent sur la culture guidar, et d’autre part pour sa promotion. Entre autres la sauvegarde de sa langue, le « ma kada », et ses danses spectaculaires.

Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:58
 
Cameroun: Bamenda, explosion de 4 bombes artisanales sans faire de victimes
 
Cameroun: Bamenda, explosion de 4 bombes artisanales sans faire de victimes
africapress.com- Lundi 13 Novembre 2017- Dans la nuit de dimanche à lundi, 4 bombes de fabrication artisanale, ont explosé à Bamenda Rechercher Bamenda la principale ville de la région du nord-'ouest, sans faire de victimes humaines, apprend KOACI de sources sécuritaire et communautaire concordantes.

" Les 4 explosions se sont produites entre 22 h (21hGMT) et 4h du matin", a precisé notre source est fortement requis l'anonymat.

"Les explosions n'ont pas fait de victimes humaines", a ajouté notre source.
 

La région du nord ouest dont Bamenda, la ville principale et épicentre de la contestation anglophone est secouée par des revendications sociopolitiques depuis novembre 2016.

La semaine dernière quatre gendarmes y ont été tués dont un, égorgé, dans des attaques attribuées aux sécessionnistes, du Scnc Rechercher Scnc qui prônent la partition du pays
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:55
 
Cameroun: Libération effective de Maitre Harissou, le notaire de Marafa
 
Cameroun: Libération effective de Maitre Harissou, le notaire de Marafa
 
africapress.com- Lundi 13 Novembre 2017- Maitre Harissou, le notaire Rechercher notaire de Marafa Rechercher Marafa Hamidou Yaya a été libéré dimanche soir.

Le 30 octobre 2017, le tribunal avait condamné le notaire Rechercher notaire à trois ans de prison.

Arrêté fin août 2014, et après trois ans de détention, c'est donc en toute logique que le notaire Rechercher notaire est effectivement libéré.Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
Il était poursuivi pour « hostilité contre la patrie, port illégal d’armes de guerre et de munitions et de complicité d’outrage au président de la république », dans le cadre de l’affaire d’Abdoulaye Siddiki, à qui la justice reproche une tentative de complot visant à renverser les institutions à partir de la RCA.

Le 9 octobre 2017, le tribunal avait requalifié les faits en « non dénonciation ».

Son client Marafa Rechercher Marafa Hamidou Yaya, ancien secrétaire général de la présidence puis ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd), purge une peine de vingt ans de prison depuis septembre 2012
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:53
 
Côte d'Ivoire: Inquiétudes à l'ouest, la haute hiérarchie sécuritaire sur le terrain
 
Côte d'Ivoire: Inquiétudes à l'ouest, la haute hiérarchie sécuritaire sur le terrain
africapress.com – Mardi 14 Novembre 2017 – La situation sécuritaire Rechercher sécuritaire à l’ouest comme nous le relayions dans nos précédents article est devenue plus que jamais préoccupante.

Consciente que ces affrontements intercommunautaires (Baoulé-Guéré) peuvent être source de l’instabilité du pays, la haute hiérarchie sécuritaire Rechercher sécuritaire s’est rendue ce mardi sur le terrain.

Le chef d’Etat-major de l’armée, le général Sekou Touré, le commandement supérieur de la gendarmerie, le général Nicolas Kouassi Kouakou et le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté sont arrivés à Guiglo.

Ils effectuent une visite de travail pour évaluer la situation socio-sécuritaire dans cette région.

Pour rappel, un conflit intercommunautaire oppose depuis des semaines Baoulé Rechercher Baoulé et Wê ou Guéré Rechercher Guéré dans la forêt classée de Goin Débé.

L’on déplore à ce jour près d’une dizaine de morts, des disparus, déplacés, blessés et de de nombreux dégâts matériels.

Ce conflit semble se propager à d’autres régions de l’ouest comme ce fut le cas le week-end dernier à Bangolo, où là aussi on a déploré un mort et des campements incendiés
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:51
 
Côte d'Ivoire:  Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
 
Côte d'Ivoire: Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
 
 
 
 
africapress.com- Mardi 14 Novembre  2017-Le Plateau Rechercher Plateau est une des communes de la ville d'Abidjan qui est entourée par la commune de Yopougon à l'ouest, au sud par la lagune Ébrié, la commune de Treichville.
Quartier d'affaires, il rassemble la majeure partie des activités administratives et commerciales de la ville.

Cliquez pour Agrandir
Côte d'Ivoire:  Plateau, les établissements scolaires publics à l'abandon, une Fondation annonce la réhabilitation d'une école
La plupart des grandes firmes ivoiriennes ont leur siège social au Plateau Rechercher Plateau qui est surnommé par certains le petit Paris ou petit Manhattan.

Le Plateau Rechercher Plateau avec ses tours et ses immeubles surplombe la lagune Ébrié. Depuis la création du quartier ferroviaire, pour accueillir le terminus de la ligne de chemin de fer Abidjan-Niger, le Plateau Rechercher Plateau s'est rapidement développé pour devenir le centre administratif, commercial et financier de la Côte d'Ivoire, et détient une place importante dans l'Afrique de l'Ouest.

On y trouve aussi le stade Félix Houphouët-Boigny, la Cathédrale Sainte Paul et sans oublier les établissements Rechercher établissements scolaires publiques qui faisaient également la fierté de cette commune.

Aujourd’hui ces établissements Rechercher établissements scolaires sont dans un état de dégradation avancé comme constaté par Koaci.com à l’occasion d’une visite guidée organisée par la Fondation Rechercher Fondation Changer le Plateau Rechercher Plateau qui aurait pour ambition de réhabiliter l’une des écoles.

C’est au groupe scolaire Amon D’Aby Catherine que cette visite guidée a démarré dimanche dernier en début d’après-midi.

Composé de quatre écoles primaires, ce groupe scolaire n’est plus un cadre propice d’apprentissage pour les enfants.

Les toitures de certains bâtiments du groupe ainsi que le plafon sont endommagés et parsemées de trous.

Pendant la saison des pluies, l’eau coule dans les salles de classes empêchant enseignants et élèves de travailler normalement.

Les traces du ruissèlement de l’eau de pluie sur les murs sont encore visibles dans certaines classes.

Dans la quasi-totalité des bâtiments visités, on a l’impression que depuis la création de cet établissement aucune étanchéité n’a été faite.
 
 
Dans ce groupe scolaire, les toilettes son quasiment inexistantes, celles que nous avons visitées sont des nids de maladies et impraticables.

C’est dans ces salles d’eau très salles que les enfants assouvissent leurs besoins.

Après le groupe scolaire Amon D’Aby Catherine cap a été mis sur la citée policière qui a en son sein 2 écoles primaires publiques.

Dans ces deux écoles, la situation n’est pas aussi reluisante, les bâtiments sont abandonnés à eux-mêmes.

Les peintures des façades sont vielles de plus de 10 ans, les tableaux n’existent pas dans certaines salles de classes.

La seule satisfaction dans les deux écoles visitées de la citée policière, les portes des salles de classes sont en fer contrairement à celles du groupe scolaire Amon Daby où les portes sont dégradées et soutenues par des briques.

Les salles de classes sont également dotées de nouveaux bancs, mais dans la cours de l’école de la citée 1, les immondices sont visibles tout comme à Amon D’Aby.

Ce sont au total trois groupes scolaires Rechercher scolaires comprenant 8 écoles primaires que nous avons pu visiter à l’exception de l’EPP Emmanuel Dioulo dont l’accès n’a pas été possible parce que son portail était hermétiquement fermé.

Le dernier groupe scolaire visité était l’EPP RAN qui comprend en son sein trois écoles primaires.

Le constat a été le même, des bâtiments délabrés, des toilettes dégradées où l’eau coulait sans arrêt le dimanche lors de notre passage.

Fait marquant au groupe scolaire RAN, les milliers d’enfants qui fréquentent les trois écoles côtoient quotidiennement la mort.

Une fosse septique dans la cours de l’école cédé par endroit qui n’émeut pas les responsables du groupe encore moins le COJES qui a chaque rentrée scolaire comme partout ailleurs fait saigner les parents d’élèves.

Des odeurs nauséabondes qui se dégagent de cette fosse septique source de danger permanent.

Il faut noter que partout où nous sommes passés, les murs des bâtiments défraichis sont marqués de graffitis.

Avant l’étape du groupe scolaire RAN, une brève escale a été faite au collège moderne du Plateau, le seul établissement secondaire public de la commune.

Malheureusement l’accès à cet établissement n’a pas été possible parce que le gardien des lieux aurait reçu des instructions de ne le laisser personne y pénétrer.

Nous avons néanmoins constaté que les murs de cet établissement secondaire sont marqués de graffitis et les toitures sont dans un état de dégradation avancés.

A la fin de cette visite guidée avec les deux administrateurs de la Fondateur Changer le Plateau, nous apprendrons qu’un budget serait voté par la mairie toutes les années pour la réhabilitation Rechercher réhabilitation des écoles publiques de la commune administrée depuis 2001 par Noël Akossi Bendjo élu aux municipales de 2001 puis réélu en 2013.

A défaut de rentrer en contact avec le Secrétaire général de la mairie du Plateau Rechercher Plateau que nous avons tenté à maintes de reprises de joindre par téléphone, le chef du service communication soutient qu’aucun budget n’est voté par la mairie comme veulent le faire croire, les détracteurs du maire.

Il a néanmoins affirmé que des travaux ont été réalisés depuis 2013 dans certaines écoles à des centaines de millions de FCFA.

Par exemple en 2013, des travaux de remise en état de l’EPP Emmanuel Dioulo, de la maternelle municipale et la fourniture de mobiliers de bureaux pour les écoles primaires et maternelles ont coûté 32,5 millions de FCFA.

En 2015, des travaux de remise en état de la maternelle municipale et de la maternelle gendarmerie, de l’EPP Emmanuel Dioulo, de la bibliothèque de l’EPP RAN, du bâtiment de l’IEP du Plateau, l’achat de mobiliers scolaires Rechercher scolaires et de mobiliers de bureaux pour les écoles primaires et maternelles de la commune ont été évalués à 117 milliards de FCFA.

En 2016, des travaux de remise en état de l’EPP Camp Galliéni 1, de l’EPP Galliéni 3, de construction de la clôture de l’EPP Emmanuel Dioulo, de réhabilitation Rechercher réhabilitation des toilettes et des fontaines du Collège Moderne du Plateau, d’achat de mobiliers scolaires Rechercher scolaires et mobiliers de bureau pour les écoles primaires et maternelles de la Commune du Plateau Rechercher Plateau ont coûté la somme de 90 millions de FCFA.

Enfin en 2017, à titre de régularisation, il est prévu des travaux de réhabilitation Rechercher réhabilitation des toilettes de l’EPP Amon D’Aby, de construction d’une partie de clôture à l’EPP Amon D’Aby pour un montant de 25 000 000 FCFA.
 
 
 
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:49
 
Côte d'Ivoire: Déçue de l'élimination des Eléphants, une célèbre supportrice victime d'un accident de la circulation à son retour du stade FHB
 
Côte d'Ivoire: Déçue de l'élimination des Eléphants, une célèbre supportrice victime d'un accident de la circulation à son retour du stade FHB
 
africapress.com- Lundi 13 novembre 2017- Kouakou Lou Honorine fervente supportrice de l’Asec Mimosas mais aussi des Eléphants Rechercher Eléphants a été victime d’un accident à son retour du stade Félix Houphouët Boigny, samedi dernier dans la foulée de l’élimination des pachydermes pour le mondial 2018 en Russie.

D’après les faits, sur l’autoroute au niveau de la station du banco, le chauffeur du véhicule Rechercher véhicule de type 4X4 Rechercher type 4X4 qu’elle et un autre passager occupaient, a voulu éviter des motocyclistes et a fait un tonneau.

Blessés et transférés au CHU de Yopougon, Kouakou Lou Honorine et les deux autres occupants ont été pris en charges, puis libérés aux environs de 23 h, non sans oublier de lancer une pique aux joueurs ivoiriens.

« Nous étions vraiment fâchés après la défaite. Les Eléphants Rechercher Eléphants n’ont qu’à nous prendre au sérieux (…) Je peux dire aux sportifs que ça va », s’est-elle voulue rassurante
Repost 0
Published by EVINA
commenter cet article